enfants - Page 2

  • Enfants : Les stages de vacances en toute sécurité (2)

     

     

     

    enfants,stages,vacances,sécurité,alimentation,hygiène,corporelle

     

     

    - L'alimentation :

    Préparer à manger pour une marmaille peut s'avérer être une corvée.

    N'empêche, on peut parfaitement manger varié et équilibré dans les grandes collectivités, tout en respectant l'appétit de chacun :

    Chaque jour, proposer 3 repas variés, 2 collations, ainsi que des féculents (pain,pommes de terre, pâtes) à chaque repas.  Les fruits, produits laitiers, barres céréales sont les en-cas idéaux;

    S'assurer que l'eau du robinet soit potable.  Préférer toujours l'eau aux sodas, proposer de temps en temps des jus de fruits sans sucre ajouté. 

    Faire boire les enfants en suffisance;

    Les denrées peuvent être contaminées par des mains sales, une rupture de la chaîne du froid (ex. un produit frais qui n'est pas stocké assez vite au frigo), une date de péremption dépassée,...

    Opter pour des denrées non périssables;

    La préparation des repas chauds doit se faire juste avant la consommation.  Attention à la garniture des sandwiches (par ex. de l'américain);

    Après les repas, débarrasser les tables et faire la vaisselle;

    Une x ouvertes, les conserves doivent être utilisées le jour même.  De même, le lait stérilisé doit être maintenu au frigo/frais. 

    Les produits frais seront consommés rapidement.  Ne pas dégeler les produits au soleil.

    Tenir compte des enfants souffrant d'allergies alimentaires et veiller à leur proposer des alternatives.

     

    En cas de diarrhée ou de vomissements, proposer un régime léger (thé sucré, bouillon, biscottes). 

    Si l'enfant souffre de constipation, veiller à ce qu'il boive + et mange des fruits et légumes, crus surtout.

    Veiller également à l'hygiène du matériel et des locaux : nettoyer correctement les ustensiles à chaque usage, rincer à l'eau les plans de travail/tables, balayer quotidiennement les sols, aérer les locaux, recycler au maximum les produits pouvant l'être, etc...

     

    - L'hygiène corporelle :

    Les stages ne sont pas propices au bichonnage mais il est presque possible de faire "comme d'habitude".  Les mains sont le vecteur de nombreuses maladies. 

    Pourtant, un nettoyage correct à l'eau et au savon suffit amplement pour se débarrasser des bactéries.

    A effectuer toujours avant la préparation des repas, avant de passer à table et de préférence après avoir manipulé des objets et être passé aux toilettes !

    Le brossage des dents devrait se faire idéalement le matin et le soir après les repas : privilégier surtout le brossage du soir avant le coucher.

    Les enfants devraient pouvoir faire une toilette complète le soir, se débarbouiller le matin et après un après-midi sous la pluie, mettre des vêtements secs.

     

     

     

  • Enfants : Les stages de vacances en toute sécurité (1)

     

     

     

     

    pharmacie.jpg

     

     

    Chaque activité a ses avantages et inconvénients, et chacun s'y adaptera +/-. 

    Mais pour tous, que l'on soit enfant, animateur, cuistot ou parent, le B.A.-BA de la santé et de l'hygiène est le même.

     

    1/ La fiche médicale :

    Lors de l'inscription à un stage, les parents remplissent une fiche médicale concernant la santé de leur enfant : groupe sanguin, vaccinations, allergie (alimentaire, médicaments ), maladie chronique (asthme, diabète),...

    Elle doit être remplie avec attention et mérite d'être lue et respectée !

     

    2/ La pharmacie :

    La pharmacie des "chefs" doit permettre de fournir les 1ers secours lors de situations accidentelles. 

    Elle se compose de produits de soins courants (compresses stériles, antiseptiques, sparadraps, bandes élastiques et agrafes, thermomètre, ciseaux, pince à épiler, pince à tique), antidouleur, antipyrétique pour enfants, anti-inflammatoire, médicaments contre les troubles digestifs ou la diarrhée, pommade contre les brûlures et les piqûres d'insectes, sérum physiologique, "cool-pack",  etc...

    Parfois, il arrive que certains enfants soient tenus de prendre des médicaments au quotidien, y veiller.

    Evidemment, en cas de symptômes anormaux ou si la trousse est incomplète, une visite chez le médecin s'impose.

     

    3/ L'infirmerie :

    Selon la taille du groupe, un local sera affecté à l'infirmerie. 

    Soit une (partie de) pièce, soit sous une tente installée dans un endroit calme, aéré et peu exposé aux rayons du soleil.

    Dès le début du stage, chacun doit savoir où elle se situe. 

    On y trouve un lit et des couvertures, la pharmacie, les fiches médicales des enfants, les déclarations d'accident, et si possible un frigo pour y conserver certains médicaments.

     

    4/ L'hygiène de vie :

    Les besoins et les rythmes de chacun en terme de sommeil, alimentation, intimité sont différents.

    Les responsables veilleront au bien-être "sanitaire" de tous.

     

    - Le sommeil :

    Idéalement, chacun doit pouvoir dormir suffisamment. 

    L'âge et l'état de fatigue interviennent aussi dans la durée de sommeil (un enfant est toujours + fatigué à la fin du stage qu'au début).

    Il est parfois utile de rappeler aux enfants de respecter le sommeil de leurs camarades, même si les papotages nocturnes font partie des "charmes" de ce type de vacances.

     

     

     

  • Enfants : L'Heure du bain

     

     

     

     

     

    Essayez d'instaurer "l'heure de se laver" comme vous avez fixé "l'heure d'aller dormir". 

    L'enfant apprendra ainsi que c'est un moment incontournable de la journée et qu'il ne sert à rien de rechigner. 

    Peu à peu, cela deviendra une habitude.  Et un plaisir!

     

    L'heure de la toilette, c'est aussi un apprentissage de l'autonomie.

    Même si certains enfants sont récalcitrants à l'idée de se laver, ils sont néanmoins curieux et ils aiment les nouvelles découvertes, ils aiment également faire comme les grands.

