• Santé : L'obésité

     

     

     

    santé,obésité,surcharge,évaluer,risque

     

    A l'heure actuelle, un Belge sur 2 présente une surcharge pondérale.

     

    En effet, la surcharge et l'obésité peuvent gravement nuire à la santé et diminuer l'espérance de vie.

    Elles sont souvent à l'origine de maladies cardio-vasculaires, du diabète, de troubles du sommeil, d'hypertension, d'arthrose, de certains cancers et de bien d'autres affections encore.

     

    De surcroît, l'essoufflement provoqué par les kilos excédentaires réduit la mobilité.

    Il est donc grand temps de bouger.

     

    Afin d'enrayer le processus évolutif de l'obésité, on organise la plateforme obésité.

    L'objectif de celle-ci est de prévenir la maladie et d'identifier les personnes obèses en Belgique afin de leur proposer un suivi personnalisé.

     

    Evaluer le risque :

    Etre en surpoids mais ne pas savoir s'il est à prendre au sérieux..

    Etre essouflé lorsqu'on monte les escaliers..

    Tendance à dévorer les plats..

    Mal dormir..

     

    Faire soi-même l'évaluation du poids en calculant l'indice de masse corporelle ( IMC).

    L'indice de masse corporelle est une norme internationale fixée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour mesurer l'excès de poids et l'obésité.

    Il se calcule de la manière suivante : poids (en kg) / taille² (en m).

     

     

    La surcharge et l'obésité peuvent diminuer l'espérance de vie.

     

     

     

  • Psychologie : Améliorer la communication médecin-patient

     

     

     

    communication patient médecin.jpg

     

     

    Avoir un bon contact avec son médecin, c'est primordial.

     

    Qd tout va pour le mieux, tout va pour le mieux !

    En contrepartie, on n'oublie pas les expériences malheureuses.

    10 ans après, on se souvient encore de la rage, la stupeur ou l'abattement consécutifs à une consultation chez tel médecin qui...

    Pas question ici d'erreur médicale, mais de "couacs" dans la communication.

    Mais comme une relation se construit à 2 , voici qq mésaventures de patientes et les réactions et conseils du médecin.

     

    1/ A chaque fois, certaines visites de patientes chez le généraliste débouchent sur un rendez-vous chez un spécialiste..mais pas pour chaque patiente...Pq une différence de traitement ?

     

    Entre toujours et jamais, il y a un juste milieu...

    Des examens complémentaires sont parfois nécessaires.

    Dans certains cas cependant, le patient est tellement angoissé qu'il faut, pour calmer son angoisse, passer par des examens..."non indispensables".

    On essaie de l'éviter, de rassurer le malade autrement, mais ce n'est pas toujours possible.

    Il ne faut pas oublier que ces personnes souffrent, moralement et physiquement, et qu'il faut prendre en compte leur souffrance."

     

    2/ L'impression qu'ont certains patients de s'être mal exprimés et donc de ne pas avoir été bien compris.

     

    Oublier de dire certaines choses n'est pas bien grave.

    En général, cela n'empêche pas de poser un diagnostic correct et n'altère pas la relation de confiance qui peut exister entre le patient et le médecin.

    Pour éviter ce genre de problèmes, pq ne pas noter toutes les questions qu'on désire poser ?

    De toute façon, si la question est importante, il est toujours possible de téléphoner, mais il faut éviter de le faire pour un rien car si tous les patients s'y mettent, la situation devient vite ingérable pour le médecin.

     

    3/ Expliquer son problème sur le pas de la porte..Pq être mal reçu parfois ?

     

    Au départ, les choses ne sont pas claires.

    Le problème en médecine, c'est qu'il y a obligation de réponse (ne fût-ce qu'au téléphone par exemple ).

    Parfois, ça tombe mal.

    Dans ce cas, le médecin a pu croire que la personne veut une consultation gratuite.

    Le mieux est de dire clairement : "Je sais que vous n'avez pas de consultation, mais voulez-vous bien me recevoir tout de même car j'ai un problème..."

    Le médecin peut répondre clairement lui aussi...

    Soit c'est une vraie visite payante, soit ( et ça arrive ) il lui est impossible de s'occuper de la patiente pour l'instant ( un enfant à surveiller, une soupe sur le feu...), mais il peut déjà jeter un coup d'oeil et dire ce qui est nécessaire.

    Et l'autre personne aura compris pq il a peu de temps à lui consacrer.

     

     

     

  • Animaux : Chiens : Quelques règles d'or

     

     

     

    animaux,chiens,règles,or,jours,quotidien

     

    Pour une bonne vie commune entre les chiens, les propriétaires de chiens et les personnes sans chiens, il existe qq règles pratiques.

    Un contact visuel amical entre un chien et une personne est la base de la communication.

    Lire la suite

  • Gymnastique : Programme anticellulite

     

     

    gymnastique,anticellulite,fesses,galbées,anticulotte,cheval

     

     

    Anticellulite :

    Prendre l'habitude de réaliser 2 à 3 exercices / jour pour dire adieu à ses capitons.

    Alterner les mouvements en insistant sur ceux spécialement destinés aux zones rebelles.

    Lire la suite

  • Jardin : Les papillons

     

     

     

    papillon, pièride.jpg

     

     

    La prochaine édition de l'opération "Devine qui papillonne au jardin" aura lieu le week-end des 5 et 6 août 2017.

    On estime qu' 1/3 des espèces indigènes a déjà complètement disparu..

     

    Le sujet intéresse et si on n'est pas expert en papillons, on peut consulter le site

    http://www.natagora.be/index.php?id=devine_qui_papillons0

     

    Ce site présente les photos des espèces qu'on peut croiser.

    La belle-dame, le vulcain ou le paon du jour n'auront bientôt plus de secret pour nous !

     

    S'ils nous plaisent, on peut aussi les inviter à s'installer dans le jardin.

     

    Laisser fleurir les plantes aromatiques et nectarifères comme le romarin, la lavande, la sauge, le thym ou l'origan.

    Les planter et on verra tournoyer piérides et vanesses.

    C'est un joli spectacle et c'est évidemment réjouissant pour l'environnement.

     

    Les buissons de lavande font ainsi le bonheur des papillons, de même que le romarin, le thym, la sauge ou l'origan.

    Prévoir aussi un lierre, qq herbes hautes ou des broussailles sèches pour qu'ils puissent y hiverner.

     

    Enfin, ne pas oublier que les pesticides et les engrais chimiques sont mortels pour les papillons. 

    Les éviter.