belgique

  • Animaux : Les chiffres sur les animaux de compagnie en Belgique

     

     

     

    animaux,chiffres,compagnie,belgique

     

     

     

    Une étude montre que 59,2% de foyers belges possèdent au moins un animal familier.

    Chiens (1,6 million) et chats (2,3 millions ) restent sans conteste les compagnons préférés des Belges puisque 29,6 % des ménages possèdent au moins un chat et 27,8% au moins un chien.

    Il y a aussi davantage de ménages à plusieurs chats (40,6%) qu'à plusieurs chiens (22,1%).

     

     

    Chiens de petite taille et chats ont la cote.

    Si les Retrievers (Labradors et Golden) connaissent toujours un large succès, les chiens de petites tailles (Jack Russell, Bichons, Yorkshire Terriers et Chihuahuas) gagnent assurément en notoriété.

    Un chien / 5 est qualifié de "bâtard" par son propriétaire et n'appartient donc à aucune race précise.

    Quant à l'acquisition d'un chat, elle est peu liée au choix d'une race ou à un acte d'achat délibéré (10% seulement ).

    Il s'agit plutôt du chat que l'on reçoit ou que l'on adopte après l'avoir découvert.

     

     

    Contrairement à l'image que l'on se fait souvent de la personne âgée et/ou isolée vivant avec son animal, les foyers les + prédisposés à posséder un animal de compagnie sont ceux composés de 3 personnes ou +, dont le chef de famille est âgé de 35 à 54 ans, vivant en maison individuelle et souvent en dehors des villes.

    Les animaux  sont parfaitement intégrés dans la famille.

    La 1/2 d'entre eux (54% des chiens et 50% des chats) vivent dans des familles comptant un enfant ou +.

     

     

    Les motivations invoquées par les maîtres :

    Parmi les raisons citées, jugées importantes et très importantes, l'amour des animaux arrive largement en tête des motivations, suivi par le plaisir de prendre soin et le besoin de compagnie.

    Certains évoquent aussi le fait de rester actif et de se maintenir en forme grâce à leur chien ou l'occasion d'oublier les petits soucis quotidiens en présence de leur chat.

    74% des personnes interrogées disent avoir eu un chat et/ou chien durant leur enfance.

    Quant aux personnes qui ne possèdent pas d'animaux, elles citent comme 1ères raisons les complications que cela entraînerait dans leur vie quotidienne ( notamment en raison de l'absence pendant la journée) ou les problèmes créés lors des départs en vacances ou week-end.

     

    Motivation :

     

                                                                                                                                               Chiens                                 Chats

     

    Pour l'amour des animaux     79%                           71%                                                        

     

    Pour le plaisir de prendre soin d'un animal   

                                            65%                         54%

     

    Pour la compagnie           62%                       49%                                                      

     

    J'en suis fier                    41%                     28%                                                   

     

    Pour mon bien-être               35 %                    26%                                                      

     

    J'en ai toujours eu                 35 %                    32 %                                                        

     

    Pour les enfants                     29 %                    28 %                                                       

     

     

     

    Source : Ethologia

     

     

  • Anecdotes : Mini-quizz sur la Belgique

     

     

     

    anecdotes,quizz,belgique

     

     

    La Belgique en 5 dates- clés :

     

    1/ Le 21 juillet on célèbre notre fête nationale. 

    Que rappelle cette date ?

     

    a. Le soulèvement des Bruxellois suite à une représentation de La Muette de Portici au théâtre de la Monnaie.

    b. La prestation de serment du roi Léopold 1er.

     

     

    2/ Le 31 juillet 93, un événement a marqué notre pays.

     

    a. Le roi Baudouin est mort à Motril.

    b. Le roi Albert II est monté sur le trône.

     

     

    3/ Pq avons-nous congé le 11 novembre ?

     

    a.  C'est la fête de la dynastie.

    b. On célèbre l'armistice (la fin) de la guerre 14-18.