     

    Si votre enfant demande pour que vous le laissiez se laver les cheveux tout seul, profitez-en et acceptez.

    Montrez-lui les différentes étapes : Mouiller les cheveux, mettre le shampooing, frotter et bien rincer.

     

    Expliquez-lui chaque étape. Félicitez-le quand il fait bien les gestes, même pour des petites choses. Proposez-lui de s'exercer avec une poupée ou un de ses jouets fétiches.

    Votre enfant sera heureux que vous lui fassiez confiance et de se sentir responsable. Restez dans les parages au cas où il aurait besoin de vous.  Mais maîtrisez votre envie de reprendre le contrôle : laissez-le faire! 

     

    Si votre enfant se lave seul, il en sera probablement fier et rechignera moins à prendre son bain par la suite.

     

     


    Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

     

     

     

  • Enfants : Apprendre l'autonomie (2)

     

     

     

    enfants,autonomie,équipe,travail,signaux,motiver,positif

     

    L'autonomie, pas à pas :

     

    1/ Travailler en équipe :

    Qd il dit : "Je le fais tout seul", on craint toujours le résultat et ça finit en dispute. Stop. Répondre : "Et si on le faisait ensemble?" Former une équipe.

     

    2/ Etre attentif aus signaux :

    Observer les signaux donnés par l'enfant.  Lorsqu'il se sent  capable de faire qqchose, il le fait savoir.  Même s'il ne trouve pas les mots exacts, ses actes ne trompent pas.

     

    3/ Ne pas le presser :

    On se dit qu'il serait + rapide de ranger ses affaires à sa place ? Ce n'est vrai qu'à court terme.  Donner à l'enfant le temps d'apprendre de nouvelles choses.  On gagnera du temps par la suite.

     

    4/ Penser pas à pas :

    C'est pas à pas que l'enfant apprend à marcher.  Il en va de même pour tous ses apprentissages.  Complimenter l'enfant chaque fois qu'il fait un pas vers l'autonomie, aussi petit soit-il.

     

    5/ Le motiver :

    Un enfant n'a pas envie de ranger ses jouets ou d'enfiler son pyjama ? Le motiver par une chouette perspective. On lui racontera une histoire, il pourra rester qq minutes de +....Les tâches les + ennuyeuses deviennent ainsi attrayantes.

     

    6/ Etre positif :

    Mettre l'accent sur les succès de son enfant, feindre d'ignorer ses petits échecs.  Chaque nouveau succès l'encouragera à aller de l'avant.

     

    7/ Puis-je dire à mon enfant : "Non, tu ne peux pas faire ça"?

    Oui et non. Lui dire qu'il pourra le faire un jour ou l'autre, bientôt.  Mais ne pas le laisser faire seul ce qui, selon nous, n'est pas de son âge.

    Quoiqu'il en dise, un enfant attend de nous que nous lui indiquions des limites.

     

     

  • Enfants : Apprendre l'autonomie (1)

     

    enfants,autonomie,exigeant,sévère,affectueux,coach

     

     

     

     

    On en a assez de refaire sans cesse ses lacets ou de lui essuyer le nez alors qu'il refuse de le faire lui-même.  En même temps, on est prise de bouffées d'angoisse qd il décide de monter l'escalier tout seul ou qu'il revendique de couper sa tartine comme un grand.

    Où est le juste milieu? Qd l'aide devient-elle superflue? A partir de qd un petit bout peut-il se débrouiller sans nous? Et surtout comment lui apprendre à devenir un futur adulte bien dans sa peau?

     

    1/ Oser être exigeant :

    Nos mères avaient à la maison le manuel d'un bon pédagogue dont elles s'inspiraient pour apprendre l'ordre ou la propreté.  Mais les temps ont changé.  Aujourd'hui, on n'irait pas bien loin avec pareils conseils! Car la société s'est considérablement complexifiée au cours des dernières années.  C'est sans doute pour cela que l'on protège les petits dans le cocon de l'enfance.

    Ils devront cependant être prêts à affronter le monde un jour ou l'autre.  Laissons les enfants découvrir le monde peu à peu.  Poussons-les à le faire.  Il faut oser être exigeant pour ses enfants.

     

    2/ Sévère mais affectueux :

    De nombreux parents se sentent un peu mal à l'aise.  Peut-on exiger autant de ses enfants?  Bien sûr!  Il faut sans cesse mettre ses enfants au défi, attendre bcp d'eux, exiger s'il le faut.

    Pour grandir, l'enfant a à tout le moins besoin de structures déterminées et de règles claires.  Il doit savoir ce qu'on attend de lui.  Il a également besoin de notre respect, de notre considération à l'égard des choses qu'il réalise et des progrès qu'il accomplit.

    Ainsi fonctionnent les parents réellement proches de leur enfant.  Dans un savant mélange d'exigence et d'amour qui donne à l'enfant cet équilibre indispensable pour ensuite partir à la découverte du monde.

     

    3/ Un bon coach :

    Les enfants veulent être autonomes.  Pour les parents, tout l'art consiste à être de bons coaches.  càdire ? A soutenir l'enfant tant qu'il en a besoin, puis à le lâcher qd il est prêt à voler de ses propres ailes.

    Qd l'enfant est prêt, pas le parent....Subtile différence ! L'autonomie est un processus qui s'enclenche au moment même de la naissance.  Chaque jour qui passe, l'enfant apprend de nouvelles choses par lui-même.  Il peut et veut en faire un peu +.

    Respecter cette évolution naturelle des choses et lâcher du lest qd cela s'impose.

     

     

  • Enfants : Mots d'enfants

     

     

     

    enfants,mots

     

     

    Le papa de Thomas, 3 ans, tente de lui expliquer que l'on doit dire "un cheval" et "des chevaux" qd il y en a beaucoup.

    Apercevant le bocal dans lequel nage le poisson rouge de Thomas, il lui demande :

    - Quel est le pluriel de bocal ?

    - Des poissons !

     

     

    Laury, 3ans 1/2, est allé à la maternité voir sa petite soeur qui vient de naître et qui a reçu un superbe chaton en peluche.

