alimentation - Page 3

  • Alimentation : Les eaux minérales

    L'eau est saine... lorsqu'elle ne contient pas de corps étrangers.  Càd lorsqu'elle a été préservée de la pollution.

    Choisissez une eau à teneur aussi faible que possible en nitrates (NO3).  En effet, la présence de nitrates est un bon indicateur de pollution.

    eau.jpg

    Une eau pure et équilibrée est toujours un précieux allié pour la santé.

    Certaines eaux, selon leur composition, peuvent en faire bien + encore pour le corps.

    1/ Pour la ligne :

    Boire bcp d'eau est la meilleure chose que l'on puisse faire ds le cadre d'un régime.  L'eau ne contient pas de calories mais agit efficacement comme coupe-faim.

    Choisir une eau riche en potassium.  Avec le calcium et le chlore, il contribuera au parfait nettoyage du corps.

     

    2/ Contre le stress :

    Fatigue, stress, tensions au point d'en avoir des crampes... C'est le signe d'un déficit en magnésium.  Et c'est justement ds ces périodes de stress que le corps pompe ds les réserves de magnésium ! Une eau riche en magnésium fera le + gd bien.

     

    3/ Pour le transit :

    Constipation... Boire bcp d'eau peut aider. 

    Surtout si elle riche en magnésium, dont on connaît les vertus laxatives.

     

    4/ Contre la digestion difficile :

    Digestion difficile.... Aigreur d'estomac...Boire une eau gazeuse riche en bicarbonates.  Mais pas trop parce que cette eau est également riche en sel.

    verre.jpg

     

     

  • Alimentation : Les fromages

     

     

     

    fromages.jpg

     

    La saveur des fromages se marie avec beaucoup d' ingrédients : les pâtes et le riz bien sûr, mais aussi les légumes ( pommes de terre, choux-fleurs, brocolis, poireaux, endives...), les poissons  ( en filets ou en mousses), les viandes blanches (porc,veau,volaille), les oeufs, le jambon,le pain...et le vin (ou le cidre) en fondue.

    Les fromages les + utilisés en cuisine sont ceux dits à pâte pressée cuite, comme l'emmental, le comté, le beaufort ou encore le chèvre, présenté chaud sur une salade craquante;

    pourtant il en existe bien d'autres qui fondent avec onctuosité et saveur, tels le camembert, le livarot, le maroilles, le reblochon, le roquefort, le gouda, le cantal, le morbier, le munster, la tomme, le pont-l'évèque...

    Avant cuisson, on peut éventuellement les saupoudrer de cumin, de paprika, de curry ou encore d'herbes de Provence.

     

     

  • Alimentation : Les fruits de l'hiver : les fruits secs (2)

     

     

     

    alimentation,fruits,hiver,secs

     

     

    L'hiver offre également l'occasion de réhabiliter les fruits secs, que ce soient les pruneaux, raisins, dattes, figues, abricots secs, mais aussi les amandes, noisettes, noix, pistaches, pignons, graines de sésame...

    Si on enrichit un mets de 9 amandes (10gr) par convive, on n'apporte que 57 kcal de + seulement mais aussi et surtout un supplément de 2gr de protéines, 1,5 gr de fibres, 80 mg de potassium, 25 mg de calcium, 2,4 mg de vitamine E...Il en faudrait 7 à 12 mg par jour.

    Les fruits secs sont donc tous +/- riches de divers nutriments et composés qui se complètent et agissent en synergie.  D'où la sagesse qui n'a d'égale que sa saveur, du "mendiant", un dessert qui remonte au Moyen Age.

    Les fruits secs sont étudiés par les scientifiques pour leurs effets bénéfiques sur l'hypertension, l'athérosclérose, et le diabète.



     

  • Alimentation : Les fruits de l'hiver : agrumes,kiwis,banane et pomme (1)

     

     

     

    alimentation,fruits,hiver,agrumes,kiwis,banane,pomme

     

     

    Si on veut profiter de tous les bénéfices qu'offrent les agrumes ( et notamment la vitamine C ), il faut les déguster crus.

    On peut réaliser de savoureux desserts express sans cuisson, en proposant

    - rondelles de pamplemousse rose au fromage blanc vanillé,

    - ou orange, banane, abricots secs et yaourt passés ensemble au mixer,

    - ou encore des lamelles de clémentines arrosées de crème légère et de coulis de fraises.

