animaux

  • Animaux : Déménager avec son chat

     

    Un déménagement de prévu.. Quel stress !

    Et comment le chat va-t-il traverser ce changement radical ?

     

     

    animaux,déménager,chat,ancien,nouveau

     

     

    Lire la suite

  • Animaux : Plus d'attention à la santé de nos animaux domestiques

     

    On consacre aujourd'hui + d'attention à la santé des animaux domestiques que par le passé.

     

    animaux,attention,santé,domestiques,goût

     

     

    Lire la suite

  • Animaux : Le transport en voiture des chiens et des chats

     

     

    transport.jpg

     

     

     

    Lire la suite

  • Animaux : Pleurer son chien et avoir de la peine

     

    On l'a vu venir ou pas du tout : soudain, notre compagnon n'est plus là !

    Le cauchemar ultime de chaque propriétaire de chien.

     

     

    animaux, pleurer,chien,processus,personnel

     

     

     

    Lire la suite

  • Animaux / Enfants : Bébé arrive !

     

     

    Rediffusion !!

     

    animaux,enfants,bébé,cohabitation

     

    Lire la suite

  • Animaux : Chiens : Quelques règles d'or

     

     

     

    animaux,chiens,règles,or,jours,quotidien

     

    Pour une bonne vie commune entre les chiens, les propriétaires de chiens et les personnes sans chiens, il existe qq règles pratiques.

    Un contact visuel amical entre un chien et une personne est la base de la communication.

    Lire la suite

  • Animaux : Vacances : Notre animal nous accompagne

     

     

     

    animaux,vacances,chien,chat,accompagner

     

     

    Se renseigner à temps pour savoir si notre animal de compagnie est le bienvenu à notre lieu de destination.

    Via internet, on peut obtenir les informations concernant les hôtels, les maisons de vacances, les campings, e.a, où notre animal sera le bienvenu et ce aussi bien pour des vacances dans le pays ou à l'étranger.

     

    Voici qq petits conseils pour le voyage :

     

    1/ Comme dit précédemment, s' informer bien à l'avance afin de savoir si on sera effectivement le bienvenu avec son animal de compagnie à l'adresse des vacances et se renseigner concernant les règles qui y sont d'application ( comme par ex. l'accès au restaurant, le jardin, les alentours de la piscine,...)

     

    2/ Se renseigner au sujet des vaccins obligatoires dans le pays de destination, la possession du passeport animalier ( passeport européen obligatoire dans de nombreux pays).

     

    3/ Faire vacciner à temps son animal par un vétérinaire et lui demander également une attestation de bonne santé.

     

    4/ Veiller à ce que son animal soit identifié ( puce électronique ) et accrocher à son collier un petit tube avec l' adresse des vacances.

     

    5/ Prévoir suffisamment de nourriture à laquelle notre animal est habitué.

    On ne trouvera pas toujours sa marque favorite à l'étranger.

    Emmener de préférence également ses gamelles d'eau et de nourriture.

     

    6/ Faire une liste avec tout ce qu'on ne peut certainement pas oublier pour son animal, comme ses jouets, panier ou couverture, set de secours, etc....

     

    1 x à destination, veiller à ce que son animal ne provoque aucune nuisance par des aboiements intempestifs ou gémissements, des dégâts, en laissant un petit souvenir,...

     

     

     

  • Animaux : Propreté autour du chat

     

     

     

    animaux,chat,propreté,nettoyer,composants,chimiques

     

     

    Les chats sont connus comme exemple de la propreté.

     

    Le nombre de chats a augmenté ces dernières années et depuis ces derniers temps le chat a pris au chien la 1ère place d'animal de compagnie favori.

    Une des raisons de cet intérêt grandissant pour les chats c'est qu'ils sont si facile à garder.

    On n'a pas besoin de les sortir.

    Et on peut les laisser seuls toute une journée dans la maison.

    Mais les chats ont aussi leurs exigences.

     

    Nettoyer

    Nettoyer régulièrement c'est une obligation pour toute personne qui possède un chat dans la maison.

    Les chats ne se sentent pas à leur aise dans un environnement sale et poussiéreux.

    Tout chat se lave tous les jours pendant des heures.

    Peut-il attendre de son maître que celui-ci consacre la même attention à la maison? Oui, bien sûr !

     

    La routine quotidienne dans la maison appartient à l'aspirateur et au nettoyage du panier, du grattoir et de toutes les affaires que le chat utilise.

    Mais rester prudente avec le choix du produit d'entretien.

    Les produits qui contiennent de l'ammoniac causent des problèmes.

    Un produit qui contient une combinaison de cette substance avec d'autres substances odorantes, on trouve peut-être que cela sent bon mais l'ammoniac contient également des composants qui ressemblent à l'urine des chats si bien que le chat considérera comme une invitation à laisser une marque sur toute place qui aura été nettoyée avec ce produit.

     

    Contrôler donc d'abord la liste des composants sur l'étiquette avant d'utiliser le produit d'entretien.

    Si le mal est fait et qu'on est confronté au problème, il ne reste plus qu'à nettoyer très soigneusement l'endroit que le chat a considéré comme le bac à chat et on peut, pendant qq temps, le recouvrir d'une feuille d'aluminium.

    La plupart des chats n'aiment pas cette matière et éviteront donc cet endroit.

     

     

    Les composants chimiques :

    Pour prévenir tout cela, on peut utiliser des produits qui contiennent peu ou pas du tout de produits chimiques.

    Les produits d'entretien naturels ou le savon vert sont très appropriés.

    Depuis qq années, il existe des produits d'entretien naturels; ils contiennent des huiles essentielles, comme de l'huile d'orange ou de citron.

    Ces produits, qui neutralisent les mauvaises odeurs, sont parfaitement appropriés et peuvent être utilisés dilués pour le nettoyage des carrelages, des tapis, des meubles et des textiles.