    En sortant de la chambre, il demande :

    - Dis, papa, le chat est sorti du ventre de maman avec ma soeur ?



  • Enfants : Défauts de prononciation

     

     

    enfants,défauts,prononciation

     

     

    L'enfant qui commence à parler éprouve parfois des difficultés  à prononcer certains sons. 

    L'anomalie la + fréquente est le "zézaiement".  Elle est due au fait qu'il continue à déglutir en faisant avancer sa langue vers les incisives comme lorsqu'il était bébé et qu'il tétait.

    Si à 3 ans, il a toujours une tétine ou un biberon, il est temps pour lui de les abandonner car ils peuvent l'empêcher d'apprendre à articuler correctement.

    La plupart des défauts de prononciation disparaissent spontanément vers 4 ans.

    Passé cet âge, s'ils persistent, il faut consulter un orthophoniste pour les faire corriger.

     

  • Enfants : Des chaussures pour les premiers pas (2)

     

     

     

    enfants,chaussures,rigide,coûteux,dessus,semelle

     

    Jusqu'à l'âge de 2 ans, les chaussures doivent monter jusqu'au niveau de la cheville, pour éviter que l'enfant ne les perde. 

    Finalement, les chaussures doivent être bon marché surtout à un moment où la croissance rapide impose un changement fréquent ( tous les 3 à 4 mois au début ! )

    Dans le commerce, que trouve-t-on ?

    Les 2 principaux défauts :

    • Etre trop rigide : Une rigidité excessive n'a pas d'avantage, ayant peu d'effet sur l'évolution future du pied.  Par contre, elle a le défaut d'entraver les mouvements de l'enfant : toute proportion gardée, l'enfant qui marche avec ce type de chaussures se trouve dans la situation d'un adulte qui se rendrait à son travail chaussé de bottines de ski !
    • Etre trop coûteux : Certes, les modèles présentés sont souvent d'une grande qualité de fabrication.         Mais une telle qualité est-elle vraiment indispensable ? Il n'est pas nécessaire ni souhaitable de chausser chaque nourrisson de petites bottines orthopédiques.

    Un choix raisonnable qui tienne compte de tous les éléments semble le suivant.

    Le dessus de la chaussure devrait être en cuir pour permettre l'évaporation de la transpiration ( le plastique doit être proscrit à cet endroit de la chaussure; le tissu permet une bonne aération mais est peu recommandé en cas de pluie).

    La semelle doit être souple.  Une semelle faite uniquement de cuir est idéale pour l'aération du pied.

     

     

  • Enfants : Des chaussures pour les premiers pas (1)

    Vers 10 mois environ, un enfant commence à aborder la position debout.  Il s'accroche à un support et se hisse sur les jambes.  Il aime qu'on le soutienne en position debout.

    chaussures.jpg

    C'est à peu près à cet âge qu'il est bon de penser à lui acheter des chaussures. 

    Certains parents sont tentés d'acheter des chaussures à leur enfant avant qu'il ne marche vraiment ( ce sont en général à ce moment, de petits chaussons de cuir sans véritable semelle ). Il n'y a ni inconvénient ni avantage à le faire, cela dépend seulement du goût des parents et du contenu de leur porte-monnaie!

    L'achat des 1ères chaussures pose bcp de questions : quelles qualités doivent-elles avoir, quels défauts éviter..

    La plupart des parents se renseignent auprès des proches mais aussi, et surtout, auprès des vendeurs.

     

    Qualités requises d'une bonne chaussure :

    1/ Les chaussures doivent être larges pour permettre aux orteils de prendre un bon appui.

    2/ Elles doivent être souples pour ne pas entraver les mouvements de l'enfant.

    3/ Elles doivent être bien aérées.

    Par contre, la présence d'un relief interne de la semelle, conçu pour soutenir l'intérieur du pied n'est pas néfaste mais pas indispensable.

    La plupart des enfants ont des pieds relativement plats à l'âge des 1ers pas.  Ceci est dû à la structure de leur pied dont les os sont encore cartilagineux ( ce n'est que progressivement au cours de la croissance que le cartilage sera remplacé par de l'os, bcp + dur ) et dont les ligaments sont encore relativement élastiques.

    Au cours de la croissance, la voûte plantaire va s'arquer chez certains, tandis que chez d'autres le pied restera plat.  On sait maintenant avec certitude que le relief interne de la semelle a peu d'influence sur l'évolution ultérieure du pied.  Le pied qui, constitutionnellement, a tendance à être plat, le sera quel que soit le relief interne de la chaussure portée.  Et inversément, un pied qui au cours de la croissance a tendance à s'arquer, s'arquera même si le relief de la semelle est plat.

     

    pom.png

  • Enfants : Les semelles orthopédiques

     

    Un enfant a des pieds plats.  Que faire ? Faut-il ou ne faut-il pas lui faire porter des semelles orthopédiques ?

     

    enfants,semelles,orthopédiques

     

    Nombreux sont les enfants qui portent des semelles.  Cela ne va pas toujours sans problèmes : elles s'usent assez rapidement, et il est parfois nécessaire d'en faire refaire avant le laps de temps exigé pour qu'un remboursement soit accordé par la mutualité.

    La plupart de ces semelles sont prescrites aux enfants dont la cambrure plantaire est un peu moins marquée que normalement, ou dont les talons ont une tendance à s'incliner, à "verser" en dedans.

    Lorsqu'on compare l'évolution de cette sorte de pied, suivant que l'enfant porte on ne porte pas de semelles orthopédiques, on est bien forcé de constater qu'il n'est pas facile d'établir une différence tranchée. 

    Ceci s'explique par le fait que le vrai pied plat - celui qui implique une déformation marquée du pied et qui est appelé, lorsque l'enfant sera devenu adolescent ou jeune adulte, à donner lieu à des douleurs et une invalidité considérables- est extrèmement rare.

    Le "pied plat" dont on parle habituellement se corrige au cours du temps, sous l'effet du développement de la musculature de la jambe et du pied.


    Mais alors pourquoi prescrit-on aux enfants autant de semelles dont la nécessité n'est pas prouvée de façon absolue ?

