• Psychologie : L'heure du soap (1)

     

     

    psychologie,soap

     

     

    Le but des soaps est avant tout de divertir.  Ils ne traitent pas des grands problèmes du monde. 

    Si on pense y trouver une pincée de politique ou les dernières nouvelles économiques, on risque d'être déçu. 

    Par contre, si on souhaite ne pas avoir à réfléchir et voir la vie au travers des yeux d'un autre, on appréciera le programme.

    Les 1ers soaps ont fait leur apparition à la radio américaine il y a plusieurs dizaines d'années.  Ces récits parlés étaient sponsorisés par des fabricants de produits ménagers, d'où le nom de soap (savon, en anglais). 

    Les femmes au foyer constituaient le groupe principalement visé.

    Pas étonnant donc que le contenu des programmes soit très féminin.  Le couple, la famille et toutes les grandes émotions qu'ils génèrent forment la base de tous les soaps. 

    C'est la raison pour laquelle les hommes dédaignent souvent ce genre de programmes. 

    Les soaps ont malheureusement toujours la même connotation.  Il n'est pas toujours de bon ton de parler des personnages des soaps dans certains milieux. 

    Mais il ne faut pas sous-estimer le nombre de personnes qui regardent "Les Feux de l'amour", "Plus belle la vie" en cachette.  Elles sont nombreuses.

    De temps en temps, un petit soap haut en couleur ne peut pas faire de mal.  Cela peut même faire du bien. 

    De + en + de spécialistes sont même convaincus que regarder chaque jour sa série préférée peut être très bénéfique.

    Les soaps traitent souvent des thèmes de la vie quotidienne.  On connaît les situations et les sentiments traités. 

    C'est la raison pour laquelle on laisse + facilement parler nos sentiments.



     

     

  • Psychologie : Booster sa mémoire et devenir un pro du blocus (3)

     

     

     

    psychologie,booster,mémoire,varier

     

     

    Varier :

     

    Etudier de manière efficace demande de la motivation. 

    Bien se dire que le blocus, ce n'est pas une période ennuyeuse, enfermé avec ses bouquins.

    Faire en sorte que ce soit une période intéressante et surprenante : Varier !!

     

    Truc : En moyenne, un adulte peut se concentrer pendant 50 minutes. 

    Rester attentif en apportant de la variation.

    Variation au niveau du programme : étudier et se relaxer

    Variation au niveau de la matière : cours "lourds" et cours + "légers"

    Variation au niveau de la méthode : à haute voix, en silence ou en prenant note

     

    Conclusion : Il n'y a pas de recette magique pour aborder et réussir les examens. 

    Même si on est un des heureux spécimens qui absorbent comme une éponge, le succès n'est pas garanti.

    Mais on peut se faciliter bien des choses par une bonne préparation, assortie d'une organisation intelligente. 

    Travailler dur et être confiant.

     

    Histoire vécue :

    William James Sidis est né à New York, le 1er avril 1898, de parents d'origine ukrainienne. 

    Sa mère avait fait des études de médecine à l'Université de Boston et son père était un psychothérapeute renommé grâce à ses réalisations au niveau de l'hypnose.

    Sidis avait le Q.I. le + élevé jamais mesuré.  Il maîtrisait le grec ancien à l'âge de 3 ans et le russe, l'allemand et le français à l'âge de 8 ans. 

    Adulte, il parlait + de 40 langues et dialectes.

    Entré à Harvard à 11 ans et diplômé "cum laude" à l'âge de 16 ans, il devint le + jeune prof jamais connu.  Il passait une bonne partie de sa vie à étudier le phénomène des trous noirs dans l'univers.

    William James Sidis était probablement un des + grands génies de l'histoire.  Or, les médias et les fréquentes attaques de harcèlement moral l'ont poussé à abandonner son job à l'université et à disparaître dans la foule.

    Sa mort prématurée en 1944 ( il avait 46 ans ) l'a empêché d'achever ses travaux.

     

     

    L'intelligence, ce n'est pas la connaissance, mais bien ce que l'on fait avec cette connaissance





     

  • Psychologie : Booster la mémoire et devenir un pro du blocus (2)

     

     

    blocus (2).jpg

     

    Planifier :

     

    Chaque étudiant a sa méthode d'étude, mais une chose est certaine : étudier de manière efficace demande un bon planning !

     

    Voici les 3 règles d'or :


    1/ Adapter son planning à son BIORYTHME :

    Les lève-tôt ont intérêt à étudier le + possible le matin, tandis que les couche-tard font la grasse matinée pour pouvoir "foncer" l'après-midi, le soir ou même la nuit !