     

     

    4/ Le 11 juillet est la fête de la communauté flamande. 

    Pq cette date ?

     

    a. C'est la date de la signature du pacte d'Egmont, qui établit la séparation des communautés.

    b. Elle commémore la bataille des Eperons d'or (1302) et la victoire flamande sur l'armée française.

     

     

    5/ Le 27 septembre, c'est la fête de la communauté française. Que s'est-il passé ce jour-là ?

     

    a.  Le 27 septembre 1830, les Belges ont vaincu l'armée hollandaise du prince Frédéric d'Orange.

    b. Le 27 septembre 1958, l'Exposition Universelle a ouvert ses portes.

     

     

    Réponses :

    1b, 2a, 3b, 4b, 5a

     

  • Cuisine : Des tartes et des régions (1)

     

     

     

    cuisine,tartes,régions,belgique

     

     

    Rien qu'en Belgique, on compte un nombre impressionnant de spécialités tartifères, qu'elles soient sucrées ou salées.  Ainsi, la célèbre tarte au riz présente des différences de saveurs et de textures selon qu'elle est préparée dans le nord du pays (où elle sera + sèche), ou dans le sud (où elle est souvent + humide).

    A Verviers et à Malmédy, on tapisse même le fond de la tarte de macarons aux amandes (meringues).

    A Gramont est née la tarte au maton (du dialecte flamand matte, qui signifie grumeaux crémeux), très vite adoptée par les gourmands du pays des Collines, à Ellezelles, Flobecq et Enghien.  Elle est préparée avec un fromage caillé et égoutté, obtenu à partir de lait frais mélangé à du lait battu, auquel on ajoute une bonne quantité de sucre et d'oeufs.

    Dans la région de Dinant, on aime particulièrement la flamiche qui, comme son nom l'indique, doit être cuite au four au moment où les flammes ne sont pas encore éteintes. Petits appétits s'abstenir...car la flamiche de Dinant s'adresse aux estomacs solides - beurre, oeufs, fromage gras salé et poivré (boulette de Romedenne) - et se déguste chaude accompagnée d'un verre de Bourgogne.

    Le stofé est le nom brabançon de la maquée, sorte de fromage frais.  C'est donc en Brabant que l'on déguste cette fabuleuse tarte du même nom.  Le fromage est légèrement sucré et vanillé, disposé sous un lit de compotes de pommes, le tout recouvert d'un mélange d'oeufs, de sucre, d'amandes pilées et ....d'un doigt de rhum !

    Chaumont-Gistoux est, depuis le siècle passé, le village de la tarte.  A qq kilomètres de la capitale, les Bruxellois venaient s'y promener en week-end et durant les vacances, et profitaient de leur passage pour y déguster les tartes aux fruits et au sucre qui firent la réputation de ce petit hameau du Brabant wallon.

    Très populaire dans tout le pays, la tarte au sucre est cependant une des grandes spécialités de la région de Charleroi, mais également de Waterloo, ancien bastion de l'industrie sucrière wallonne.  Une pâte levée, recouverte de sucre ou le + souvent de cassonade, additionnée de beurre et couverte d'un mélange d'oeufs, de lait et de crème fraîche.  A savourer tiède après un rapide passage au four.

    Last but not least, la + célèbre des tartes belges est une tarte salée.  La tarte al djote, dont se délectent les Nivellois depuis + de 10 siècles, est une tarte associant les saveurs du fromage à celle des bettes (sorte d'épinards), et que l'on pique avec les dents d'une fourchette, avant d'y déposer un gros morceau de beurre de ferme..salé !

    Pas si simple à réussir, il faut un long savoir-faire pour réussir la makayance, sa garniture à base de boulette (ou bètchée) - un fromage à pâte molle - auquel on adjoint du beurre fondu, des oeufs, des bettes, des oignons, du persil, du sel et du poivre.