    Riches en vitamine C, en potassium et en carotène, les kiwis sont à déguster nature, ou incorporés aux salades de fruits.

    La banane figure aussi parmi les meilleurs fruits de l'hiver. C'est d'ailleurs un fruit plein de surprises puisqu'elle présente un bon apport en carotène (+ que les cerises, et autant que les prunes ), en fibres (3x+ que l'ananas et 2x+ que les cerises), et en potassium (+ que l'abricot, autant que le cassis).

    La pomme est de toutes les saisons, mais on peut goûter les très hivernales reinettes et les cox's orange.

    De nombreux chercheurs conseillent d'en consommer jusqu'à 2 ou 3 par jour, si l'on a des problèmes de cholestérol, d'hypertension, de diabète ou si l'on veut éviter ces problèmes.

    La consommation de pomme semble + efficace que celle de la pectine extraite de la pomme.

    Alors, croquons des pommes ! On peut en faire des desserts crus ou cuits :

    - les pommes râpées citronnées avec du fromage blanc, des raisins secs, de la cassonade et de la cannelle;

    - les pommes cuites en papillotte puis arrosées de yaourt à boire aux fruits;

    - les crêpes de sarrasin à la compote de pommes flambée;

    - les gâteaux, les flans, les puddings et les omelettes sucrées et vanillées aux pommes.

     

  • Alimentation : Coquillages : Huitres et moules (3)


    1/ L'huitre, la reine des plateaux :

     

    huitre.jpg

     

    Creuse ou plate, l'huitre règne sur les plateaux de fruits de mer depuis l'Antiquité.

    Sa chair généreuse et tendre au parfum +/- iodé, salé et fruité en a fait un mets de choix.

    Les huitres creuses sont les + répandues.

    Les plates, au gout fin, sont + rares car + fragiles.

    On distingue les plates de Zélande, élevées dans le site protégé de l'Escaut oriental, les plates de Colchester (Grande-Bretagne), élevées dans les criques de l'île Mersea, aux arômes délicats de noisette, et les belons (Bretagne) élevées dans la baie de Cancale.

    Parmi les creuses, on retrouve les fines de claires de Marennes d'Oléron, affinées en claires, càd dans des bassins peu profonds et très protégés.  Leur chair est d'un gris-vert et leur gout relativement prononcé et iodé.

    Les creuses de Normandie sont corsées et iodées, les Zélande ont un gout fin et les creuses de Bouzigues, au gout très doux, sont élevées sur cordes au bord de la Méditerranée dans la baie de Thau, et offrent une chair généreuse grâce à un environnement riche en aliments.

    Particularité : L'huitre a cette possibilité surprenante de se reproduire toute seule car elle est hermaphrodite.  Elle change de sexe après chaque émission de semence pour les plates, et après la période de fécondation pour les creuses.

     

    2/ La moule, longue dame en noir :

     

    moule.jpg

     

    Bien qu'elle se déguste parfois crue (parquée), la moule n'accède presque jamais au plateau de fruits de mer.  Elle constitue un plat à elle seule, principalement cuite en casserole.

    On la savoure également farcie d'un beurre à l'ail (à l'escargot).

    Les Belges se régalent principalement des grosses moules de Zélande, bien charnues qui proviennent essentiellement soit de l'Escaut oriental, soit de la Waddenzee, située dans le haut de la Hollande.

    Les petites moules françaises de bouchot sont également très savoureuses, tandis que les espagnoles, rougeâtres, sont indissociables de la paella.



     

  • Alimentation : Coquillages : Coques, amandes, bulots et bigorneaux (2)

     

     

     

    1/  La coque :

     

    coque.jpg

     

    On distingue la coque par ses 2 coquilles épaisses ( jaunes, blanches ou grises ) de 3 à 4 cm de diamètre, striées de nervures parallèles.

    A l'intérieur, une petite noisette de chair et un minuscule corail.  Seules les coques les + petites se savourent crues. La chair est ferme et très iodée. 

    Moins chère que ses consoeurs, la coque s'apprécie également en soupe et en salade.


     

    2/ L'amande :

     

    amande.jpg

     

    Dans sa coquille marron de quelque 5 cm, aux stries concentriques, l'amande est peut-être le coquillage dont le goût est le - prononcé. 

    Son corps doré, parfois âcre, est fortement iodé et devient vite dur.