    Il faut comprendre que le prescripteur se trouve confronté avec une pression psychologique considérable : "on" porte des semelles, on a pris l'habitude de penser que bcp d'enfants sont justiciables d'un traitement de cet ordre.

    De même, il est difficile, relativement, pour un médecin, de refuser de prendre une mesure thérapeutique souvent introduite par l'inspection médicale scolaire par exemple.  D'autres raisons peuvent également surgir et sur lesquelles il est tout aussi difficile d'intervenir.


    Quelle est alors la réponse au problème ?

    Elle est simple et se trouve dans la relation consultant - médecin : il suffirait que les parents de l'enfant insistent auprès du médecin pour lui faire comprendre qu'ils sont assez raisonnables pour accepter de s'entendre dire que le pied de leur enfant se normalisera au cours de la croissance et que l'on peut se passer de la semelle et de ses inconvénients.

    Dès lors, la relation sera facilitée d'une part, et d'autre part un accroissement de confiance réciproque l'améliorera encore.




  • Enfants : Bébés nageurs


    Il est recommandé de s'adresser à des moniteurs expérimentés qui se sont vraiment spécialisés pour de très jeunes enfants et qui procèdent avec une sage lenteur

     

     

     

    enfants,bébés,nageur,flottaison,natation




    La première étape est de familiariser le bébé avec l'eau, sans le support de la baignoire.

    La position dorsale est très utile pour aider le jeune bébé à s'adapter sans angoisse à l'immersion.

    1/ Flottaison : Le but que se sont fixés ces moniteurs est d'apprendre à l'enfant très jeune, les battements des bras et des jambes, ce qui assure une plus grande stabilité de la position dorsale.

    C'est la période de flottaison.

    Elle ne sert pas réellement à nager, à progresser et à avancer dans l'eau.

    2/ Natation : Par la suite, grâce au progrès de l'organisation de son système nerveux, l'enfant va acquérir la possibilité de gestes bien coordonnés et pouvoir assurer sa progression. 

    Ceci est généralement possible avec des enfants de 3 ans.

    C'est une chose que l'on sait depuis longtemps déjà, qu'un enfant de 3 ans peut nager, mais l'intérêt de l'apprentissage précoce est double :

    1/ Familiariser l'enfant très tôt avec le milieu liquide et lui permettre de s'y sentir à l'aise sans angoisse.

    Beaucoup d'enfants de 3-4 ans ou + ( jusqu'à 12 ans ) peuvent avoir une très vive appréhension qui les inhibe totalement et retarde fortement l'apprentissage de la nage.

    2/ Comme déjà dit, il est certainement intéressant d'apprendre très tôt la survie en flottaison.

    Cela ne doit cependant pas devenir une sorte de norme rigide.

    Certains enfants très sensibles des muqueuses du nez et de la gorge, souffrant d'otites à répétition devront être temporairement privés de ces jeux nautiques.  Il faudra alors un peu de patience. 

    L'essentiel n'est pas la prouesse, c'est la santé..et mettre les valeurs physiques en bonne place dans la vie ..


  • Animaux: Le chat et les scientifiques

    Les scientifiques s'intéressent au chat et à la relation qui l'unit aux humains.

     

    chat.jpg

    Voici qqunes des communications les + marquantes qui ont été faites concernant les chats. ( basé sur une étude anglaise )

     

    Chats et seniors :

    Quels que soient leur âge et leur situation, les Anglais adorent les animaux et particulièrement les chats.  En les privilégiant parfois par rapport à ...leurs semblables.

    La Société britannique de protection des chats a donc mené l'enquête.  Elle s'est notamment intéressée à 500 possesseurs de chats âgés de 55 ans et +.

    Pour 82%, leur chat les aide à vaincre le stress et à se relaxer.  Pour 62% il diminue la solitude.  75% préfèrent partager leurs sentiments avec leur chat plutôt qu'avec les humains.

    Pour leur chat, 48% accepteraient de déménager, 60% reporteraient des vacances et 48% iraient jusqu'à s'endetter...

     

    chat enfant.jpg

    Chats et enfants :

    La même étude a été menée auprès de 100 enfants âgés de 13 ans et -. 

    81% déclarent préférer leur chat à leur parents ou à un ami pour partager leurs sentiments.  La plupart (87%) considèrent d'ailleurs leur chat comme un ami intime. 

    Même si le chat ne bénéficie pas des mêmes qualités de "lubrifiant social" que son compère le chien, 80% des enfants affirment que leur chat les aide à se sentir mieux avec lur famille et leurs amis car il est avant tout un sujet de conversation et d'intérêt mutuel.

    35% ont une meilleure estime d'eux-mêmes et 80% enfin assurent que leur chat les fait rire.

     

    Chats au sein du couple :

    Une autre étude réalisée auprès de 100 adultes âgés de 20 à 40 ans révèle que les possesseurs de chats se montrent bien + tolérants à l'égard de leur animal qu'envers leur...partenaire.!!!

    Ainsi 60% accepteraient la mauvaise haleine de leur chat mais pas celle de leur conjoint. 

    55% tolèrent qu'il tire la couverture à lui s'il passe la nuit sur le lit. 

    Près de la 1/2 vont même jusqu'à dire qu'ils passent une meilleure nuit en compagnie de leur chat qu'avec leur compagnon/compagne.

     

     

  • Enfants : Les caprices

    Petits trucs : Clin d'œil

     

    enfants,caprice,chantage,règle

     

     

    1/ Refusez d'entrer dans les chantages.

    Par exemple : "Je ferai mes devoirs si tu me donnes des bonbons".  Car l'enfant apprendra vite la méthode, et il marchandera ensuite toute obéissance !

     

    2/ Montrez aux enfants que la règle est obligatoire pour chacun.

    Exemple, s'il ne veut pas s'habiller pour sortir, enfilez votre manteau, vos gants et votre bonnet, et dites-lui que s'il n'en fait pas autant, vous ne sortirez pas.

     

    3/ Avoir une attitude cohérente.

    Dans les réponses que l'on fait aux caprices.