    Comme les huiles essentielles irritent les muqueuses de l'homme et des animaux, il est préférable d'ouvrir les fenêtres lorsqu'on les emploie.

     

     

    Une maison propre qui diffuse une bonne odeur est parfois agréable uniquement pour le nez humain.

    Les chats n'aiment pas les odeurs trop fortes des produits d'entretien.

     

     

     

  • Animaux : Les chiffres sur les animaux de compagnie en Belgique

     

     

     

    animaux,chiffres,compagnie,belgique

     

     

     

    Une étude montre que 59,2% de foyers belges possèdent au moins un animal familier.

    Chiens (1,6 million) et chats (2,3 millions ) restent sans conteste les compagnons préférés des Belges puisque 29,6 % des ménages possèdent au moins un chat et 27,8% au moins un chien.

    Il y a aussi davantage de ménages à plusieurs chats (40,6%) qu'à plusieurs chiens (22,1%).

     

     

    Chiens de petite taille et chats ont la cote.

    Si les Retrievers (Labradors et Golden) connaissent toujours un large succès, les chiens de petites tailles (Jack Russell, Bichons, Yorkshire Terriers et Chihuahuas) gagnent assurément en notoriété.

    Un chien / 5 est qualifié de "bâtard" par son propriétaire et n'appartient donc à aucune race précise.

    Quant à l'acquisition d'un chat, elle est peu liée au choix d'une race ou à un acte d'achat délibéré (10% seulement ).

    Il s'agit plutôt du chat que l'on reçoit ou que l'on adopte après l'avoir découvert.

     

     

    Contrairement à l'image que l'on se fait souvent de la personne âgée et/ou isolée vivant avec son animal, les foyers les + prédisposés à posséder un animal de compagnie sont ceux composés de 3 personnes ou +, dont le chef de famille est âgé de 35 à 54 ans, vivant en maison individuelle et souvent en dehors des villes.

    Les animaux  sont parfaitement intégrés dans la famille.

    La 1/2 d'entre eux (54% des chiens et 50% des chats) vivent dans des familles comptant un enfant ou +.

     

     

    Les motivations invoquées par les maîtres :

    Parmi les raisons citées, jugées importantes et très importantes, l'amour des animaux arrive largement en tête des motivations, suivi par le plaisir de prendre soin et le besoin de compagnie.

    Certains évoquent aussi le fait de rester actif et de se maintenir en forme grâce à leur chien ou l'occasion d'oublier les petits soucis quotidiens en présence de leur chat.

    74% des personnes interrogées disent avoir eu un chat et/ou chien durant leur enfance.

    Quant aux personnes qui ne possèdent pas d'animaux, elles citent comme 1ères raisons les complications que cela entraînerait dans leur vie quotidienne ( notamment en raison de l'absence pendant la journée) ou les problèmes créés lors des départs en vacances ou week-end.

     

    Motivation :

     

                                                                                                                                               Chiens                                 Chats

     

    Pour l'amour des animaux     79%                           71%                                                        

     

    Pour le plaisir de prendre soin d'un animal   

                                            65%                         54%

     

    Pour la compagnie           62%                       49%                                                      

     

    J'en suis fier                    41%                     28%                                                   

     

    Pour mon bien-être               35 %                    26%                                                      

     

    J'en ai toujours eu                 35 %                    32 %                                                        

     

    Pour les enfants                     29 %                    28 %                                                       

     

     

     

    Source : Ethologia

     

     

  • Animaux : Le tatouage

     

     

    Post déjà publié...

     

     

    animaux,chat,tatouage,puce,identification

     

     

    Le numéro d'identification pour le chat, quels avantages ? Sourire

     

    Plus de chances de retrouver votre chat s'il s'égare, même s'il se perd à l'étranger.

    L'animal a ainsi la certitude que son propriétaire ne l'abandonnera pas n'importe où (enfin,espérons ! ), car grâce au numéro de tatouage, on peut retrouver directement sa trace.

     

    Votre chat court moins le risque de se faire capturer par la police ou les administrations communales qui organisent des actions pour la stérilisation des chats errants, et, même dans ce cas, comme il est porteur d'un numéro d'identification, il vous sera vite restitué.

    Le tatouage s'effectue par le vétérinaire dans l'oreille du chat (ou il place une puce électronique sous la peau ).

     

    Les coordonnées du propriétaire et celles de l'animal sont enregistrées dans le fichier du "Registre International pour l'Identification de la Population Féline". De cette manière, on peut retrouver le propriétaire d'un chat trouvé.

     

    Pour cela,il est aussi très important de signaler au Registre International tout changement d'adresse ou changement de propriétaire.

     

    www.idchips.com

     

     

    chat qui tourne.gif

     

  • Animaux : Le langage des chats (2)

     

     

     

    animaux,langage,chats

     

     

    Un chat qui ronfle ou qui souffle exprime tout autre chose. 

    Le ronflement indique que, à proximité, qq chose ou qq'un l'énerve.

     

    Et, en dernier recours, il ne reste plus au chat qu'à souffler : c'est son ultime essai d'intimidation.

    Oreilles couchées ( pour les protéger) griffes prêtes à l'attaque, le félin se prépare à combattre..s'il n'a pas réussi à faire peur.

     

    Les cris stridents et perçants accompagnent les jeux amoureux.

     

    La queue sert également au chat de moyen d'expression. 

    Dressée en l'air, elle signifie qu'on veut nous montrer ou nous demander qq chose. 

     

    Une queue qui fouette l'air au ras du sol marque l'irritation.

     

    Pour paraître + impressionnant devant l'ennemi, le chat met sa queue en éventail, gonfle le poil, arrondit l'échine.

     

     

    Et puis, il y a la moustache : elle sert véritablement de radar au chat. 

    Elle l'aide à se diriger et le guide dans ses découvertes. 

    Une moustache dont les poils reposent le long des joues signifie que l'heure est à la détente et à un doux farniente.