    On la mange crue, mais elle est surtout appréciée farcie !

     

     

    3/ Bulots et bigorneaux :

     

    bigorneaux.jpg

     

    Boudés jadis par les gourmets, ces 2 gastéropodes marins, pour peu qu'ils aient été cuits dans les règles de l'art, sont aujourd'hui appréciés pour leur gout fin et leur texture souple.

    Le petit bigorneau est poché durant 3 à 4 mn dans une eau bouillante salée bien épicée, et le bulot, + gros, sera plongé 5 mn dans un court-bouillon froid, relevé de poivre, d'oignon, laurier, thym, girofle, céleri, vin blanc ou cidre.

    On peut en trouver déjà cuits dans le commerce et prêts à être mangés.  Les accompagner d'une fine tranche de pain de seigle et de beurre salé.

    Une mayonnaise bien relevée, de l'aïoli ou de la rouille les rendra encore + attrayants.


     

  • Alimentation : Les substituts du café et du thé

     

     

    Si on souhaite réduire sa consommation de caféine, il existe plusieurs délicieux substituts de café et de thé, disponibles aussi bien dans les supermarchés que dans les boutiques de produits diététiques.

    Les cafés décaféinés ayant été traités à l'eau plutôt que par voie chimique sont les meilleurs.

    Les substituts de café confectionnés à partir de céréales grillées ont un goût différent mais très agréable.

     

     

    café.jpg

     

     

    On trouve également plusieurs variétés de thé à faible teneur en tanin.

    Le thé de Chine est pauvre en caféine et très rafraîchissant.

    Les infusions parfumées se consomment telles quelles ou additionnées d'un peu de miel ou de jus de citron.

     

     

    thé.jpg

     

     

    La farine de caroube remplace très agréablement le cacao, riche en caféine. (Préparer la boisson avec du lait écrémé et ajouter un bâton de cannelle).

    A la place des sodas, boire des jus de fruits sans sucre ajouté, mélangés à de l'eau minérale, ou de l'eau minérale aromatisée au citron vert.

    On peut confectionner de nombreuses boissons rafraîchissantes à base de fruits et de yaourt en les passant au mixeur avec de la glace pilée.

     

     

    jus.jpg

     

     

    Pour un milk-shake sain et nourrissant, mélanger du lait écrémé, du yaourt, 2 bananes très mûres et une pincée de noix de muscade.

    Essayer enfin un frappé, réalisé avec de la glace pilée et des fruits frais passés ensemble au mixeur.  Le frappé à la mangue est tout simplement divin.

     

     

  • Alimentation : Aliments riches en glucides complexes

     

    Voici une liste d'aliments riches en glucides complexes :


     

    glucides.jpg

     

     

    Pain

    Pommes de terre

    Riz

    Blé

    Orge

    Maïs

    Sarrasin

    Seigle

    Haricots secs

    Lentilles

    Bananes

    Pâtes alimentaires


     

    Les pâtes sont l'une des meilleures sources de glucides.  Combinées à des légumes verts frais ou surgelés, elles constituent une source d'énergie rapide et facile.

     

     

    alimentation,aliments,riches,glucides

     

     

  • Alimentation : Les glucides


    L'importance majeure des glucides complexes dans une bonne alimentation ne doit pas être sous-estimée. Les glucides sont les principaux facteurs d'énergie.


     

    alimentation,glucides,complexes



    Ils se présentent sous forme d'amidon ou de sucres issus des céréales et de leurs produits (farine, pain et pâtes), des pommes de terre, des légumes secs et, dans une moindre mesure, des fruits oléagineux, ainsi que des fruits frais et des sucres.


    Les pommes de terre ne font pas grossir! Une bonne alimentation comporte une certaine quantité de pâtes, de riz, de pain, de céréales et de pommes de terre.


    Il est difficile de manger trop de glucides; les problèmes de poids, en effet, proviennent essentiellement de la surconsommation de lipides, et non de glucides.


    Il existe à l'heure actuelle toute une gamme de nouveaux produits céréaliers facilement disponibles : le couscous, le sarrasin, le triticale (hybride de blé et de seigle). Profitez de ces céréales pour diversifier les menus.


    On trouve également de + en + de variétés de riz : le riz basmati ou riz au jasmin, le riz rond arborio indispensable à la confection du risotto, et le riz sauvage (une plante aquatique) qui, bien que cher, peut se trouver en mélange économique et savoureux.


