algues

  • Alimentation : Les algues, légumes de la mer (2)

     

     

    • La laitue de mer : sorte de feuille croquante comparable à une salade, est riche en calcium, fer, magnésium, provitamine E et vitamine C.

    alimentation,algues,laitue,mer,nori,salicorne

    Sa saveur fraîche et puissante, comparable à l'oseille, assaisonne les salades et crudités.  Elle accompagne parfaitement tous les poissons et de nombreuses sauces.  Il faut préalablement la découper en fines lamelles.

     

    • Le nori ( ou porphyra) est une algue violette, au parfum délicat, vendue principalement sous forme de feuilles fines et souples destinées à enrouler les sushis.  Emiéttée, elle rehaussera salades, soupes, pain, légumes et tofus.

     

    alimentation,algues,laitue,mer,nori,salicorne

     

    • La salicorne appelée aussi passe-pierre est une algue des marais salants.  Seules ses jeunes pousses, charnues et d'un vert tendre, sont comestibles.                                                                              Riches en iode et en vitamine C, leur consistance est tendre mais ferme.  On les consomme crues, au naturel ou avec une vinaigrette, ou encore cuites qq minutes à peine dans de l'eau bouillante, comme légume d'accompagnement de tous les plats de poissons.

     

    alimentation,algues,laitue,mer,nori,salicorne

     

    Conclusion :Oser cuisiner ces fabuleux "légumes de la mer", peu caloriques, riches en iode et en vitamine C. 

    Les saupoudrer sur une salade verte, les utiliser comme des fines herbes, des légumes ou des papillottes, en tartare ou en tapenade.

     

     

  • Alimentation : Les algues, légumes de la mer (1)

     

     

     

    Pour que les algues entrent dans nos habitudes alimentaires, une sélection rigoureuse a été faite parmi les milliers de variétés d'algues et de lieux de récolte. 

    Cultivées ou récoltées sauvages en mer, leur agréable goût iodé, couplé à celui de caramel, d'herbe, de champignon ou de coquillage, en font un assaisonnement ou un légume de choix.

    Voici les principales algues disponibles dans nos régions :

    • La dulse ( parfois appelée goémon ) est rouge, voire violette, riche en magnésium, phosphore, iode, fer et provitamine A.                                                                                                                                   Son goût est à la x très doux, fin, un peu amer et légèrement iodé, quasi identique à celui de la noisette.

     

    dulse-feuilles.jpeg

    Crue, sa texture croquante la rend agréable dans les salades et crudités.  Cuite, elle devient aussi malléable que le beurre et accompagne potages, omelettes et poissons. 

    On la consomme aussi cuite à l'étuvée avec du chou vert, des carottes émincées et des pommes à cuire.  On la retrouve même dans un savoureux et très crémeux fromage bio à pâte souple (dulses).

     

    Le kombu, une majestueuse algue brune, se présente comme une longue lanière épaisse.                  

    Riche en iode, en calcium et en potassium, sa saveur douce-amère se marie à merveille avec les légumineuses, les soupes, les bouillons, sert d'ingrédient de base à un bouillon japonais, le dashi.

     

    kombu.jpg

     

     

    Le wakamé, ou "fougère des mers", brun-vert, riche en potassium, calcium, fer, vitamines du groupe B et vitamine C.                                                                                                                                     Sa saveur, semblable à celle des huitres, en fait l'assaisonnement idéal des préparations à base de poissons (terrines, salades ou papillotes).                                                                                             

    Elle s'utilise aussi crue en salade, cuite avec des céréales ou des légumineuses, ou parfume soupes et bouillons.

     

    wakamé.jpg

     

    Le wakamé entre dans la préparation de la célèbre soupe de miso des Japonais.

     

     

     

     

  • Bien-Etre : A la recherche de l'iode perdu (2)

     

     

     

    sel.png

     

    Comment faire pour s'assurer un apport iodé suffisant  ?

    D'abord, privilégier les sources naturelles d'iode que sont les organismes marins : les poissons et les fruits de mer.  D'autant que ces aliments présentent de moult autres atouts nutritionnels qui méritent de les faire figurer régulièrement aux menus. 

    La consommation de poisson de mer, à raison de 2x par semaine, permet d'atteindre les objectifs prescrits.  Pendant la grossesse, les besoins en iode sont nettement accrus, raison pour laquelle il est conseillé de recourir à un apport complémentaire sous forme de supplément.

    Contrairement à une idée très répandue, le sel de mer ne contient pratiquement plus d'iode.  En effet, l'iode étant très volatil, il disparaît dans la nature lors de l'évaporation de l'eau pour recueillir le sel.  Et qu'il s'agisse de sel gris, de fleur de sel ou autre, cela n'en fait toujours pas une source d'iode.  Il existe par contre plusieurs sels iodés, c'est-à-dire enrichis en iode, de manière à contribuer de façon significative à l'apport iodé.

    Dans ce cas, la mention "iodé" figure clairement sur l'étiquette.  Dans certains pays, tous les sels sont iodés, mais chez nous, c'est loin d'être le cas, et il faut donc ouvrir les yeux.  Attention, cela ne doit pas pour autant inciter à consommer + de sel, sous prétexte qu'il est iodé !

    Certains fabricants utilisent du sel iodé à la place du sel normal pour la confection de leurs produits.  La mention "sel iodé" figure alors dans la liste des ingrédients.

    Autre catégorie d'aliments très riches en iode sont les algues.  Laitue de mer, nori, wakamé,...regorgent du précieux oligoélément.  Coupées et séchées, ces algues peuvent être utilisées comme condiment pour toutes les préparations de poisson.  On en retrouve aussi dans de nombreux plats asiatiques.

    Enfin, la salicorne ou le passe-pierre n'est pas une algue, mais un légume qui pousse dans les marais salés des côtes maritimes.  Elle constitue aussi un apport complémentaire en iode, qui s'accorde particulièrement bien avec le poisson.