     

    Admirer aussi la beauté du chat qui se réveille : il s'étire avec volupté, fait jouer tous ses muscles, se remet méthodiquement en condition.

    Tout un rituel au bout duquel il sera à nouveau alerte, vif et prêt à toute éventualité.

     

    Il reste le regard du chat : c'est son domaine mystérieux, qui échappe à toute interprétation. 

    Qu'y a-t-il au fond de ces beaux yeux tantôt songeurs, tantôt perçants et inquisiteurs ?

    Et que se passe-t-il dans cette petite tête charmante ? 

    On n'a pas fini de se le demander.

     

     

  • Animaux : Le langage des chats (1)

     

     

    animaux,langage,chats

     

     

    Rien de + instructif que d'observer une portée de chatons et le comportement de chacun d'eux.

     

    L'éventail de leurs gestes et de leurs attitudes est considérable, qu'il s'agisse de taquiner leurs frères et soeurs, de jouer à la course-poursuite, de préparer une attaque surprise ou de séduire...

     

    Les observer qd ils partent à l'assaut de la queue de leur maman : ils progressent à pas feutrés, avec la tactique du tigre dans la jungle...

     

    Soudain, comme mus par un ressort, ils se jettent sur la proie : oreilles à plat, moustaches aux aguets, queue en point d'exclamation, muscles tendus, toutes griffes dehors, les regarder, ce sont de petits fauves !

     

    Un chat adulte est aussi très expressif : on apprend à connaître et à interpréter ses attitudes.

     

    Ainsi, le chat dispose, vis-à-vis de l'homme, d'un moyen d'expression exclusif : le miaulement.

     

    Il l'utilise pour solliciter notre attention, et on apprend à estimer le degré d'urgence de cet appel qui peut relever aussi bien du caprice que de la détresse véritable.

     

    Quant au ronronnement, il s'agit d'un bruit mystérieux provenant du ventre chez certains chats et de la tête chez d'autres.

    De toute façon, le ronronnement est synonyme de satisfaction intense et de bien-être absolu.

     

     

  • Animaux : Le boxer

     

     

    animaux,chien,boxer,origine,look,personnalité,qualités,défauts,exigences,longévité

     

     

     

    Origine :

    Chien de combat et de défense, le boxer est né en Allemagne, vers 1890, du croisement entre le büllenbeisser et le bulldog.

     

    Look :

    Bâti au "carré", il a une tête qui semble s'inscrire dans un cube.

    De taille moyenne, il est très musclé, a une forte encolure et un poitrail développé.

    Sa queue est amputée.

    La robe, composée d'un poil court, dru, plutôt dur, lisse et brillant, peut être jaune, fauve ou brun lézardé.

     

    Personnalité :

    Dynamique et fidèle, il est très attachant.

    Son comportement dépend de l'éducation qu'on lui a donnée (comme tous les chiens d'ailleurs).

    A l'état "brut", il est impétueux, entêté et assez désobéissant.

     

    Pour tirer le meilleur parti de sa personnalité, il est donc important de le dresser avec fermeté dès son + jeune âge.

    Avec les autres chiens, il peut parfois se montrer agressif.

     

    Qualités :

    Sociable et amical, il a souvent une affection sans limite pour les enfants.

    Par ailleurs, ce grand défenseur peut aussi être un bon gardien.

     

    Défauts :

    La déformation accentuée de la face prédispose certains sujets à baver de manière excessive.

     

    Exigences :

    Il a besoin de bcp d'exercice (minimum 2 h / jour ) et préfère vivre dans un grand espace plutôt que dans un appartement.

     

    Longévité :

    Environ 9 ans.

     

    Avis particulier :

    Comparé aux autres chiens, son espérance de vie est courte. 

    Bcp d'entre eux sont victimes de tumeurs et de cancers.

     

     

    Royal Boxer Club Belge

    http://www.boxerclub.be

     

     

     

  • Animaux : Conseils pour les garder

     

     

    animaux,conseils,gardiennage,placement,vacances,pension

     

     

     

    Que faire si votre animal de compagnie ne peut vous accompagner en vacances ?

     

    1/  Le gardiennage :

    Pendant notre absence, des particuliers viennent chez nous garder notre animal. 

    Demander des références !

     

    Taxistop  : http://www.taxistop.be  

    Homesitting : http://www.homesitting.fr/societe-de-gardiennage.php

     

    2/ Le placement :

    Des particuliers accueillent chez eux nos animaux pendant les vacances.

    Infos entre autres auprès de la Chaîne Bleue Mondiale : http://www.bwk-cbm.be

     

    3/ La pension :

    Se renseigner auprès de son vétérinaire, il dispose d'une liste d'adresses contrôlées. 

    Ne pas oublier de faire vacciner son chien contre la toux des chenils, cette maladie est très contagieuse !

     

     

     

  • Animaux : Toutou en vacances

     

     

     

    animaux,chien,vacances

     

     

    En 1er lieu, vérifier les conditions d'accueil du chien lors du transport ( si on voyage en train, en bateau ou en avion) et sur le lieu de séjour ; qu'il ne regrette pas sa niche !

    Se renseigner auprès du vétérinaire sur les formalités imposées par certains pays.

    Outre son passeport européen mentionnant son numéro de puce électronique ( ou de tatouage) et prouvant qu'il est en ordre de vaccination, certaines administrations nationales peuvent réclamer un certificat de bonne santé de l'animal.

    Protéger également son chien contre les puces, tiques et moustiques éventuels.

     

    Si on voyage en voiture, s'arrêter suffisamment longtemps pour qu'il puisse boire, faire ses besoins et se dégourdir les pattes.

     

    Arrivés à destination, éviter de le sortir aux heures trop chaudes et lui assurer de l'eau potable en suffisance.