    Les fibres alimentaires contenues dans les produits glucidiques sont un atout, et - un produit est traité, + il en possède. La présence de fibres dans les glucides complexes permet à l'énergie des sucres d'être utilisée par le corps de façon graduelle, alors que les sucres raffinés sont immédiatement assimilés dans le sang et rapidement dépensés, ce qui diminue le niveau d'énergie.


    C'est pour cette raison que l'on se sent d'abord euphorique et ensuite léthargique lorsque l'on consomme des produits sucrés. Les glucides complexes, qui sécrètent régulièrement de l'énergie, favorisent l'endurance.


  • Alimentation / Cuisine : Le wok : Modes de cuisson (1)

     2 modes de cuisson du wok :

    wok.jpg1/ Fritures légères :

    Le wok demande moins d'huile qu'une friteuse.  Les aliments cuisent rapidement sans absorber trop de graisse, les fritures sont croustillantes et légères.

    Les woks sont souvent équipés d'une grille à fixer sur le bord et sur laquelle les aliments frits peuvent s'égoutter tout en restant chauds.

    Pour ce genre de cuisson en particulier, veillez à ce que le wok soit très stable pour éviter tout accident.

     

    2/ Cuisson sautée :

    On ajoute les aliments peu à peu dans le wok chaud à peine huilé.  Il faut remuer sans cesse, pour bien saisir les aliments sur le fond de la poêle, endroit où la chaleur est la plus intense.

    Les aliments cuits sont poussés sur le bord ou ôtés au fur et à mesure de leur cuisson, puis, à la fin, réunis à nouveau avant d'être assaisonnés et réchauffés un bref instant.

     

     

  • Alimentation : Fraises et cresson

     

    fraises.jpg

    Les fraises :

    L'Andalousie ( Sud de l'Espagne ) offre toujours ses belles fraises Camarosa et San Miguel qui, depuis le mois de janvier, bénéficient d'un climat doux et d'un bel ensoleillement.

    Bientôt il y aura l'arrivée des gariguettes du Périgord ( France )  et les fraises belges.

    Elles nous apportent les prémisses des saveurs de l'été.

     

    cresson.jpg

    Le cresson de fontaine :

    Avec sa saveur légèrement piquante et ses belles feuilles rondes d'un beau vert foncé, le cresson joue sur de nombreux registres : en salade, en soupe, en sauce et surtout en garniture de viandes rôties ou grillées et de poissons de fête.

    Le cresson de fontaine est à la x riche en vitamines C et en fer.

    On peut le servir avec une vinaigrette, des petits dés de pommes ou de cerneaux de noix et voilà un plat riche en fraîcheur parfumée.

     

     

     

  • Alimentation : Les légumes de saison

     

    Les primeurs :

    On parle déjà de primeurs, même si les premiers légumes de la belle saison ne proviennent pas encore tous de notre pays.

    asperges.jpg

    On découvre actuellement les premières asperges blanches.

    Elles sont encore cultivées sous serres qui les préservent des dernières gelées.

    A consommer comme une délicatesse, simplement cuites à l'eau salée et préparées "à la flamande" avec un beurre clarifié et des oeufs durs finement écrasés avec du persil.

     

     

    artichaut.jpg

    Les jeunes artichauts sont si tendres que leur foin est facile à ôter.

    On les savoure pochés à l'eau salée, chauds ou froids, à la croque au sel ou avec une vinaigrette à l'échalotte.

     

     

    Enfin, les petits navets de printemps, de seulement 4 à 5 cm de diamètre, font déjà une timide apparition.

    On peut les déguster crus en salade, mais c'est cuits qu'ils accompagnent le mieux les viandes jeunes ( agneau, cochon de lait, veau ) de cette période.

     

    navets.jpg

    Présentés en bottes, ils sont ronds, aplatis, et d'une couleur blanche agrémentée de rouge-mauve au collet.

     

     

     

  • Alimentation : Les fromages de printemps

     

    Les fromages fabriqués en été sont prêts !

     

    alimentation,fromage

     

    Ils ont été fabriqués avec le riche lait d'été, produit par les vaches qui broutent dans les alpages.

    Les fromages à pâte dure et affinage long comme le beaufort, le comté, le gruyère ou l'emmenthal sont faits à coeur et particulièrement savoureux.

