allaitement

  • Droit : Les pauses d'allaitement

     

    Si vous travaillez dans le privé ou si vous êtes fonctionnaire fédéral, vous pouvez demander de bénéficier de pauses d'allaitement qui vous permettent d'allaiter et/ou de tirer le lait sur votre lieu de travail.

    allaitement.jpgDepuis le 1er juillet 2002, la Belgique dispose d'une réglementation légale par rapport aux pauses d'allaitement : une pause dure une demi-heure.

    Si votre journée de travail comprend 4 heures ou plus, vous avez droit à une pause; si vous travaillez au moins 7,5 heures par jour, vous avez droit à 2 pauses.

    Le droit aux pauses d'allaitement est valable jusque 7 mois après l'accouchement. 

    Vous voulez bénéficier des pauses d'allaitement ?

    Informez votre employeur 2 mois avant le début présumé de la pause d'allaitement.  Chaque mois, vous devrez envoyer une attestation de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE), voire une attestation médicale à la mutualité.

    Le contrat de travail est suspendu pendant la durée de la pause d'allaitement , ce qui signifie que votre employeur ne vous doit aucun salaire.  Vous toucherez toutefois une indemnité de la mutualité, à savoir 82% du salaire brut plafonné.  Depuis le 1er janvier 2004, un précompte professionnel de 11,11% est déduit de ce montant.

    Si vous travaillez 2 à 4 heures par jour, vous pouvez nourrir votre enfant à la maison. 

    Si vous habitez près de votre lieu de travail, si l'entreprise dispose d'une crèche ou si le baby-sitter amène le bébé, vous pouvez allaiter au travail.

     L'employeur mettra à disposition un local non-fumeurs. S'il est impossible de nourrir votre enfant au boulot, l'employeur mettra à disposition un local où vous pouvez tranquillement tirer le lait.