     

    2/ Prévoir des PAUSES :

    Pour augmenter la concentration, il suffit de prendre un bon bol d'air tous les jours. 

    Et pour bien dormir, essayer de se relaxer avant de se coucher pour que son esprit se calme après une journée d'étude intense.

     

    3/ Prendre un PETIT-DEJEUNER, un LUNCH et un SOUPER

    Ne pas manger derrière ses syllabi, mais s'installer à table et en profiter pour papoter un peu..question de changer d'air. 

    Garder toujours une bouteille d'eau près de soi pour éviter la déshydratation, les maux de tête et les pertes d'énergie.


    Truc : Pendant la période du blocus, un étudiant consomme en moyenne quelque 2.500 calories par jour. 

    Essayer d'en tenir compte : manger assez, manger sain et régulièrement.


     

    Répéter, répéter,répéter :

    Chaque étudiant a sa propre méthode d'étude mais une chose est certaine , cette petite phrase n'est certainement pas une inconnue !

    En effet, étudier de manière efficace demande un effort au niveau de la répétition.

    Un étudiant qui assiste aux cours, qui retravaille ses notes le soir et qui synthétise la matière en guise de préparation au blocus a déjà passé 3x la matière en revue. 

    Dans ce cas, la répétition se fait sous différentes formes, mais la variation est un must.

    Répéter est un exercice de mémoire éprouvé. 

    En répétant la table des matières, par exemple, avant d'entamer le vrai travail d'étude, on peut mettre toute question d'examen tout de suite dans le contexte correct.


    Truc: La mémoire peut stocker tout au + 7 choses à la x. 

    Permettre donc au cerveau d'absorber les nouvelles infos en limitant les temps d'étude par cours au lieu de faire un blocus marathon.


     

    La confiance en soi est la + efficace des armes

    Benjamin Spock, pédagogue américain



     

  • Psychologie : Booster la mémoire et devenir un pro du blocus (1)

     

     

     

    blocus.jpg

     

     Se préparer :

    Chaque étudiant a sa propre méthode d'étude, mais une chose est certaine : étudier de manière efficace demande une bonne préparation !


    Voici 3 règles d'or :

    1/ Cerner LA MATIERE à étudier :

    Pendant le blocus, le temps est un bien rare. 

    Ne pas perdre de moments précieux à étudier des chapitres qu'il ne faut pas connaître pour l'examen.

     

    2/ Fixer des PRIORITES :

    Quels sont les cours les + importants ? Quels sont les + lourds ? 

    Faire un planning en fonction de cette information.

     

    3/ STRUCTURER la matière :

    Le type d'information et la manière dont elle est présentée font que la mémoire n'enregistre qu'une partie de tout ce qu'on lit.

    En tant qu'étudiant, la matière à étudier se présente en général sous forme de livres, de cours ou de notes avec de grands blocs de texte ininterrompu.

    La mémoire est toutefois multifonctionnelle et travaille sur base d'images, de sons, de structures et de rapports.

    Intégrer ces éléments dans la matière à étudier facilitera le travail d'étude.

     

    Des infos concevables ne demandent pas d'effort et sont enregistrées dans la mémoire à court terme

    Comprendre des nouveautés demande un effort et sont enregistrées dans la mémoire à moyen terme

    Acquérir de la connaissance permanente demande une méthode d'étude active (comprendre et structurer) et est enregistrée dans la mémoire à long terme

     

    D'où l'importance des titres, des encadrés et des schémas.  Etre créatif pour mettre les cours en page, de manière à ce que les éléments importants soient accentués.

     

    Truc : La mémoire à long terme est + efficace que la mémoire à court terme.  Si on veut bien maîtriser la matière, ne pas attendre la dernière minute pour lire, structurer et synthétiser les cours.

     

    La mémoire est la précieuse servante de l'intelligence

    Marcel Bizos, professeur et auteur français

     

     

  • Enfants : L'Heure du bain

     

     

     

     

     

    Essayez d'instaurer "l'heure de se laver" comme vous avez fixé "l'heure d'aller dormir". 

    L'enfant apprendra ainsi que c'est un moment incontournable de la journée et qu'il ne sert à rien de rechigner. 

    Peu à peu, cela deviendra une habitude.  Et un plaisir!

     

    L'heure de la toilette, c'est aussi un apprentissage de l'autonomie.

    Même si certains enfants sont récalcitrants à l'idée de se laver, ils sont néanmoins curieux et ils aiment les nouvelles découvertes, ils aiment également faire comme les grands.

     

    Si votre enfant demande pour que vous le laissiez se laver les cheveux tout seul, profitez-en et acceptez.

    Montrez-lui les différentes étapes : Mouiller les cheveux, mettre le shampooing, frotter et bien rincer.