    Les + anciens, comme le beaufort d'alpage, fabriqué en été d'il y a 1 an et 1/2, a été affiné + de 16 mois, et les + jeunes, comme l'emmental de Savoie, a reposé depuis l'été passé dans les caves de murissement.

    De quoi préparer de beaux plateaux ou se faire plaisir en grignotage au cours de la journée.

  • Alimentation : L'huile d'olive

    Conseils d'utilisation :

     

    Culinaire : Le fruit vert ou noir.  L'huile vierge de première pression à froid et consommée crue assaisonne salades et préparations en tous genres.  De nombreux crus sont proposés aujourd'hui.  Pour un apport équilibré en acides gras essentiels, on trouve des mélanges d'huiles bio prêts à l'emploi.

    huile-d-olive.jpg

     

    Tisane : 1 c.à café de feuilles/tasse, 2 à 3 x par jour ( sur conseil médical )  La feuille a une activité hypotensive, dilatatrice des artères coronaires, anti-arythmique, antispasmodique.

    Cosmétique : L'huile d'olive vierge, comme les autres huiles, participe à la santé et à la beauté de la peau qu'elle assouplit et protège. Le bain d'huile d'olive précédant le shampooing est utile pour traiter les pellicules.

    Hygiène et massage : Utile pour les soins du corps et des cheveux mélangée à des huiles essentielles.

     

     

     

    olive.jpg

     

  • Alimentation : Les graisses

    Les graisses doivent constituer 30% d'une alimentation saine. 

    huile.jpg

    Sources d'énergie très concentrées, elles sont indispensables à la croissance et à la réparation cellulaires. 

    Il en existe deux catégories :

    les graisses saturées ( viandes et laitages ) et les graisses insaturées ( légumes ).

    Les graisses insaturées réduisent les risques de maladies cardio-vasculaires.

    L'excès de graisses est stocké sous la peau et entraîne la prise de poids.

    graisses.jpg

     

     

  • Alimentation : Le porc

    Contrairement à ce que l'on croit trop souvent, la chair du porc ne doit pas être rose pâle mais, au contraire, un peu foncée.

     

    porc.gif

     

    Attention à la viande qui paraît humide : elle durcira et "rétrécira" à la cuisson.

    La viande de porc a une fâcheuse tendance à perdre du volume en cours de cuisson.  Cela n'arrivera pas si on prend le temps de faire cuire le rôti qq minutes dans de l'eau bouillante.  Egoutter ensuite la viande, la sécher et la faire rôtir normalement.

    Une façon savoureuse de cuire le rôti de porc consiste à l'immerger dans du lait assaisonné de sel, de poivre et de gousses d'ail.  La viande en sortira moelleuse à point ( on la cuit en cocotte, sur le feu ou au four ).

     

  • Enfants : Conseils préventifs pour leur alimentation

     

     

    enfants,conseils,prévention,alimentation

     

     

    Comment éviter certaines petites "erreurs" chez l'enfant. 

    Quelques bonnes habitudes :

     

     

    1/ Habituer son enfant de moins de 6 mois à boire de l'eau.

     

    2/ Donner de temps en temps (pas tous les jours) un fromage blanc, sucré et gras, de préférence pas avant l'âge d'1 an.

     

    3/ Au petit déjeuner :

    Le prendre ensemble, ne pas donner à son enfant un biscuit qu'il avale "en chemin".  Une couque au chocolat est bcp + grasse qu'une tranche de pain avec un morceau de chocolat.

     

    4/ La boîte à tartines :

    Plusieurs tranches de pain complet avec un accompagnement maigre ( jambon, filet de dinde ou de poulet ), de l'eau à la place des petits jus de fruits, une tartine en + comme 10h ( pas de biscuit gras ou chocolaté ) si l'enfant n'a pas déjeuné, une collation ou max. 2 .

     

    5/ Le goûter :

    Essayer de donner un fruit ou une panade de fruits comme 4h. 

    Ou mieux, mettre un goûter en place qd son enfant rentre de l'école,  pour éviter les fringales avant le repas du soir ( 1 ou 2 fruits, un produit laitier, un bol de soupe ).

     

    6/ Faire manger un féculent ( pain, pâtes, pommes de terre, riz, blé, etc...) à chaque repas.

     

    7/ Ne pas calculer trop en fonction des calories :

    les calories sont une chose, mais équilibrer aussi le pourcentage de graisse, de sucre, de protéines.