    Pas de "non,non" qui finissent par déboucher sur un oui !  Car l'enfant comprendra vite alors que, pour obtenir un oui, il suffit d'insister et que le caprice est payant.

    Pour qu'il n'y ait pas de caprice, il faut que l'enfant repère clairement ce qui est permis ou non à la maison.

     

    4/ Pratiquez l'art du compromis.

    S'il ne veut plus avancer dans la rue, ne lui lancez pas un "Tu peux bien marcher, tu n'es plus un petit bébé" qui le buterait, proposez-lui de le porter pendant quelques mètres ou de vous asseoir tous les 2 quelques minutes sur un banc pour vous reposer.

     

    5/ Rusez et prenez les devants,

    en cas de caprices répétitifs. 

    Ainsi, pour éviter la crise au moment de quitter le square, faites-lui voir une montre : "Regarde, il est 5h45, qd la grande aiguille sera sur le 12, nous partirons."  A l'heure dite, ce ne sera plus de votre faute si vous devez vous en aller, mais celle de l'aiguille ou bien celle du temps qui passe

     

  • Loisirs : La randonnée

     

    A l'âge de 3 ans, on peut proposer une bonne heure de marche comme limite raisonnable pour la promenade. 

    activite.jpg

     

    Cette durée peut être facilement doublée vers 4-5 ans, en ménageant une halte horaire indispensable. ( Celle-ci doit être une règle habituelle pour les longues randonnées ).

    Après 6-7 ans, les enfants peuvent devenir d'excellents marcheurs.  Si on les entraîne progressivement, ils deviendront rapidement + endurants que leurs parents... et pourront devenir des adeptes des "grandes randonnées" dont la vogue gagne heureusement toute l'Europe.

    Pour être un bon marcheur, il faut marcher souvent, càd chaque semaine.  Il faut aussi s'équiper de vêtements souples, non serrants, avec le nécessaire en cas de pluie et porter de vraies chaussures, solides, bonnes semelles épaisses.

    Eviter de marcher longtemps avec des bottes en plastique : les pieds s'y échauffent et la transpiration ne peut s'évacuer.  Elle ramollit la peau, favorise les "cloques" et d'autres petites lésions de la peau pénibles à supporter.

     

    randonneurs.jpg

     

  • Enfants : Les genoux en X

     

    Aussi étrange que cela puisse paraître, c'est l'excès de poids qui cause en général ces genoux en X chez les enfants de 4 à 6 ans.  Lorsqu'ils maigrissent dans les années suivantes, les jambes se redressent souvent d'elles-mêmes.

    enfants,genoux,en x

    Il existe bien certains traitements : attelles de plâtre pour la nuit, semelles orthopédiques, chaussures spéciales...mais on n'est pas très certain de leur efficacité. Et est-ce bien utile ?

    Ce qui donne de bons résultats, c'est de veiller à ce que l'enfant ait un bon régime qui diminue son poids.

    Entre 4 et 6 ans, il ne faut pas s'inquiéter parce qu'un enfant a les genoux en X.  C'est + grave lorsque l'enfant reste trop gros dans les années suivantes et au cours de l'adolescence.  En effet, s'ils persistent à cet âge, les genoux en X deviennent définitifs.  Ce n'est pas très joli ni très pratique.  Parfois, ces genoux deviennent douloureux en raison de la surcharge de ce poids sur la partie qui se trouve du côté de la convexité.

    Un chirurgien peut corriger les jambes à l'âge adulte mais cette méthode apporte bien des inconvénients alors qu'il est si facile de veiller à ce que l'enfant ait un poids normal.

    Voici donc encore un des dangers de l'obésité, dont la liste est déjà impressionnante.

    Si l'on mangeait mieux; si l'on mangeait moins, bien des problèmes de santé seraient évités.

     

     

    genoux1.gif

  • Enfants : Dépistage des poux

    Il existe 3 méthodes pour dépister les poux : l'inspection visuelle, le peigne à poux ou le test sur cheveux mouillés.

     

    poux.jpg

     

    1/ L'inspection visuelle

    Séparez les cheveux à la main et regardez bien s'il n'y a pas de poux.  Cherchez surtout derrière les oreilles et dans la nuque.  Cette méthode est simple mais peu efficace.

    En effet, les poux de couleur brunâtre sont bien camouflés dans les cheveux foncés.  De +, ils s'enfuient lorsqu'ils se sentent menacés ou qd il y a trop de lumière.  Et la plupart des enfants atteints n'ont qu'un nombre restreint de poux dans les cheveux.  L'inspection visuelle n'est donc pas la méthode idéale pour repérer les poux.

     

    2/ Le peigne à poux

    Peignez les cheveux de haut en bas.  Cette méthode permet de repérer et d'enlever 4x + de poux qu'avec l'inspection visuelle.

     

    3/ Le test sur cheveux mouillés

    Matériel : 1 peigne à poux, de l'eau et un shampooing conditionneur.

    L'eau et le shampooing rendent le test bcp + efficace que l'usage exclusif du peigne.

    Comment procéder ?

    L'enfant se penche en avant.

    Mouillez les cheveux abondamment.

    Appliquez une gde quantité de shampooing conditionneur sur les cheveux ( ne pas masser, juste appliquer ).

    Utilisez un peigne normal pour démêler les noeuds.

    Passez le peigne à poux.  Commencez par la nuque et peignez en direction du front.  Commencez par l'oreille droite et peignez mèche par mèche jusqu'à arriver à l'autre oreille.

    Après chaque passage, essuyez le peigne à l'aide d'une feuille d'essuie-tout et vérifiez s'il y a des poux.  Ils sont bien visibles sur le fond blanc.

    S'il reste des poux dans le peigne, enlevez-les à l'aide d'un cure-dent.

     

    L'enfant lève la tête et se met debout.

    Rincez les cheveux pour enlever le shampooing conditionneur.  Les cheveux doivent être mouillés. + ils sont mouillés, mieux c'est.

    Prenez un peigne normal.  Commencez par le front et peignez en direction de la nuque.