     

     

     

  • Animaux : Les animaux qui ont notre faveur (2)

     

     

     

    animaux,faveurs,compagnie,nac

     

     

    Le lien qui s'établit avec l'animal étant essentiellement affectif, tous les critères, même les + subjectifs, peuvent présider au choix d'un animal : espèce, race, avec ou sans pedigree, bâtard, toucher du pelage ou de la fourrure, couleurs de la robe ou des plumes, beauté et parfois même ....laideur.

     

    Il y a malheureusement aussi des acquisitions "coup de coeur" ou qui répondent à des phénomènes de mode.

     

    Choix souvent irraisonnés, qui s'avèrent vite une charge difficile à assumer pour le propriétaire irréfléchi et une souffrance inacceptable pour l'animal, "rêvé" plutôt que choisi en connaissance de cause.

     

    Que de "Nemo" jetés en eaux troubles, de "Rex" abandonnés au bord d'une autoroute le 1er jour des vacances, de toutous nanisés et teints en couleur bonbon acidulé....!

     

    D'autres espèces sont aussi parfois présentes : reptiles, araignées géantes, animaux de ferme nains, oiseaux exotiques....

    Ce sont les NAC ou "Nouveaux Animaux de Compagnie".

    Le furet appartient actuellement aux "NAC".

     

    Outre une stricte législation qui définit les espèces autorisées et les conditions de leur détention, cette possession est généralement difficile à gérer et nettement incompatible avec l'environnement humain.

     

    Qui + est, les spécificités de régime alimentaire, de milieu ambiant ou de soins que requièrent ces animaux incitent à réserver une telle possession aux véritables connaisseurs, spécialisés et éclairés !

     

     

     

     

  • Animaux : Les animaux qui ont notre faveur (1)

     

     

     

     

     

    Les animaux qualifiés "de compagnie" appartiennent pour l'essentiel à 5 espèces : chats, chiens, oiseaux de volière, poissons d'aquarium et petits rongeurs.

    Selon diverses enquêtes réalisées auprès de possesseurs d'animaux de compagnie, ceux-ci affirment préférer :

     

    - le chien pour sa fidélité : ils le voient affectueux, vigilant, fiable, protecteur, ami, copain, compagnon, toujours en mouvement et dépendant..

     

    - le chat pour sa tendresse : ils le considèrent comme doux, fidèle, affectueux (mais aussi indocile, têtu), indépendant, propre et hygiénique...

     

    - l'oiseau pour sa gaieté : ils aiment son chant, ses couleurs, sa facilité

     

    - le rongeur pour sa cocasserie : on le trouve gentil, amusant, farceur, rigolo...à condition qu'il ne réserve pas ses cabrioles aux heures nocturnes !

     

    - les poissons pour leur beauté : on apprécie surtout leurs formes, leurs couleurs, leur étrangeté, leurs mouvements gracieux et apaisants...

    Les poissons sont aussi très recherchés à cause de leurs jolies couleurs, leur effet d'apaisement,....

     

     

  • Animaux : Le chat

     

     

     

    animaux,chat,origines,choisir,accueil,maison

     

     

    Origines :

    Il y a environ 36 millions d'années vivait sur notre terre un petit carnivore, le Dinictis.  Il ressemblait un peu au lynx, mais ses dents et ses ongles étaient ceux du chat.  C'est de lui que descendent tous les félins connus actuellement.

    Notre doux compagnon appartient à la même famille que le léopard et le lion...

    Eh oui, il s'agit bien d'un fauve miniature, qui a un jour décidé, de sa propre initiative, de partager la vie de l'homme.

    L'origine de cette relation reste cependant un des mystères de la race féline.  Les 1ères traces du chat en tant qu'animal domestique, on les trouve il y a 4000 ans environ, en Egypte, où le chat, considéré comme animal sacré, menait une existence de dieu.

    Aujourd'hui, 4000 ans + tard, les chats qui habitent nos maisons sont les authentiques descendants des félins divinisés jadis en Egypte et en Arabie. 

     

    Choisir son chat :

    D'abord se poser la question : choisir un mâle ou une femelle ?  Penser à ceci : la chatte agrandira probablement sa famille 2x/an, le chat mâle, lui, imprègnera rapidement son terrain de chasse d'une odeur très particulière....

    Afin d'éviter la prolifération des chats, penser à faire stériliser la femelle ou castrer le mâle. ( c'est d'ailleurs obligatoire!)

    Quant à l'état de santé de notre futur compagnon à 4 pattes, voici qq signes qui ne trompent pas : le pelage doit être propre et brillant, les yeux et le nez ne peuvent pas couler et les oreilles doivent être nettes.

    Si on choisit son petit compagnon dans une nichée, observer le comportement des petits.  Toute la portée doit être bien vivante et jouer gaiement. Si ce n'est pas le cas, attendre encore qq jours avant de faire son choix.

    S'assurer également que les chatons ont été vaccinés.

     

    L'accueil à la maison :

    Au début, notre nouveau compagnon se sentira peut-être un peu seul et perdu : l'aider à s'habituer à son nouvel environnement.  Lui préparer une petite place dans un coin tranquille de la maison, bien au chaud et à l'abri de tout courant d'air. 

    Un grand carton ou une caisse en bois garnie d'une vieille couverture fera parfaitement l'affaire.  Le laisser dormir là pour oublier sa solitude. 

    Après son 1er repas, lui faire découvrir le "bac à chat" et, au passage, on aura droit à un câlin de bienvenue...

     

     

  • Animaux : Les vacances

     

     

     

    animaux,vacances,préparatifs,transport

     

     

    Chic, on l'emmène !

     

    Les préparatifs :

    une adresse de vacances glissée sur le collier de son animal permettra de le retrouver sans problème s'il se perd.

    On peut également lui donner un traitement anti-parasites contre les puces, poux et tiques, ainsi qu'un vermifuge.

     

    Le transport :

    Il est nerveux pendant les trajets ?  Demander à son vétérinaire une prescription de calmants.