     

    Expliquez-lui chaque étape. Félicitez-le quand il fait bien les gestes, même pour des petites choses. Proposez-lui de s'exercer avec une poupée ou un de ses jouets fétiches.

    Votre enfant sera heureux que vous lui fassiez confiance et de se sentir responsable. Restez dans les parages au cas où il aurait besoin de vous.  Mais maîtrisez votre envie de reprendre le contrôle : laissez-le faire! 

     

    Si votre enfant se lave seul, il en sera probablement fier et rechignera moins à prendre son bain par la suite.

     

     


    Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

     

     

     

  • Santé : Le mal de dos (2)

     

     

     

    santé,mal,dos,acupuncture,hernie,discale,psychologie,kiné,sports

     

     

    L'acupuncture ?

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît l'efficacité de l'acupuncture dans un certain nombre de pathologies, dont "les douleurs lombaires basses".

    L'acupuncture est effectivement une technique de choix contre le mal de dos et les douleurs articulaires en général. 

    Bien sûr, ses détracteurs lui reprochent de soulager sans guérir.  Mais, qd elle prescrit des antidouleurs, la médecine occidentale ne "guérit" pas non plus !

    La liste des médecins acupuncteurs de chaque région figure sur le site de l'Association belge des médecins acupuncteurs (ABMA)

    www.acupuncture.be

     

    Hernie discale ?

    Pas d'affolement :

    Dans la plupart des cas, 3 péridurales successives (injection d'un mélange d'antidouleurs et d'anti-inflammatoire à l'endroit où le disque fait saillie), réalisées à 1 semaine d'intervalle et combinées avec une thérapie d'allongement de la colonne et des exercices musculaires, permettent d'éviter l'intervention chirurgicale.

     

    Psychologie ?

    Dans les écoles du dos, les lombalgiques doivent avoir un entretien avec un psy.  Mais il ne faut surtout pas en déduire que le mal de dos est une création de l'esprit.

    Les douloureux chroniques craignent souvent de passer pour des affabulateurs, parce que la douleur ne se voit pas : l'entourage ne la connaît que par les plaintes de ses victimes, souvent considérées, +/- ouvertement, comme menteuses, manipulatrices ou "mal dans leur tête".

    La participation des psychologues aux écoles du dos n'a évidemment pas pour but de renforcer cette impression: le mal de dos est bel et bien physique.  Mais, dans toute douleur physique, il y a une part affective, émotionnelle: elle nous touche dans notre vécu.

    Parce qu'elle impose des limitations, elle peut créer un sentiment de culpabilité ( on ne peut plus travailler, ni s'occuper de sa famille, de sa maison) et modifier la dynamique conjugale, familiale et même sociale.

    Dans une école du dos, le rôle du psychologue est d'évaluer avec le patient l'impact de la douleur sur sa vie quotidienne, mais aussi en collaboration avec le médecin, le kiné, l'ergo, etc..., de réduire cette douleur afin de la rendre supportable.

     

    Kiné ?

    La lombalgie chronique peut s'installer de manière insidieuse.  On commence par avoir mal au dos en fin de journée et puis, avec le temps, la douleur ne disparaît plus. 

    Or, les patients lombalgiques chroniques entrent souvent dans un cercle vicieux de déconditionnement : on a mal, on ne bouge pas, du coup on a encore plus mal, et ainsi de suite.

    En pareil cas, une rééducation ciblée sur leur problème spécifique ne suffit pas :

    Est proposé un programme de reconditionnement musculaire global, destiné à rendre la perception du dos, de la colonne dans l'espace.  C'est ce qu'on appelle la proprioception.

    ça aide à respecter les consignes.  Si on n'a pas conscience de son dos, impossible de le verrouiller!

     

    Sports ?

    Les sports les + recommandés pour le dos sont :

    La natation, la marche (et même la course, mais sur sur un sol souple) et le vélo de randonnée.

    Ne jamais négliger l'échauffement!

     

     

  • Santé : Le mal de dos (1)

     

     

     

     

     

     

     

    80 % de la population belge connaît tôt ou tard un problème de dos.

     

    La douleur est très violente d'emblée, ou bien elle persiste malgré les traitements..

    Le médecin peut proposer peut-être des infiltrations (dans la colonne vertébrale, au niveau des articulations postérieures du dos ou en péridurale tout près de la hernie discale).

    Le but est d'injecter des anti-inflammatoires le + près possible de la zone douloureuse afin d'en majorer l'effet.

    Dans certains cas ( notamment le lumbago aigu d'origine mécanique, en se penchant pour retirer une caisse de son coffre par exemple), la kinésithérapie ainsi que l'ostéopathie ou, + généralement, les "techniques de manipulation" peuvent soulager, tout en empêchant d'évoluer vers la lombalgie chronique.