    Prendre le peigne à poux.  Commencez par le front et peignez en direction de la nuque.  Commencez par l'oreille droite et peignez mèche par mèche jusqu'à arriver à l'autre oreille.

    Après chaque passage, essuyez le peigne à l'aide d'une feuille d'essuie-tout et vérifiez s'il y a des poux.

    Après usage, plonger le peigne à poux pdt au - 30 mn dans un produit désinfectant.

     

     

  • Santé / Enfants : Les Poux

    Contact direct : Surpris

    poux.jpgLes poux courent...C'est pourquoi les poux peuvent passer de tête en tête lorsqu'il y a un contact direct entre 2 personnes..lorsqu'elles jouent, quand elles se font des câlins...

    Par contre, il est impossible que les poux se transmettent par les animaux.

    Les poux ne meurent pas au contact de l'eau (leurs orifices respiratoires se ferment et les protègent de la noyade pendant plusieurs minutes, le temps d'un shampoing par exemple). Porter un bonnet de bain en piscine n'est donc pas un luxe !

    Quand un membre de la famille est porteur, les parents doivent contrôler toute la famille. Et tout le monde doit être traité en même temps ! Si l'un des enfants atteints serait traité et les autres pas, il peut rapidement être de nouveau contaminé.

  • Enfants : Apprentissage du vélo (2)

    Les parents ont souvent des réticences à laisser les enfants s'aventurer sur deux roues dans la circulation. 

     

    velo-apprentissage.png

    Il n'est pas évident de faire confiance à son enfant lorsque l'on est automobiliste et que l'on a donc parfaitement conscience des dangers et des risques liés au trafic.  La confiance ne s'installe que lorsque l'enfant a bénéficié d'une formation adéquate et qu'il a la maturité requise.

    Conseil aux parents :

    1/ L'idéal est de faire plusieurs x le trajet avec son enfant pour voir avec lui d'où le danger peut survenir : des piétons qui traversent, un carrefour à franchir, un sens unique limité..

    2/ Il faut également être attentif au matériel : accessoires réfléchissants , casque...

    3/ Le vélo doit bien entendu être en bon état : avoir un système de freinage en ordre, des pneus bien gonflés et une taille adaptée à l'enfant.  Il ne faut pas hésiter à mettre un peu de sous dans l'achat d'une bonne monture, quitte à revendre le vélo d'occasion lorsque l'enfant a grandi.

    Le vélo peut être utilisé pour effectuer le trajet vers l'école..Même si l'automne n'est sans doute pas la période de l'année où l'on a le + envie de sortir, on peut qd même tenter l'expérience. 

    Accompagner les enfants ne prend souvent que qq minutes et peut créer une véritable complicité.  Pour l'enfant, il est + gratifiant d'arriver à l'école en pédalant.

     

    week end.jpg

  • Enfants : L'apprentissage du vélo (1)

    Le vélo est un plaisir pour les enfants mais c'est aussi un moyen idéal pour le développement des aptitudes physiques et psychomotrices indispensables.

    velo1.jpgToutefois, le vélo et l'enfant font-ils bon ménage? Oui, mais après un bon apprentissage!

    L'apprentissage débute réellement lors du passage du vélo à 4 roues à celui à 2 roues. Un passage qui est surtout d'ordre psychologique. Il faut que l'enfant manifeste l'envie de rouler à 2 roues. Peu importe l'âge auquel cela se passe. Chez certains, c'est à 5 ans, chez d'autres,cela peut être + tard. L'essentiel est de ne pas essayer de forcer l'enfant à rouler. L'idéal est de profiter d'un moment de détente pour se lancer.

    L'enfant acquiert ensuite petit à petit les compétences indispensables : maintien de la trajectoire, freinage, équilibre, anticipation des situations, circulation en groupe..

    Vient ensuite l'apprentissage de la sécurité routière. Ne pas oublier non plus qu'un enfant de 6 ou 7 ans n'a pas les mêmes capacités physiques qu'un adulte.

    C'est vers 10 ou 11 ans que l'enfant peut compléter son apprentissage des règles de la circulation, des dangers en ville et à la campagne.

    Juste avant l'adolescence, les capacités psychomotrices se développent et c'est à ce moment que "l'enfant" a presque la même capacité d'action,de réaction et d'analyse qu'un adulte. Il devient consciencieux et avide d'apprendre.

    Devenu ado, il a tendance par contre à avoir trop confiance en lui et à vouloir en faire trop. C'est l'âge qui comporte le + de risques.

  • Enfants : Attacher son enfant en voiture

    Attacher un enfant dans une voiture est un geste important pour sa sécurité.

     

    siege auto.jpg

     

    Mais il faut l'attacher correctement dans un dispositif adéquat.  Il est + fréquent de rencontrer des situations dans lesquelles les parents ont acheté un siège adéquat mais l'ont mal fixé à la structure ou "oublient" d'y attacher l'enfant.

    Un enfant mal attaché est peu ou pas protégé en cas d'accident.  Dans certains cas, l'attacher mal peut être + dangereux que ne pas l'attacher du tout !

    Attacher un enfant en voiture, ce n'est pas seulement le prémunir contre les conséquences d'un accident que l'on pense improbable, c'est aussi faire en sorte qu'il soit "sage" durant le trajet.  Le petit enfant est curieux et agile.  En l'espace d'une seconde on peut le retrouver sur la plage arrière ou occupé à jouer avec le changement de vitesse, ou penché au dehors par une fenêtre ouverte.

    Des chercheurs ont bien montré qu'un enfant difficile, qd il est livré à lui-même, se calme lorsqu'il est attaché ds son siège "à lui", le visage à bonne hauteur pour voir ce qui se passe au dehors.

    Cet effet de la ceinture de sécurité sur le comportement de l'enfant est également important : Lorsque bébé est calme, la famille roule en paix.

  • Enfants : Conseils préventifs pour leur alimentation

     

     

    enfants,conseils,prévention,alimentation

     

     

    Comment éviter certaines petites "erreurs" chez l'enfant. 

    Quelques bonnes habitudes :

     

     

    1/ Habituer son enfant de moins de 6 mois à boire de l'eau.

