agression

  • Animaux : Dangerosité d'un chien : l'agression prévisible ou imprévisible (4)

     

     

     

    chienne.jpg

     

     

    L'agression était-elle prévisible ou imprévisible pour la victime ?

    Lors d'une agression prévisible, le chien émet une phase de menace identifiable et compréhensible : il grogne, aboie, montre les dents, etc...

    Cette phase de menace peut permettre à la personne à risque d'éviter l'agression.

    Mais il est important de noter que pour un enfant en bas âge, l'agression est toujours imprévisible.

    Lors d'une agression peu prévisible, la phase de menace est mal identifiable, ou presque simultanée par rapport à la phase d'attaque.

    Lors d'une agression imprévisible, l'attaque est immédiate, sans aucun avertissement.

     

    Quelle est la personne qui risque le + de se faire mordre ?  S'agit-il du mari, de l'épouse, d'un enfant, des grands-parents, d'un visiteur, d'un passant, d'un cycliste,....?

    En ce qui concerne la prévisibilité, elle dépend de la personne à risque.



     

  • Animaux : Dangerosité d'un chien : L'agression offensive/proactive ou défensive /réactive (3)

     

     

     

     

    chien.gif

     

     

    On distingue 2 types d'agression :

    - l'agression défensive réactive : le chien réagit quand c'est la personne qui va vers lui ;

    - l'agression offensive-proactive : le chien va vers la personne pour l'attaquer.

     

    L'agression défensive réactive est + facile à gérer; en effet, il suffit de ne plus aller vers le chien.

    Si on l'appelle à soi et qu'il daigne venir, le risque d'agression devient très limité.

    Cependant, les enfants de - de 3 ans ne sont pas fiables et ne peuvent pas toujours être contrôlés dans ces circonstances.

    Dans le cas d'une agression offensive-proactive, le risque est fortement accru.  Le critère est le type d'agression, allant de 1 à 2.