    Qd le mal de dos devient chronique, la rééducation est souvent indispensable pour permettre le retour à une activité normale. 

    Elle est réalisée par un kinésithérapeute, parfois associé à un ergothérapeute (dont le rôle est de rendre ou de conserver aux patients un fonctionnement optimal dans leur vie personnelle et professionnelle).

    L'essentiel pour tous les problèmes de dos est de rétablir, dans la vie quotidienne, l'harmonie entre son organisme et sa colonne. 

    Ce qui implique de changer ses automatismes afin de ne pas retomber indéfiniment dans les mêmes erreurs. 

     

    L'inscription dans une Ecole du dos peut donner le coup de pouce nécessaire.

    Dans les écoles de dos, sont proposés des modules de formation, ex :  4 modules de 3 heures.

    Les "bons gestes" sont enseignés mais les élèves doivent les répéter jusqu'à ce qu'ils deviennent des automatismes.  Il y faut bcp de volonté mais, pour ceux qui persévèrent, c'est le début d'une nouvelle vie !

    Il existe actuellement en Belgique une trentaine d'écoles du dos, chapeautées par la Société belge des écoles du dos.

    On en trouve la liste sur le site www.lecoledudos.org



     

  • Bien - Etre : Besoin d'air frais !

     

     

     

    bien-etre,besoin,air,frais

     

    Help !! Besoin d'air frais !!

     

    Solution :

    Debout devant une fenêtre ouverte, réaliser cet exercice de respiration ayurvédique :

    Fermer une narine et inspirer profondément par le nez. 

    Fermer ensuite l'autre narine, rouvrir la première, et expirer doucement par le nez.

    Inspirer à nouveau sans changer de narine, et continuer l'exercice en alternant à chaque x.

     

     

     

  • Anecdotes : Les femmes et l'orgasme

     

     

     

    orgasme.gif

     

     

    C'est dans les statistiques :

     

    85 % des femmes interrogées connaissent l'orgasme.

    72 % ne simulent jamais...

    23 % de temps à autre,

    2 % souvent.

     

     

     

  • Cuisine : La cuisson au wok

     

     

     

     

    cuisson,wok,accessoires,sauter,émincer

     


    De quels accessoires a-t-on besoin ?

    La cuisine au wok ne requiert qu'un minimum d'accessoires.  L'ustensile principal est la spatule, indispensable pour remuer ou faire sauter les ingrédients. 

    L'épuisette ou écumoire rend d'excellents services pour retirer du wok des ingrédients friables.

    Un couvercle s'avère également utile , car il permet d'étuver les ingrédients ou de les cuire à la vapeur.

     

    Qu'entend-on par faire sauter les ingrédients ?

    Sauter est une technique de cuisson consistant à remuer continuellement, en cours de cuisson, des ingrédients émincés à l'aide d'une spatule. 

    Traités ainsi, les ingrédients cuisent uniformément et + rapidement.

     

    Pq faut-il émincer les ingrédients ?

    De petits morceaux sont + faciles à remuer et cuisent par conséquent + rapidement. 

    Commencer donc par tailler tous les ingrédients en biseau, en fines lanières ou en petits dés.

     

    Comment cuisiner au wok ?

    La chaleur est très importante dans la cuisson au wok.  Poser donc toujours le wok sur un feu très vif et le préchauffer jusqu'à ce qu'il commence à fumer. 

    Verser alors  un filet d'huile le long des parois et faire pivoter le wok jusqu'à ce qu'il soit uniformément enduit d'huile.  Elle sera brûlante en qq secondes. 

    Répartir les ingrédients selon leur temps de cuisson.  Commencer par jeter dans le wok les ingrédients qui demandent une cuisson + longue, et terminer par les ingrédients vite à point. 

    Les remuer continuellement en cours de cuisson.  La température élevée permet de cuire les ingrédients en qq minutes.

     

    Comment s'y prendre pour de grandes portions ?

    De trop grandes quantités d'ingrédients refroidissent le wok. 

    Si on prépare un repas complet au wok, pour 2 ou plusieurs personnes, il est conseillé de faire cuire les ingrédients en plusieurs fois.

    Les réserver sur une assiette et  repasser ensuite l'ensemble des ingrédients au wok pour les réchauffer. 

    Les faire revenir une dernière fois en remuant avant de servir.

     

    Que prépare-t-on au wok ?

    Pratiquement tout, les légumes, les substituts de viande, les viandes, les volailles et les poissons, à l'exception des poissons très tendres qui risquent de s'émietter en cours de cuisson.