     

    2/ Donner de temps en temps (pas tous les jours) un fromage blanc, sucré et gras, de préférence pas avant l'âge d'1 an.

     

    3/ Au petit déjeuner :

    Le prendre ensemble, ne pas donner à son enfant un biscuit qu'il avale "en chemin".  Une couque au chocolat est bcp + grasse qu'une tranche de pain avec un morceau de chocolat.

     

    4/ La boîte à tartines :

    Plusieurs tranches de pain complet avec un accompagnement maigre ( jambon, filet de dinde ou de poulet ), de l'eau à la place des petits jus de fruits, une tartine en + comme 10h ( pas de biscuit gras ou chocolaté ) si l'enfant n'a pas déjeuné, une collation ou max. 2 .

     

    5/ Le goûter :

    Essayer de donner un fruit ou une panade de fruits comme 4h. 

    Ou mieux, mettre un goûter en place qd son enfant rentre de l'école,  pour éviter les fringales avant le repas du soir ( 1 ou 2 fruits, un produit laitier, un bol de soupe ).

     

    6/ Faire manger un féculent ( pain, pâtes, pommes de terre, riz, blé, etc...) à chaque repas.

     

    7/ Ne pas calculer trop en fonction des calories :

    les calories sont une chose, mais équilibrer aussi le pourcentage de graisse, de sucre, de protéines.

     

     

     

  • Enfants : S'asseoir correctement

     

    A l'école, les enfants passent la plupart de leur temps assis derrière leur bureau. 

    asseoir.jpg

    Malgré les apparences, cette position n'est pas des + reposantes pour le dos.  Elle est même parfois + néfaste que le fait de soulever des poids. 

    De +, la plupart des établissements scolaires ne disposent pas de matériel scolaire ergonomique.  Dès lors, il est crucial d'apprendre à l'enfant à s'asseoir le dos bien droit, le derrière au fond du siège et les 2 pieds sur le sol. 

    Lorsqu'il lit ou écrit, placez un classeur ou un plan incliné sous son document.  Et pour éviter les torsions inutiles, lui apprendre à placer les objets les + utiles tels que plumier, latte etc... à portée de main sur le bureau.

    Eviter également les cartables grands et lourds et rarement portés correctement !

  • Enfants : Manger sain

    Une bonne alimentation a non seulement une incidence sur le sommeil mais elle est également le principal garant  d'une bonne santé.

    sandwich.jpgPremier élément à ne pas négliger : le petit déjeuner. Si votre enfant va se coucher vers 21h et qu'il se lève à 8h du matin ; s'il ne déjeune pas, cela signifie qu'il n'aura rien mangé pendant plus de 14h !

    Alors, pour démarrer la journée du bon pied, proposez-lui au minimum un produit laitier, des sucres lents tels que du pain, des biscottes ou des céréales et enfin, une boisson chaude.

    La boîte-repas mérite également toute une attention. Ne pas oublier un 10h et un goûter pour lesquels les fruits et les yaourts sont préférables aux friandises.  Il est important de prévoir ces collations afin d'éviter les grignotages entre les repas.

    Manger un repas équilibré chaque jour est essentiel.  Si votre enfant a plutôt un appétit de moineau, proposez-lui une activité physique qui entretiendra sa santé et lui ouvrira l'appétit.

     

  • Santé : L'obésité chez l'enfant

     

    L'obésité est un fardeau lourd à porter et médicalement, c'est une catastrophe : diabète, problèmes de sommeil, mauvaise posture, hypoventilation, endurance nulle, isolement social... On ne se rend pas toujours compte des conséquences et des coûts de cette maladie.

    obésité.jpg

    Quelques chiffres :

    En Europe et aux Etats-Unis, près d'1 jeune sur 4 reste assis devant la tv pendant au - 4h par jour et 1 sur 7 passe + de 3h par jour devant un ordinateur.

    33% des filles et 20% des garçons s'estiment trop gros.  En Belgique, à l'extrème, + de 50% des adolescentes s'estiment trop grosses, 23% des filles et 7% des garçons suivent un régime ou cherchent à perdre du poids.

    La plupart consomme trop peu de fruits et de légumes, et cela tend à diminuer avec l'âge; 1 jeune sur 3 consomme quotidiennement des boissons sucrées.

    Les parents sont confrontés à des difficultés dans l'alimentation de leur enfant dès qu'il est nourrisson : les parents ont parfois tendance à ajouter des compléments de farine (sucrés) ou des additifs sucrés ( ex. grenadine ) aux biberons, ou donner des tisanes sucrées, ou ajouter un peu de miel à la tétine...sans penser à mal.

    Résultat : A l'âge de 6 mois, le bébé refuse de boire de l'eau claire, car il a été habitué à boire ou manger sucré.

    Sucre = kilos, + manque d'activité physique + repas peu équilibrés + rythmes de sommeil perturbés = obésité.

    De +, qd 1 ou les 2 parents sont obèses, l'enfant court davantage de risques.

     

  • Enfants : Apprendre à nager

     

     

     

    enfants,apprendre,nager,progressif,douceur

     

     

    Faut-il forcer les jeunes enfants à se baigner en eau profonde ?

     

    L'important est de ne pas créer l'anxiété.

     

    On ne peut pas généraliser à partir de un seul ou de quelques cas isolés. 

    Mais même s'il y a des exceptions, presque tous les enfants encaissent mal cette forme de violence et en sortent très éprouvés, en proie à une intense frayeur. 

    Ils risquent de développer des réactions anxieuses durables très nuisibles à leur épanouissement si on répète l'expérience...

     

    On doit faire preuve de bon sens et permettre un apprentissage progressif à l'enfant jeune ou très jeune. 

    Il est donc très souhaitable de donner à chaque enfant la possibilité d'une initiation lente et mesurée sous forme de jeux aquatiques en présence du père ou de la mère, d'un grand frère ou d'une soeur dans le bassin de natation ou dans la mer....

     

    Donc, pas de geste inconsidéré, mais une pédagogie raisonnable qui tient compte de l'émotivité et du jeune âge de l'enfant. 

