amande

  • Alimentation : Coquillages : Coques, amandes, bulots et bigorneaux (2)

     

     

     

    1/  La coque :

     

    coque.jpg

     

    On distingue la coque par ses 2 coquilles épaisses ( jaunes, blanches ou grises ) de 3 à 4 cm de diamètre, striées de nervures parallèles.

    A l'intérieur, une petite noisette de chair et un minuscule corail.  Seules les coques les + petites se savourent crues. La chair est ferme et très iodée. 

    Moins chère que ses consoeurs, la coque s'apprécie également en soupe et en salade.


     

    2/ L'amande :

     

    amande.jpg

     

    Dans sa coquille marron de quelque 5 cm, aux stries concentriques, l'amande est peut-être le coquillage dont le goût est le - prononcé. 

    Son corps doré, parfois âcre, est fortement iodé et devient vite dur.

    On la mange crue, mais elle est surtout appréciée farcie !

     

     

    3/ Bulots et bigorneaux :

     

    bigorneaux.jpg

     

    Boudés jadis par les gourmets, ces 2 gastéropodes marins, pour peu qu'ils aient été cuits dans les règles de l'art, sont aujourd'hui appréciés pour leur gout fin et leur texture souple.

    Le petit bigorneau est poché durant 3 à 4 mn dans une eau bouillante salée bien épicée, et le bulot, + gros, sera plongé 5 mn dans un court-bouillon froid, relevé de poivre, d'oignon, laurier, thym, girofle, céleri, vin blanc ou cidre.

    On peut en trouver déjà cuits dans le commerce et prêts à être mangés.  Les accompagner d'une fine tranche de pain de seigle et de beurre salé.

    Une mayonnaise bien relevée, de l'aïoli ou de la rouille les rendra encore + attrayants.