    Ne pas oublier les pauses : elles sont aussi nécessaires pour nous que pour son animal.

    Le faire boire et lui laisser faire ses besoins.

     

    Sur place :

    Ne laisser jamais un animal dans une voiture en plein soleil.

    En peu de temps, il risque de mourir asphyxié par l'augmentation rapide de la température.

     

    Autre point important :

    Ne pas le laisser boire les eaux stagnantes, elles sont pleines de bactéries qui engendrent souvent des maladies.

     

     

     

     

  • Animaux : Conseils pour l'accueil d'un chien adulte

     

     

    animaux,conseils,accueil,chien,adulte

     

     

    Conseils pour l'accueil d'un chien adulte :

     

    Pour que l'accueil d'un chien adulte se fasse le mieux possible et pour minimiser les désillusions et échecs, on peut suivre les règles suivantes.


    1/ Demander des informations au sujet du passé du chien

    - Quelles maladies a-t-il eues ?

    - Prend-il des médicaments ?

    - A-t-il grandi au sein d'une famille ?

    - A-t-il vécu avec d'autres animaux domestiques (chats ? chiens ? ....)

    - Est-il habitué aux enfants ?

    - Est-ce un chien d'intérieur ou a-t-il été habitué à vivre dehors ?

     

    2/ Demander des informations au sujet de son comportement :

    - Est-ce un chien peureux ? Se saisit-il facilement ?  De quoi a-t-il peur ?

    - Y a-t-il des situations connues où le chien a manifesté de l'agressivité ?

    - Comment est son obéissance ?  Quels ordres connaît-il ?

    - Est-il prêt à jouer ?  Quel est son jeu favori ?

    - Y-a-t-il un quelconque problème de comportement connu ?

     

    3/ Prendre du temps pour observer le comportement du chien :

    - Comment réagit-il lorsque des personnes approchent de son environnement ?  Comment réagit-il envers nous, envers des étrangers, envers des enfants ?

    - Le chien s'intéresse-t-il à nous ou seulement à son environnement ?

    - Comment le chien se comporte-t-il envers son ancien maître ?

    - Comment réagit-il lorsque on lui donne un ordre ?

    - A-t-il l'habitude du trafic et de la foule ?

     

    4/ Se faire assister :

    Lors de l'achat d'une voiture d'occasion, certaines personnes se font assister d'une personne expérimentée ou elles font appel à un centre de diagnostic afin d'avoir un avis objectif au sujet de l'état de la voiture.

    On peut faire de même si on décide d'accueillir un chien adulte.

    Se faire assister d'une personne expérimentée qui réagira de manière neutre ou faire appel aux services d'un comportementaliste.

    Ces personnes, de par leur expérience, peuvent le cas échéant prévoir ce qui n'ira pas.  Leur avis est non seulement important pour l'achat d'un chien, mais ils peuvent peut-être nous donner des conseils sur la façon de se comporter vis-à-vis du nouveau chien, de sorte à ce que tout se passe pour le mieux une fois que le chien est chez nous.

     

     

  • Animaux : Chiot ou chien adulte (2)

     

     

     

    animaux,chiot,chien,adulte

     

     

    Avantages d'un chien adulte :

     

    6/  Un chien adulte a souvent eu l'une ou l'autre forme d'éducation. 

    Un chiot, on doit encore l'éduquer et cela demande bcp de temps. 

    Dans une famille avec des enfants, il peut arriver que les parents soient déjà débordés avec l'éducation de leurs enfants et auront donc par conséquent peu de temps libre pour éduquer un chien.

    Dans ce cas-là mieux vaut opter pour un chien adulte.

     

    7/ Les familles qui n'ont encore aucune expérience de l'éducation d'un chien peuvent l'acquérir avec un chien adulte. 

    Les risques d'échouer avec un chien adulte, qui a un bon fond, restent mineures.

     

    8/ Un chien adulte est disposé à faire certaines choses que le chiot n'est pas encore capable de faire. 

    On ne peut pas attendre d'un chiot qu'il monte la garde ou qu'il défende. 

    Cela ne peut se produire que lorsque le chien est âgé de minimum 1 an. 

    Au niveau de certains sports canins, comme le flyball, le canicross, l'agility, etc...on ne peut pas les commencer avant que le chien ne soit adulte.

     

    Si on achète un chien adulte, on n'achète pas un chat dans un sac.  Cela veut dire que l'on n'aura pas de surprise. 

    Le principe "What you see is what you get" ("ce que l'on voit est ce que l'on reçoit) est valable pour les chiens adultes.  Et cela est valable aussi bien pour son comportement que pour sa santé.

    -   Chez un chien adulte, on sait directement sa taille définitive et son poids.  Pour certains propriétaires, c'est important. 

    Il y a bcp de personnes qui se défont de leur chien, même encore jeune, car il est + grand que ce à quoi ils s'attendaient.

    -   Les chiens adultes sont + faciles à évaluer. 

    Si on doit choisir un chiot, on devra effectuer qq tests pour estimer comment il se comportera + tard, mais on ne sera jamais sûr.  Durant sa croissance, tout peut encore changer. 

    Un chien adulte se laisse par contre mieux évaluer.  Certainement pour qqun qui a de l'expérience.

    -   Last but not least : adopter un vieux chien procure un sentiment de satisfaction. 

    On sait très bien qu'un vieux chien aura moins de chance de se faire adopter.  Si on peut le faire, cela donnera une stimulation mentale et on pourra être fier de soi-même.

     

    Un chien adulte, habitué aux enfants, convient très bien dans une famille



  • Animaux : Chiot ou chien adulte (1)

     

     

     

     

    animaux,chiot,chien,adulte,acquérir

     

     

    Acquérir un chien adulte :

    Au 1er abord,cela ne semble pas une démarche normale mais elle offre pourtant de nombreux avantages.