     

     

     

  • Alimentation : Le Poisson

    Le poisson est bon pour la santé à + d'un titre.  La chair du poisson est digeste, pauvre en calories et en graisse.

    poissons.gif

     

    En d'autres termes, le poisson contribue à une alimentation équilibrée, il ne fait pas grossir et il contribue au bon fonctionnement de notre système cardio-vasculaire.

    De +, il peut être utilisé pour préparer maintes recettes succulentes.  Tous ces arguments devraient nous convaincre d'introduire du poisson 1 à 2x par semaine dans notre menu.

    Quelques chiffres :

    • Par an, les Belges mangent en moyenne 8,5 kg de poisson, 4,3 kg de coquillages et 3,1 kg de poisson en conserve.
    • 40 espèces de poissons environ sont vendues en Belgique.
    • Les poissons dits poissons gras, tels les anguilles, les harengs ou les sardines, sont riches en acides gras non saturés et contiennent moins de graisse que la viande.  Même les poissons gras sont vivement recommandés puisqu'ils n'augmentent pas le taux de cholestérol.

    Sur base de la teneur en graisse, les différentes variétés de poissons peuvent être classées comme ceci :

    • - 1% : Cabillaud, aiglefin, lieu, merlan, lotte, loup de mer, raie, barbue, colin, plie.
    • 1 à 5% : Limande, sole, roussette, thon, sole-limande, rouget, turbot.
    • + de 5% : Sardine, hareng, maquereau, saumon, anguille, anchois, truite de mer, thon blanc, sprat, muge, flétan, elbot.

     

  • Alimentation : Boissons amusantes

     

     

     

    Sur le bord :

     

     

    bord sucré.jpg

     

     

    Pour une touche finale sucrée ( et colorée ! ) :

    Versez un peu de sucre cristallisé dans une assiette, mélangez-y du sirop et trempez-y le bord des verres retournés.

     

     

    Ou pour un bord salé :

    Commencez par imbiber le verre de jus de citron ou de citron vert et trempez-le ensuite prudemment dans le sel.

     

     

     

     

  • Alimentation / Cuisine : Boissons fraîches

     

    Petit truc pour garder les boissons fraîches le + longtemps possible :

     

    rafraichissement.jpgServez les rafraîchissements dans des verres hauts et étroits, car de cette manière, ils resteront frais + longtemps.

    Une température de conservation et de consommation entre 4 et 10 degrés est idéale.

  • Alimentation : Le végétarisme

     

     

    La cuisine végétarienne ne figure plus au rang des nourritures de second choix et n'est plus associée au concept de  "riz complet - lentilles" qu'on lui attribuait autrefois.

    Nos habitudes alimentaires ont tellement évolué qu'en fait, nombreux sont ceux qui ne mangent pratiquement pas de viande sans se considérer pour autant comme de stricts végétariens, ni adhérer à une quelconque philosophie, ni encore obéir à des raisons de santé ou d'économie.

    L'engouement actuel pour la gastronomie, la découverte constante de multiples plats exotiques et la diversité croissante des légumes, des céréales, des fruits et des légumes secs s'allient pour faire de la cuisine végétarienne une activité aussi passionnante que créative qui développe le sens de ce qui est bon.

     

    Voici quelques principes importants à ne pas oublier :

    vegetarien1.jpg

     

    • Il est parfaitement possible, et très facile, de vivre sainement en ne consommant que des produits végétariens. 

    La clé réside dans la variété de l'alimentation : en mangeant autant d'aliments différents que possible, on assimile toutes les substances nutritives nécessaires à son organisme.

     

    • Il est erroné de vouloir "remplacer" les substances nutritives fournies par la viande, le poisson ou la volaille.

    Un minimum de notions, de bon sens et d'enthousiasme envers de nouveaux aliments, ainsi que la volonté d'accroître son répertoire culinaire et d'inclure des plats végétariens venus des 4 coins du monde, est + important que toutes les connaissances scientifiques sur la nutrition.

     

    • En incorporant des céréales, des légumes secs et frais, des fruits et, pour les non-végétaliens, des oeufs et des produits laitiers dans son alimentation, on ne peut pas se tromper.

