alimentaires

  • Alimentation : Les fibres alimentaires

     

     

     

     

    alimentation,fibres,alimentaires

     

     

     

    Les fibres alimentaires aident à la digestion et protègent contre certaines maladies.

     

     

    Qq aliments et leurs valeurs pour 100 gr :

     

    Flocons d'avoine cuits :

     Fibres : 1 gr

      Lipides : 2,2 gr

     

    Son :

     Fibres: 28 gr

     Lipides : 4 gr

     

    Noisettes :

    Fibres: 10 gr

     Lipides : 61 gr

     

    Cacahuètes :

     Fibres : 8 gr

     Lipides : 52 gr

     

     

    Pois cassés cuits :

    Fibres : 4 gr

    Lipides : 0,3 gr

     

    Lentilles cuites :

     Fibres : 3,5 gr

     Lipides : 0,7 gr

     

    Noix :

    Fibres : 6 gr

     Lipides : 70 gr

     

    Pistaches :

     Fibres : 10 gr

     Lipides : 50 gr

     

     

     

     

     

     

  • Santé : Les troubles alimentaires

     

     

    santé,troubles,alimentaires,anorexie,obésité

     

     

     

    Symptômes possibles :

     

    - Troubles des règles.

    - Endommagement de l'émail dentaire lié aux vomissements multiples.

    - Augmentation du volume des glandes salivaires, maux de gorge, voix rauque, sensation de brûlure derrière le sternum suite aux vomissements répétés.

    - Diarrhée et lésion de la paroi intestinale par utilisation excessive de laxatifs.

    - Tension artérielle basse.

    - Carence en potassium ( qui peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, un arrêt du coeur, des crampes musculaires, des lésions rénales, des crises d'épilepsie).

    - Dans qq cas (rares ), la paroi de l'estomac peut se déchirer.

    - Excès de poids pendant la période de récupération, rendant la récupération difficile.

    - Souvent, troubles de la concentration et du sommeil, symptômes dépressifs voire idées de suicide.

    - Absence de nuance dans les jugements.

     

     

    + l'anorexie et la boulimie sont détectées et traitées rapidement, et par conséquent, + le patient est jeune, + il y a de chance que le traitement soit couronné de succès.

    Environ la moitié des patients atteints de troubles alimentaires sévères et prolongés guérissent complètement.

     

    Une approche multidisciplinaire est indispensable :

    Pour traiter les véritables causes, une psychothérapie est nécessaire ( thérapie familiale, comportementale ou thérapie de groupe);

    Les patients anorexiques doivent habituellement commencer par reprendre du poids ( d'où un suivi par un diététicien);

    Les médicaments peuvent parfois se justifier, tels les antidépresseurs dans certains cas de boulimie.

     

     

     

  • Alimentation : Les fibres alimentaires

     

     

     

    alimentation,fibres,alimentaires

     

     

    Les fibres se composent de la cellulose contenue dans les fruits et les légumes.

    Les produits d'origine animale, comme les produits laitiers, le poisson, la volaille et la viande, sont totalement dépourvus de fibres, malgré leur consistance parfois filandreuse.

     

    Une alimentation végétarienne bien équilibrée, en revanche, est riche en fibres alimentaires.

     

    Les fibres jouent, entre autres, un rôle de "balai" intestinal, en facilitant le transit des aliments.

    Elles empêchent la constipation et minimisent les risques de cancer et autres troubles intestinaux.

     

    Les types de fibres ayant des fonctions différentes, il est important de varier l'alimentation au maximum.

    Certains types de fibres ( surtout celles des fruits et des légumes) aident à réduire le taux de cholestérol.

     

    Toutefois, il ne suffit pas de couvrir ses céréales de son non traité pour le voir disparaître, comme on le croyait à une époque.

    Outre les désagréments liés à l'adaptation du corps envers cet apport inhabituel de fibres, l'absorption de son non traité entraîne un problème de taille : il contient de grandes quantités d'acide phytique, qui neutralise la consommation de fer.

     

    Les végétariens devant puiser leurs ressources en fer ailleurs que dans la viande, cette pratique doit être absolument bannie.

    Mieux vaut inclure plusieurs aliments riches en fibres dans chaque repas.

     

     

    Aliments riches en fibres :

    Pois et haricots secs

    Petits pois et haricots verts

    Choux

    Carottes

    Pommes de terre ( particulièrement avec la peau)

    Epinards

    Maïs

    Céréales du type avoine et blé ( pour les céréales complètes, les germes et la balle doivent être inclus )

    Produits céréaliers complets ( comme le pain complet )

    Fruits secs ( comme les abricots )

    Fruits frais ( en particulier les pommes, les bananes et les oranges.  Il est essentiel de manger le fruit en entier, et pas simplement d'en boire le jus )

     

     

     

  • Bien-Etre : Compléments alimentaires , groupes à risque.

     

    Les fumeurs et tous ceux qui sont exposés à un tabagisme passif ont un besoin important en vitamines C et B9.  Ils devraient absorber 200 mg de vitamine C par jour.  Or, dans leur façon de s'alimenter, on constate qu'ils se détournent de tous les aliments riches en vitamine C au profit d'aliments gras.  Un apport supplémentaire est indispensable.

     

    gelules.jpg

    En ce qui concerne les non-fumeurs, on conseille 100 mg de vitamines C par jour, soit 2 oranges. Un apport supplémentaire n'est pas nécessaire. L'alimentation doit suffire à couvrir les besoins.

    On peut avoir une alimentation apparemment équilibrée, mais souffrir de déficiences.  Les personnes qui boivent + de 4 verres d'alcool ( vin, whisky,..) par jour vont, très vite, manquer de vitamine B1 et souffrir de trous de mémoire et, parfois même, de certaines formes de démence..

    Si on consomme trop de sucres rapides en dehors des repas ( bonbons, gâteaux,...), on assiste au même phénomène.

    Des médecins recommandent de doser d'abord la vitamine B1 des dépressifs, avant d'entreprendre une autre forme de traitement.

     

  • Bien-Etre : Les compléments alimentaires

    Avons-nous vraiment besoin de ces cocktails de vitamines ?

     

    compléments.jpg

     

    Notre alimentation ne couvre plus nos besoins nutritionnels.  Cela tient à plusieurs causes :

    • D'une part, notre apport quotidien en calories baisse; on mange moins qu'il y a 30 ans, car on se dépense moins.
    • D'autre part, presque le 1/4 de la population est aujourd'hui constamment au régime.
    • Enfin, on vit + vieux et, à partir de 65 ans, la gourmandise s'émousse et l'appétit disparaît. 

    On se nourrit donc moins et moins bien.

    Mais bouder la nourriture entraîne des déficiences. On ne peut pas parler de carences. D'ailleurs, toutes les maladies, comme le scorbut ou le béri-béri, qui sont liées à une alimentation déséquilibrée, ont pratiquement disparu. 

    Toutefois, la majorité de la population affiche des déficiences. 

    Les dernières études montrent que 100% d'entre nous manquons de vitamine E, 90% des femmes manquent de fer et une personne sur 2 de vitamine D.