Psychologie : Moments-Clés

Il y a dans la vie des moments-clés, des événements-charnières par lesquels on passe pratiquement tous. Embarrassé

En voici déjà 3 :

1/ Quitter papa, maman.

chemin.jpgSera-t-on Tanguy ou non? Le syndrome Tanguy, inspiré du nom du film français...pour ces nouveaux éternels adolescents qui restent longtemps habiter la maison familiale...

L'âge idéal pour prendre son envol : 25 ans.

2/ Réussir son premier entretien d'embauche.

Que ce soit pour un job d'étudiant ou pour un premier "vrai" emploi, apprendre à se présenter, à mettre ses qualités en avant, être confiant et convaincre l'employeur qu' on est la bonne personne pour cet emploi...Si,si, on peut y arriver!

3/ Surmonter sa première grosse rupture.

Pas toujours facile de se séparer de son premier grand amour qu'on aurait voulu éternel...

Mais, rassurez-vous, on survit et on en sort généralement grandi. Et puis, comme on dit, un de perdu, 10 de retrouvés!

 

Commentaires

  • Bonjour chère Cassandre,

    Dans beaucoup de familles, les enfants restent de plus en plus tard chez leurs parents.
    La conjoncture actuelle empêche beaucoup de jeunes de quitter les parents.
    C'est vrai que 25 ans c'est l'idéal.
    Concernant le travail, les coachs poussent que des petits pains, ça aide.
    Les ruptures, tout le monde y passe au moins une fois dans sa vie.
    Normalement ça passe.
    Je connais plusieurs personnes qui ne se remettent pas de leur rupture et qui sont vraiment mal dans leur peau.
    Plus jeune, j'en ai souffert aussi, mais j'ai été vite remise de mes émotions.
    J'ai pour principe de ne plus penser au passé, je vais de l'avant.
    Je ne suis pas vite abattue, j'ai toujours eu un moral d'acier. Je suis très optimiste, je suis née comme cela et c'est très bien.
    Bonne journée ma douce.
    Un plein de gros bisous.

  • Bonjour ma belle,
    Déjà vendredi, le temps passe.
    Hélas la pluie a fait son grand retour et c'est déjà la cata un peu partout.
    Je te souhaite un bon vendredi.
    Je te fais de gros bisous.

  • Chère Cassandre,
    reflexion et philosophie chez toi ...
    n'ayant pas eu l'occasion de connaître mon géniteur, le moment le plus triste de ma vie fut la mort de mon grand père maternel, que j'appelais papa. Je venais d'avoir 14 ans, il m'avait élévé. Encore aujourd'hui, je souffre quand j'y pense. Les autres moments cruciaux ne furent que des épisodes que j'ai toujours pu surmonter et accepter sans problème.
    Mes amours furent souvent déceptions ... finalement.
    Car même mes petites filles, qui aujourd'hui me sont très proches, partiront vivre un jour leur vie .. ce qui est normal.
    Et la seule femme que j'ai vraiment aimé, ne me l'a jamais rendu.
    J'ai pléthore de filleuls, neveux et nièces et seuls deux nous ont envoyés des voeux en cette nouvelle année, alors que lorsqu'ils étaient enfants leur second foyer était le mien.
    Mais bon, je ne suis pas seul à connaître cette situation.
    Il fait plus doux et cela est important pour le moment.
    La neige a presque fondu partout.
    ...
    Que ta journée soit belle, merci de ta présence ecrite chez moi.
    Mes bisous amicaux

  • bonjour cassandre, merci de tes com, pour te répondre, j'ai été invité lors de l'ouverture du consulat en 2006, ainsi que chaque année pour la fête du roi.
    je viens de lire tous tes articles fort bien fait, j'avais du retard...lol
    passe un bon samedi rené

  • Ma chère Cassandre,
    J'espère que tu vas bien, je pense que tu es débordée en ce moment.
    Essaye de passer un bon week-end.
    Pour moi, cette semaine ce sera calme, vu le temps, je ne vais pas trop m'attarder dehors.
    J'ai des tas de choses à faire, donc le temps me va, pas de regret !
    Un vent de bisous s'envole vers toi.

Les commentaires sont fermés.