    Ne pas prendre le risque de le dégoûter peut-être pour de longues années...

     

    Profiter des vacances pour créer un sentiment positif vis-à-vis des plaisirs de l'eau et faire découvrir aux petits la joie des jeux partagés avec d'autres jeunes et avec les parents..

     

    Il y a + de chances d'arriver par la douceur que par la manière forte.

     

     

     

     

     

     

  • Enfants : Jeux pour enfants en voiture

     

    Les voyages en voiture, au moment des grandes vacances, sont souvent longs et énervent les enfants.  Cet énervement finit par fatiguer le conducteur, il est donc bon de les occuper.

    Voici quelques jeux qui sont susceptibles de les distraire.

    Pour les tout petits :

    Sur le chemin, vous croiserez de nombreuses voitures qui tractent des caravanes et également des camping-cars.  Demandez aux enfants de les compter ou, s'ils ne savent pas encore compter, d'annoncer à chaque fois : "Caravane ! Camping-car ! " 

    S'ils en laissent passer un, ils sont soumis à un gage, par ex, chanter une chanson.  Les enfants aiment beaucoup chanter en voiture.  On chantera avec lui et qd la chanson est finie, on recommence.

    Pour les enfants un peu + grands :

    Choisissez une lettre de l'alphabet et un mot commençant par cette lettre.  Les enfants posent des questions auxquelles on ne peut répondre que par oui ou par non.

    Par ex, la lettre B et le mot bateau.  Les enfants demandent : "c'est un mot masculin ? " vous répondez "oui", "c'est vivant ?" vous répondez "non", "c'est utile ?" vous répondez "oui", "ça se trouve dans la cuisine ?" vous répondez "non" et ainsi de suite jusqu'à ce qu'ils aient trouvé ou donné leur langue au chat.

    Variante : Jeu des portraits : Vous choisissez une personne connue de tous.  Les enfants posent des questions, Progressivement, vous pouvez leur donner des indices.

     

     

  • Enfants / Vie pratique : Transport de bébé en voiture

    La façon d'attacher un enfant dans une voiture dépend de son âge.

    Avant 8 à 10 mois, l'enfant n'est pas capable de maintenir une position assise réellement stable. Pour cette raison, il vaut mieux le placer ds un petit lit transportable plutôt que ds un siège ( même conçu pour un enfant) ou ds les bras d'un de ses parents.

    Ce lit ne doit pas être placé n'importe comment.  Mieux vaut le placer sur le siège arrière, perpendiculairement au sens de la marche pour éviter qu'en cas de choc frontal, l'enfant ne soit précipité la tête en avant contre la paroi du lit. Le lit doit être fixé au siège. Ce qui est souvent difficile vu l'absence de dispositif ds la plupart des modèles de voiture.

    Les parents peuvent faire preuve d'ingéniosité et demander conseil à leur concessionnaire auto, car, en cas d'accident, un enfant ds un lit non fixé pourra être projeté par terre ou contre les sièges avant.

    Placer le lit au milieu du siège assurera une meilleure protection en cas de choc latéral.

    Le recouvrir d'un filet (il en existe de très légers mais très résistants) empêchera le bébé de le quitter en cas d'accident ou de fantaisie imprévue. Le filet assure au conducteur que l'enfant ne peut sortir du lit, et évite les coups d'oeil furtifs vers l'arrière....

  • Enfants : Prévention des brûlures

    Mesures de prévention : En pleurs

    Qd vous cuisinez, tournez la queue des poêles vers l'arrière, de manière à ce que les enfants ne puissent pas les saisir. Faites sortir les enfants de la cuisine.

    Empêchez les enfants d'approcher d'un feu ouvert, d'un radiateur ou d'un poêle.

    Ne laissez pas un jeune enfant seul dans le bain ou dans la douche.

    Mettez les liquides et objets bouillants au milieu de la table.

    N'allumez pas de bougies et rangez les allumettes et les briquets hors de la portée des enfants.

    Optez pour des prises de sécurité ou installez des protections.

    Optez pour des robinets thermostatiques et limitez la température de l'eau à 37° au maximum.

    Installez un détecteur de fumée.

    Rangez les produits chimiques dans un endroit fermé à clé.

    Evitez de faire le repassage en présence d'un enfant.

    Evitez que les enfants s'approchent d'appareils électriques (p.ex. friteuse, cafetière, sèche-cheveux,....)

    Informez votre enfant des dangers potentiels.

  • Enfants : Le cartable

    Cartable ou sac à dos adapté :

    De préférence, le cartable doit posséder de larges bretelles rembourrées et, si possible, des sangles complémentaires au niveau de la poitrine et de la taille pour plus de soutien. Sourire

    Il faut aussi apprendre à remplir ce cartable. Le leitmotiv : ne transporter que ce qui est strictement nécessaire. Idéalement, le cartable ne peut pas dépasser 1/10ème du poids de l'enfant.

    Pour être sûr de prendre le temps nécessaire pour remplir correctement le cartable, habituez votre enfant à faire son sac le soir et non le matin à la dernière minute. Les objets lourds se mettent au fond du sac, le + près possible du corps.  Il faut aussi veiller à ce qu' aucun objet pointu ne ressorte dans le dos.

    Le journal de classe renseigne généralement clairement les livres à emporter chaque jour. Libérez le + possible le sac des livres superflus, soit en les laissant à la maison ou, si c'est possible, en classe ou dans des casiers individuels..

    Pour éviter les maux de dos, ne pas transporter le sac de n'importe quelle manière : éviter de le porter sur une seule épaule ou à la main.

    Apprenez à votre enfant à plier les genoux pour prendre son cartable, sans le soulever + haut que la poitrine et en se redressant à la force des jambes.  Les bretelles et les lanières du cartable doivent être bien réglées, afin que le sac ne descende pas sur les reins.

    Le cartable n'est pas le seul responsable des douleurs dorsales : mauvaise position assise, faux mouvement, lit inadapté interviennent aussi. Pour les contrer, une bonne musculature dorsale est un allié de taille. Ne pas négliger le sport.