    Un chien adulte peut être obtenu de différentes manières :

    -  Via une association de protection animale (service de placement de maître à maître ou un refuge )

    -  Chez un éleveur qui souhaite se défaire  d'un de ses animaux adultes

    -  Chez un particulier qui a un jour acheté un chiot mais qui ne sait plus quoi en faire

    -  Lors d'une séparation de couple

     

    Afin de convaincre les personnes au sujet de l'acquisition d'un chien adulte, voici qq avantages :


     1/  Les chiens adultes sont + calmes que les chiots.  C'est pratique pour les personnes qui ne sont pas très actives, comme par ex. les personnes âgées.

    Mais c'est surtout pratique pour les personnes qui veulent un chien d'une race bien spécifique, mais qui savent que leur mode de vie ne s'adaptera pas aux besoins d'activité d'un tel chien. Un border collie dans un appartement n'est par ex pas un bon choix, à moins qu'il ne s'agisse d'un vieux chien bien entendu.

    Certains jeunes chiens doivent pouvoir quotidiennement s'ébattre en pleine liberté.  Si on ne peut pas y veiller, mieux vaut prendre alors un vieux chien.

     

    2/ Un vieux chien peut se révéler être un agréable compagnon pour les personnes qui ne disposent pas d'un grand jardin, qui n'ont pas la possibilité d'effectuer de longues promenades quotidiennes, qui ne sont pas en bonne santé ou qui n'ont pas le temps de s'occuper bcp de l'éducation de leur chien.

     

    3/ Les chiens adultes ont moins de problèmes avec la propreté. 

    Ils peuvent par ex se retenir + longtemps que les chiots.  Avec des chiots de 8 à 10 semaines, on doit se préparer à se lever la nuit.

    Durant la journée, on ne peut pas s'absenter+ de 3 à 4 heures.  Un chien adulte peut lui par contre se retenir 6 à 8 heures.

     

    4/ Les chiens adultes peuvent + facilement rester seuls à la maison. 

    Un chiot est + dépendant et a, comme les petits enfants, + de difficultés à rester seul. 

    Un chien + âgé peut par contre + facilement s'adapter à rester seul, surtout s'il a une vie régulière.

     

    5/ Avec un chien adulte, il y a moins de risque qu'il démolisse  la maison.  Rentrer à la maison et trouver ses nouvelles chaussures à un endroit où on ne les avait pas laissées se produit rarement avec un chien + âgé.

    Les chiots par contre découvrent tout avec leur dents, surtout durant la période où les nouvelles repoussent.  Les chiens adultes laisseront + facilement la maison et le mobilier intacts.


    Un chien adulte attend parfois en vain un nouveau maître !




     

     

  • Animaux : La peur des bruits

     

     

     

    animaux,peur,bruits,symptomes,traitement,médicament,comportement

     

    Symptôme :

    A l'extérieur, le chien, dès qu'il entend les 1ers pétards ou le 1er grondement de tonnerre, va entrer dans un état de panique qui va l'inciter à fuir.

    A ce moment, il sera sourd à tout ordre de la part de son maître, va filer droit devant lui et risquera soit de se perdre, soit de se faire attraper par une voiture.

    Ne pas oublier que dans un tel état de panique, le chien ne pensera qu'à une chose : fuir.  Dans un tel état émotionnel, il va se débattre violemment et risque fort de pouvoir se libérer de son collier si celui-ci est un peu large.

    A l'intérieur, l'intensité des réactions peut être variable.

    Certains chiens vont aboyer, hurler à la mort, aussi longtemps que durera le stimulus phobogène, d'autres vont se contenter de sursauter au bruit, sans autres conséquences.

    Ce qui pose le + de problème, ce sont les chiens qui présentent une véritable phobie au bruit.  A l'approche de l'orage ou dès le 1er éclatement du feu d'artifice, ils se mettent à trembler et montrent tous les signes de peur : tachycardie, halètement, transpiration, pupilles dilatées et tremblement. 

    On peut avoir aussi des mictions émotionnelles ou une vidange des glandes anales.  Soit ils vont aller se cacher sous un meuble, au fond de l'appartement, soit ils vont se coller à nous et ne pas nous quitter d'une semelle.

    Dans des cas extrêmes, on peut avoir des réactions agressives incontrôlées.

     

    Traitement :

    L'évolution est fortement liée à l'attitude des maîtres (qui est même déterminante au début du problème). 

    Le propriétaire est souvent responsable, involontairement, de l'aggravation de la situation.  Le chien qui a peur est souvent caressé par son maître dans le but de le calmer.

    Ces caresses, ainsi que le discours qui leur est souvent associé constituent des renforcements de comportement.

    En cas de peur de l'orage, le problème est naturellement + difficile à régler si le chien se retrouve dans une famille où les adultes et les enfants ont également peur de l'orage.  C'est bien souvent par imitation que le chien présentera cette phobie.. Et la guérison du chien passera par la guérison de toute la famille.

    + le chien est jeune, + les chances de contrôler la situation et de surmonter la phobie sont grandes.

     

    Traitement médicamenteux :

    Votre vétérinaire pourra prescrire au chien un médicament de la famille des bêta-bloquants.  Ce médicament devra être administré plusieurs heures avant l'apparition du stimulus et pourra être arrêté dès que le stimulus aura disparu.

    En cas de problème + ancien, où l'anticipation est présente, la clonidine devrait être utilisée, pour laquelle le temps de réponse est + long.

    Les fleurs de Bach peuvent aussi aider à agir sur les émotions du chien.

     

    Thérapie comportementale :

    Désensibilisation.  C'est une technique très efficace mais qui prend plusieurs semaines. 

    La technique est de soumettre le chien à un stimulus phobique d'intensité croissante.  Pour la phobie des bruits, l'utilisation de disque d'ambiance est la méthode la + simple.

