all

  • Films : All Over Me et Syriana

     

     

    Vous souvenez-vous ?

     

     

    1/ Juste :

    All Over Me :

     

     

    films,all,over,me,syriana

     

     

    2 adolescentes, qui n'ont pas de secret l'une pour l'autre, vont voir leur amitié secouée par l'irruption dans leur vie de 2 garçons et d'1 fille qui vont les révéler à elles-mêmes...

    Sur le thème du passage de l'adolescence à l'âge adulte ( et l'éveil à la sexualité qui l'accompagne), la jeune cinéaste américaine Alex Sichel a réalisé une oeuvre rigoureuse et sincère, qui s'inscrit bien dans l'air du temps.

    Chronique d'une amitié autant que portrait d'une génération, ce film témoigne d'une sensibilité et d'une justesse de ton et de propos assez peu communes.

    A découvrir, donc

     

     

    2/ OVNI :

    Syriana, de Stephen Gaghan

     

    films,all,over,me,syriana

     

    Se remettre les idées en place.  Essayer de comprendre ce qu'on vient de voir.

    Un thriller dans les arcanes du business pétrolier ?

    Un procès à charge contre la C.I.A. ?

    Un documentaire sur l'endoctrinement des jeunesses terroristes ?

    Tout ça à la x ?

    Si le spectateur est plutôt bien disposé au début du film (George Clooney et Matt Damon dans les coulisses du monde arabe!), il n'en mène pas large à la fin.

    Rien n'est facile dans Syriana, une patate chaude produite et interprétée par George Clooney.

    Ni l'imbroglio politico-industriel américain qui mène à l'assassinat d'un émir du Golfe, ni la faculté d'attention du spectateur face à ce pamphlet anti-capitaliste que l'on doit au scénariste de Traffic.

    Le contenu politique est là, dans toute son impénétrable densité.

    La forme "divertissement", elle, est introuvable.

    Mais le fait qu'un film aussi virulent puisse exister sous l'enseigne corporatiste de la Warner est en soi un tour de force.

     

     

  • Musique : Genesis : Calling All Stations

     

     

    18 ème album de Genesis, sorti après le départ de Phil Collins.

    Tony Banks (claviers) , Mike Rutherford (guitare) et Ray Wilson, tout jeune à ce moment, 28 ans ! (chant).

     

     

    Calling All Stations

     

     

     

    Congo


     

     

     

    Shipwrecked


     

     

     

     

    Not About Us