     

     

     

     

  • Alimentation : L'eau potable

    Nous perdons de grandes quantités d'eau sous l'effet de la transpiration.

    eau potable.jpgBoire beaucoup est encore + nécessaire pour certains malades (goutte, calcul rénal, etc...) qui doivent uriner beaucoup. Or, si on perd de l'eau par la transpiration et que l'on ne boit pas, l'organisme tend à retenir un maximum de liquides; l'urine est émise en - grande quantité, ce qui favorise la formation de petits amas solides.

    Chez les jeunes enfants, enfin, la perte d'eau par la transpiration entraîne rapidement une déshydratation car la surface de transpiration est + étendue par rapport à la quantité d'eau du corps. Il faut donc veiller à donner de l'eau en supplément aux jeunes enfants soumis à des températures excessives.

    Dans nos pays où les conditions d'hygiène sont la plupart du temps satisfaisantes, cela ne pose pas grand problème. Il n'en est pas toujours ainsi et , dans certaines régions, on est souvent confronté à des situations où l'hygiène publique n'est pas satisfaisante. L'eau risque alors d'être contaminée par des substances organiques, des microbes ou des virus.

    Plusieurs solutions sont possibles : le choix devra être effectué en fonction des possibilités locales :


    1/ On peut faire bouillir l'eau.

    2/ On peut désinfecter l'eau en y faisant dissoudre certaines substances contenant du chlore telle que chlorazol, chloramizol ou chloramine à raison de 150mgr pour 20 litres d'eau. Il faut, dans ce cas attendre 30 à 45 minutes avant de consommer l'eau.
    Cette opération donne souvent un mauvais goût à l'eau, ce qui entraîne la méfiance.
    Ces produits ne sont pourtant pas dangereux à doses adéquates.

    3/ Si on prévoit une étape dans une région douteuse sur le plan de l'hygiène, on peut se munir de provisions d'eau dans des bouteilles hermétiquement fermées.
    On peut enfin consommer de l'eau commerciale en bouteille, ce qui n'offre pas non plus toujours une garantie absolue.

    4/ Enfin, on peut utiliser des filtres spéciaux, dits "bactériologiques", qui suppriment tout risque de contamination par les microbes mais constituent une solution très coûteuse.

     

     

  • Alimentation : Les Tisanes

     

    Longtemps délaissées, les tisanes redeviennent une boisson appréciée par les petits comme par les grands. Clin d'œil

    tisane.jpgLes tisanes sont obtenues par infusion de feuilles et de fleurs.  Les tisanes différent par leur saveur et leur couleur : certaines sont pâles et délicates, d'autres sont ambrées et ont un parfum corsé. 

    On leur attribue des vertus curatives.  Le + souvent, les tisanes se boivent chaudes. 

    Pour en relever la saveur, on peut y ajouter une tranche de citron ou d'orange.

     

  • Alimentation : Produits allégés : Comparaison

     

    allégés.jpg 

     

    Les aliments lights et leur produit de référence (en kcal)

     

     

    ordinaire

     

    allégé

    1 tranche de gouda

    190 kcal

    -33 %  (lipides)

    130 kcal

    1 pot de yaourt aux fruits

     114 kcal

    -47 %  (sucres)

    60 kcal

    1 paquet de chips

    168 kcal

    -10 %  (lipides)

    150 kcal

    50 g de salami

    240 kcal

    -19 %  (lipides)

    195 kcal

    1 verre de limonade

    100 kcal

    -90 %  (sucres)

    10 kcal

    1 boule de mozzarella

    315 kcal

    -43 %  (lipides)

    180 kcal

    1 plat préparé

    600 kcal

    -50 %  (quantités)

    300 kcal

    5 bonbons

    63 kcal

    -73 %  (sucres)

    17 kcal

    1 c. à soupe de mayonnaise

    223 kcal

    -35 %  (lipides)

    143 kcal

    1 c. à soupe de vinaigrette

    200 kcal

    -58 %  (lipides)

    84 kcal

    1 c. à soupe de crème fraîche

    115 kcal

    -50 %  (lipides)

    62 kcal

    1 c. à café de confiture

    38 kcal

    -34 %  (sucres)

    25 kcal

    1 portion de fromage fondu

    68 kcal

    -48 %  (lipides)

    35 kcal

     

     

     

     

     

  • Alimentation / Cuisine : Conservation du melon

     

    Le melon est un voisin encombrant :

    Pensez à l'envelopper dans une feuille d'aluminium ou à le mettre dans une boîte isolante.