    La technique est la suivante :

    On se procure un disque d'ambiance (certains disques spécifiques avec bruits d'orage, bruits de pétards ou coups de feu.  Le but est de soumettre le chien à ces bruits dans des moments particulièrement reposants (par exemple, le fait de manger ou le fait d'être couché près de nous, dans le fauteuil, détendu).

    La hauteur du son au début doit être réglée de telle sorte que le chien ne redresse pas la tête, il doit entendre le bruit sans l'écouter.  C'est la même chose que les images subliminales que le cerveau enregistre sans que les yeux ne les discernent.

    Au fil des jours, on passe le CD  à un niveau sonore de + en + fort.

    Il faut prendre son temps, ne pas brûler les étapes.  Si le chien arrête toute activité, redresse la tête et semble réagir aux sons, il faut redescendre au niveau sonore précédent.

    En qq semaines, la désensibilisation sera faite et l'intensité du son pourra avoisiner l'intensité d'un orage ou d'un feu d'artifice.

    L'important, pour aider le chien est aussi de banaliser la chose, ne pas avoir un comportement protecteur au moment où le stimulus commence.




  • Animaux : Les causes des aboiements (7 et dernier )

     

     

     

     

     

     

     

    13 / Aboyer pour répondre à son programme génétique :

    Certains chiens de berger aboient pour guider les troupeaux.  Certains chiens de chasse ne peuvent contenir leurs aboiements lorsqu'ils ont flairé leur gibier et se lancent à sa poursuite.

    Ce qu'il ne faut PAS faire face à cela : Renchérir, renforcer son comportement.

    Ce que l'on DOIT faire : Essayer de rompre le lien de cause à effet ou lui apprendre à stopper sur ordre.

     

    14/ Aboyer pour saluer :

    Certains chiens se montrent bavards lors de leurs salutations.  Cela peut également s'exprimer si le chien est reconnaissant de qq chose.  Cela peut se manifester pour tout le monde ou pour certaines personnes spécifiquement.

    Ce que l'on ne doit Pas faire face à cela : S'affairer, donner des ordres, répéter des ordres, maîtriser le chien.

    Ce que l'on DOIT faire : Lui inculquer un autre moyen de dire bonjour.

    Lui apprendre à adopter un comportement spécifique (donner la patte, faire le beau,...) ou lui apprendre un rituel silencieux de salutation comme d'attraper sa balle ou d'apporter un jouet.

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (6)


    Voici encore 2 autres raisons possibles pour que le chien aboye :

     

    chien.jpg

     

     

    1/ Aboyer par nervosité :

    De nombreuses races de petite taille, comme les yorkshire entre autres, ont la fâcheuse tendance à aboyer lors du retour de leur maître à la maison, par ex.

    Ce qu'il ne faut PAS faire : Aboyer soi-même en le réprimandant.

    Ce qu'il faut faire : Interrompre les aboiements par la réalisation d'un ordre qu'il connaît ou lui donner qqchose à mâcher. 

    Nombreux sont les chiens à aboyer à la vue d'une personne qu'ils connaissent.  Leur donner une balle se révèle être un moyen préventif très efficace.

     

    2/ Aboyer pour imiter :

    Un chien peut se mettre à aboyer lorsqu'un autre chien ds la maison ou le quartier fait de même.  Le même comportement s'exprime également pour les pleurs.  Il en suffit d'un pour "allumer" les autres.

    A ne PAS faire : Aboyer avec lui en se fâchant.

    A faire : Interrompre le comportement en frappant ds les mains ou en le faisant obéir à un ordre qu'il connaît. 

    Il est certainement conseillé de laisser le chien à l'intérieur si d'autres aboient ds le quartier.

     

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (5)

     

     

    animaux,causes,aboiements,frustration,s'exprimer

     

     

    9/  Aboyer de frustration :

    Certains chiens, apercevant un jeu ou un congénère qu'ils ne peuvent rejoindre, expriment leur frustration par des aboiements.

     

    Ce que l'on ne doit PAS faire face à cela :

    Céder à ses envies.  Accorder de l'attention à ses aboiements.  Lui permettre d'atteindre un objet convoité, lui permettre de rejoindre ses congénères alors qu'il aboie.  Veiller à ce que ses aboiements restent lettre morte.

    S'il aboie car il ne parvient pas à un objet convoité, ne pas céder en lui permettant d'y accéder.

     

    Ce que l'on DOIT faire :

    Attendre que le chien cesse de lui-même, même si c'est long.  Dire "chuuuut" et le récompenser pou non aboiement. 

    Dans un cadre calme et sans distractions possibles, lui apprendre des ordres simples pour interrompre son comportement (au pied, assis, couché).  Veiller à ce qu'il obéisse dans des circonstances de + en + difficiles pour finir par ces moments de frustration.

     

    10/ Aboyer pour s'exprimer :

    L'exemple le + frappant est celui du chien se dirigeant vers la porte en aboyant pour marquer sa volonté de sortir ou celui du chien passant son museau sous une armoire, tout en aboyant, pour signifier qu'il ne peut rattraper sa balle  qui a roulé dessous et qu'il aimerait bien que qq'un aille la lui chercher.

     

    Ce que l'on ne doit PAS faire face à cela :

    Devenir l'esclave de son chien en répondant positivement à chacune de ses demandes.

     

    Ce que l'on DOIT faire :

    Lui signifier qu'on l' a bien compris en disant "OK", par exemple, mais avant de répondre à sa demande, lui donner un ordre (assis,couché) auquel il devra se soumettre.

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (4)

     

     

     

    animaux,causes,aboiements,vieillesse,menace,peur

     

     

    7/   Aboyer de vieillesse :

     

    Certains chiens aboient car ils deviennent sourds ou encore développent une forme canine de la maladie d'Alzheimer.

     

    Ce que on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Lui rendre la vie la + simple possible.  Conserver une routine, ne pas changer ses habitudes.  Certains chiens âgés peuvent "se perdre" dans leur propre jardin. 

