Anecdotes : Nicolas-Jean Rouppe, 1er bourgmestre de Bruxelles (2)

 

 

 

anecdotes,nicolas,jean,rouppe,premier,bourgmestre,bruxelles

 

 

De retour à Bruxelles, il fut élu juge de paix par ses concitoyens.

Mais Fouché ( Ministre de la Police Fédérale) ne l'entendait pas de cette oreille : il s'opposa à son installation en l'exilant à 30 lieues de Bruxelles 

Revenu de cet exil, il fut nommé inspecteur de la prison de Vilvorde sous l'Empire.

Quoique né à Rotterdam, Rouppe ne remplit aucune fonction publique sous le gouvernement hollandais. 

Mais qd éclata la révolution de 1830, il s'empressa de mettre sa vieille expérience à la disposition de son pays d'adoption.

Le 31 août, il fit partie de la députation qui fut envoyée auprès du Prince d'Orange pour l'engager à ne pas employer la force contre la ville de Bruxelles.

Le Prince, ayant remarqué que Rouppe portait à son revers les couleurs nationales, lui dit :

- Connaissez-vous le Code pénal ?  Savez-vous que vous portez l'emblème de la révolte, et que je pourrais vous faire arrêter ?

Rouppe lui répondit :

- Nous regrettons de paraître devant Votre Altesse Royale d'une manière qui lui semble peu respectueuse.  Telle n'est pas notre intention : ces couleurs ne sont pas le symbole de la révolte, mais de la nationalité et du patriotisme.

 

3x élu bourgmestre :

Attaché d'abord à l'état-major de la garde urbaine, Rouppe devint par après membre de la commission de Sûreté publique.

Puis, le 22 octobre 1830, il fut élu bourgmestre de Bruxelles par ses concitoyens.

Pendant l'épidémie de choléra qui frappa Bruxelles en 1832, il montra un tel dévouement à toute épreuve.

En 1836, il fut à nouveau nommé bourgmestre, mais il donna la même année sa démission (ainsi d'ailleurs que tout le conseil communal) pour protester contre le fardeau des indemnités de pillage que voulait imposer le gouvernement à la ville.

Mais il fut appelé une 3ème x au poste de 1er magistrat par les électeurs.

Rouppe se consacra alors tout entier à ses fonctions de bourgmestre et se voua jusqu'à ses derniers moments aux intérêts de la commune.

Il mourut à l'âge de 70 ans, le 3 août 1838.

Voulant transmettre son nom à la postérité, la ville de Bruxelles donna son nom à une de ses places publiques sur laquelle on éleva, en 1848, une fontaine qui lui fut dédiée.

 

 

 

Commentaires

  • Bonsoir Cassandre

    j'ignorais que le choléra avait frappé Bruxelles
    voilà je pense un bourgmestre comme il ne doit plus en exister de nos jours..le profit n'était pas a l'ordre du jour mais le bien être des citoyens

    bonne fin de journée
    bisous et a Nanou ♥♥

  • je ne connaissais pas l'existence de cet homme

  • me voilà un peu plus cultivée... doux bisous et joli mois d'août à toi

Les commentaires sont fermés.