  • Alimentation : Les fibres

    L'importance des fibres

    Un adulte devrait consommer au moins 25 g de fibres par jour. 

    Les fibres jouent un rôle primordial pour la santé.

    En augmentant le volume des matières fécales, elles facilitent le passage des déchets organiques à travers l'intestin. 

    En diminuant l'assimilation des acides gras, elles font baisser le taux de cholestérol, ce qui réduit les risques de maladies cardio-vasculaires.

  • Alimentation / Cuisine : Conserver des herbes fraîches

    Qd on achète des herbes fraîches, elles finissent tjrs par se dessécher ou par pourrir dans l'eau.

    Solution : On peut les couper finement qd elles sont encore fraîches et les mettre à congeler dans des petits sacs en plastique. Ensuite, bien fermer les sacs après en avoir expulsé l'air.

    Par la suite, il suffit de prélever ce qui est nécessaire pour les salades, les soupes, les sauces, etc...en prenant tjrs bien soin de bien refermer le sachet après chaque prélèvement.

  • Alimentation : Citrus et raclette

    Pamplemousses, kiwis, citrons .....: Sourire

    Le mois de janvier est le mois par excellence de tous les citrus...N'hésitez pas à les manger tels quels, en jus, en salade ou sous toute autre forme qui vous ferait plaisir...

    Ils sont juteux, pleins de saveur, et leur précieuse vitamine C vient bien à point.

    Origines : d'Espagne, de Sicile, d'Italie, des pays du Maghreb, de Floride (pamplemousses) ou de Nouvelle-Zélande (kiwis), ils sont le soleil des mois d'hiver....

     

    C'est également le moment d'une bonne raclette!

    A 2 ou à plusieurs, le plaisir d'une raclette fait vite oublier les rigueurs de l'hiver. Dans les petits poêlons, on peut laisser libre cours à l'humeur créative la + féconde et surprendre tous les convives en proposant des fromages de toutes sortes.

    Essayez ainsi des fromages fumés ou aromatisés au poivre et à la moutarde.;..des bleus pour donner du piquant...

    Et pour les inconditionnels, les traditionnels fromages à raclette en tranches...

  • Alimentation : Les pois-chiches

    Cuisson des pois-chiches : Langue tirée

    Le trempage est indispensable.  Mettez les légumes secs à tremper pendant toute une nuit.

    Le lendemain,vous pouvez les cuire dans une eau à laquelle vous aurez ajouté 2 cuillères de bicarbonate de soude.

    Cela aidera à attendrir les pois-chiches et permettra aussi une meilleure digestion.

  • Santé / Cuisine : Le thym

     

    Propriétés et indications : Tonique général avec un fort effet désinfectant.  Anti-oxydant. Anti-spasmodique. Vasodilatateur en application locale. Langue tirée

    Utilisé dans les affections respiratoires : toux, bronchite, affections grippales,maux de gorge, troubles gastro-intestinaux (ballonnements, lenteur digestive).

    Prévention de la carie et de la plaque dentaire. Soin des plaies cutanées superficielles.

    Mode d'utilisation : 1/ Par voie interne :

    En infusion : 1 c. à café de plante séchée pour une tasse d'eau bouillante.  Infuser 10 mn. 2 à 3 tasses par jour. Pas d'usage prolongé.

    En teinture-mère : 50 gouttes dans 1/2 verre d'eau 2à3 fois par jour.

    Hygiène buccale : gargarisme pour stomatite, aphtes, laryngite,amygdalite.

    2/ Par voie externe :

    Huile essentielle : utilisée en massage. Choisir de préférence une huile essentielle de thym doux. S'il s'agit de thym fort, le diluer impérativement dans de l'huile végétale ou de l'alcool(de 1% à 2%) et le mélanger à de l'huile essentielle de bois de rose ou de géranium rosat.

    Usage condimentaire : Le thym fait partie du "bouquet garni".  Il aide à digérer les graisses et à lutter contre les fermentations.

    Précautions d'emp loi : Pas d'huile essentielle de thym, même diluée, sur une plaie ouverte. Pas d'huile essentielle pure par voie orale. L'huile essentielle est agressive pour la peau et les muqueuses digestives. C'est sa causticité qui impose de la diluer avant l'emploi.

    Perso, je dilue toutes les huiles essentielles dans de l'huile végétale ou huile d'olive, ou du gomasio.