    Se montrer compréhensif et éviter que des gens ne le dérangent.  Consulter le vétérinaire car il existe des traitements permettant de diminuer l'apparition des signes de vieillesse.


     

    8/   Aboyer face à une menace ou par peur :

     

    Des chiots qui ont été élevés de manière isolée peuvent développer des peurs face à des personnes ou des choses "normales" et ils se mettent alors à aboyer.

     

    Ce qu'on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Accoutumer le chien à ce qui l'angoisse est ici le message à faire passer. 

    Cela doit se faire petit à petit et en veillant à associer le phénomène angoissant à qqchose d'agréable comme une friandise ou un jeu.  Un visiteur peut, par exemple, donner une friandise ou jeter une balle à rapporter.

     

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (3)

     

     

     

    animaux,causes,aboiements,trouble,somatique,ennui

     

     

    5/  Aboyer pour exprimer un trouble somatique :


    Une apparition brusque, soudaine d'aboiements doit toujours faire envisager une cause somatique, un problème physique quelconque.  Les chiens ne peuvent nous exprimer leurs problèmes mais peuvent les faire remarquer par leurs aboiements.

    Ce que on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Prendre rendez-vous chez le vétérinaire et trouver la cause du problème.

     

    6/  Aboyer par ennui :


    Chacun a déjà certainement entendu des personnes qui se parlaient à elles-mêmes.  Le même phénomène existe chez les chiens et cela constitue une thérapie d'occupation.

    Ce que l'on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Donner au chien quelque chose à faire, le fatiguer, veiller à ce qu'il puisse dissiper son énergie.  Une bonne solution consiste à lui fournir quelque chose à mâcher.

     

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (2)

     

    aboiement.jpg


    3/ Etre le maître, c'est aboyer

    Ce type d'aboiement survient lorsque le maître donne un ordre.  Il n'y obéit pas et aboie.

    Cela peut souvent être interprété comme une volonté d'avoir le dernier mot.


    Ce qu'il ne faut PAS faire face à cela : Rentrer ds son jeu.  Considérer son point de vue, se laisser intimider ou modifier son comportement.  Cela aurait pour conséquence inévitable que le chien se sentira "supérieur".

    A Faire : Ignorer son chien.  Attendre la fin des aboiements, donner ensuite l'ordre "tranquille" et le récompenser s'il obéit.


     

    4/ Aboyer pour combler la solitude


    Si le chien n'aboie qu'en l'absence de ses maîtres, c'est vraisemblablement parce qu'il se sent seul.


    Ne PAS faire : Se fâcher si les voisins vous apprennent qu'il a aboyé toute la journée.  Grouper ses achats pour s'éloigner - souvent ( mais + longtemps ).


    A faire : Contacter un thérapeute comportementaliste.  Cette personne pourra chercher un moyen de parvenir à ce que le chien se sente mieux ds sa peau en étant seul.


    Le traitement comportera, par ex., des exercices pour affirmer sa confiance en lui, des adaptations de l'environnement pour qu'il s'y sente + à l'aise, un apport de jouets pour dériver son attention, etc...

    On peut également chercher qqun pour lui tenir compagnie ou encore un endroit où le déposer lorsqu'on doit s'absenter.


     

    animaux,aboiements,maitre,solitude

     

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (1)

    Les chiens n'aboient pas pour rien, il y a toujours une raison...A la base, il n'y a rien de répréhensible à aboyer.  Les chiens ont tout un répertoire à leur disposition.  Ils peuvent produire au moins une 10zaine de sons différents : gémissements, grognements, aboiements, pleurs, soupirs.....

    chien.jpgDes études ont démontré que les chiens se comprennent entre eux grâce à ce répertoire. Ils peuvent aussi faire passer environ 39 messages différents. Rigolant

    Dans certaines situations, malheureusement, l'aboiement devient une nuisance et une solution doit être apportée.

    Question à se poser : Pourquoi votre chien aboie ...

    Dans ce post - ci , j'aborde 2 cas mais il y en a d'autres, bien entendu....


    1/ Aboyer pour attirer l'attention sur un facteur externe.

    Beaucoup de gens aiment l'état d'alerte des chiens et le fait qu'ils préviennent clairement de la présence d'un inconnu. Ces aboiements-là ne posent pas de problèmes sauf si ils deviennent excessifs en fréquence et en durée.

    A ne pas faire : Aboyer vous même, càd crier ou invectiver votre pauvre toutou.

    Attitude à adopter : Lui apprendre la signification de l'ordre "chuuuut". Et le faire suivre d'un ordre dit "positif". Ordre positif, cela peut être pex "au pied" suivi d'une caresse.

    Lorsque l'animal connaît l'ordre et qu'il y obéit volontiers car cela lui apporte qqchose de positif, vous pouvez l'utiliser au moment où il aboie et ainsi attirer son attention sur un facteur externe.


     2/ Aboyer pour attirer l'attention sur lui.

    Le chien aboie lorsque vous êtes occupé à une activité où il n'a pas sa place (ex: au téléphone, regarder la TV, bavarder avec un ami ou votre conjoint...)

    A ne pas faire : Aboyer vous-même, crier,  se fâcher, regarder le chien ou le toucher....car ce sont les marques d'attention que le chien attend...même si elles sont négatives.

    Attitude à avoir : L'ignorer ! Lorsqu'un chien ne reçoit pas de récompense pour un comportement , celui-ci s'estompe.  Cela s'appelle l'extinction.

    Remarque : Avant que le comportement ne cesse, il y aura un pic où le comportement sera renforcé...Tenir bon et continuer à l'ignorer...et c'est suite à ce renforcement qu'a lieu l'extinction de l'aboiement.  Le chien finira par se lasser.

    Autre remarque : C'est exactement la même chose avec les caprices d'enfants.....;-))))