alcools

  • Bien-Etre : L'abus d'alcool

     

    Les cocktails possèdent leur petite histoire : Il semble que les 1ers d'entre eux remontent au temps des Gaulois qui préparaient avant le repas un mélange d'eau et de miel, l'hydromel.

    Bien + tard, à l'époque de la Renaissance, des vins cuits furent additionnés de jus de fruits ou d'infusions d'herbes.

     

    cocktails.jpg

     

    De nos jours, ces boissons sont pour la plupart à base d'alcools forts : rhum, cognac, whisky... C'est bien là que le bât blesse, car une chose est certaine : le fait de boire + de deux verres d'alcool par jour augmente le risque de nombreuses maladies ainsi que de certains cancers, surtout si cette habitude est associée au tabagisme.  A ce titre, le "Code européen contre le cancer" recommande de ne pas abuser de boissons alcoolisées.

    La consommation excessive d'alcool entraîne un risque élevé de cancer des voies aéro-digestives ( oropharynx, larynx et oesophage ) ainsi que du foie. 

    L'ensemble des résultats des études épidémiologiques concorde pour attribuer ce risque au contenu en alcool. + le degré d'alcool est élevé, + le risque de cancer augmente. 

    Par ailleurs, on a constaté que le risque de cancer de la vessie était + élevé chez les fumeurs consommant régulièrement de l'alcool.

    Enfin, bien qu'il n'y ait pas de relation claire entre l'alcool et le cancer du sein, on conseille aux femmes à risque élevé de cancer du sein de s'abstenir d'en consommer.

     

    cocktail1.jpg

    A l'occasion des fêtes, entre amis ou lors de dîners familiaux, la tentation est forte d'assimiler convivialité et alcool.  Il s'agit là d'une coutume malheureusement encore trop répandue, compte tenu des conséquences parfois tragiques qu'elle peut entraîner.

    Les nombreux accidents de la route dont sont victimes les jeunes, en particulier, sont là pour en témoigner.

    Modérer sa consommation de boissons alcoolisées ou, mieux, préférer les apéritifs et cocktails sans alcool, c'est apprendre à découvrir de nouvelles saveurs.

     

    Source : Association contre le Cancer