cancer

  • Santé : Le cancer du sein

     

     

     

    cancer du sein.jpeg

     

     

    Le cancer du sein est imprévisible.

     

    Les seins :

    Les seins ( ou glandes mammaires ) sont constitués de tissu graisseux et de glandes qui se développent sous l'influence d'hormones féminines.

    Celles-ci sont produites par le corps, surtout depuis la puberté jusqu'à la ménopause.

     

    Ces hormones permettent aux jeunes filles de développer une poitrine et + tard, après une grossesse, de produire du lait.

     

    Pour la femme, les seins sont la preuve même de sa féminité.

    On oublie parfois qu'ils peuvent être source de problèmes.....

     

    Le cancer du sein :

    Le cancer est une maladie cellulaire.

     

    Les cellules cancéreuses ( malignes ) se multiplient de manière anarchique et peuvent envahir, par voie sanguine, d'autres parties du corps.

    On parle alors de métastases.

    Ce sont celles-ci qui déterminent la gravité du cancer, surtout si elles se développent dans des organes nécessaires à la vie, tels que le foie ou les poumons.

    Chaque année, + de 5.000 nouveaux cas de cancer du sein surviennent en Belgique ( il n'existe pas un mais plusieurs types de cancers du sein ).

    Il s'agit du cancer le + fréquent chez la femme.

    Cette affection peut aussi apparaître, quoique rarement, chez l'homme.

     

    Un cancer du sein peut se manifester par des signes variés :

    Nodule ou grosseur inhabituelle du sein ou sous l'aisselle.

    Anomalie du mamelon : eczéma, rétraction, écoulement de sang ou de tout autre liquide.

    Pli ou rétraction inhabituelle de la peau du sein.

    Rougeur de la peau du sein.

     

    Attention : aucun de ces signes n'est synonyme de cancer du sein.

    Généralement, un cancer débutant ne fait pas mal.

     

     

     

     

  • Santé : Alcool et cancer

     

    Les risques liés à l'abus d'alcool sont bien connus en matière de circulation routière. 

    Mais l'alcool intervient aussi, insidieusement, dans le déclenchement de plusieurs maladies graves, dont le cancer.

    De 4 à 10% des cancers (selon les pays considérés) seraient à mettre en relation avec la consommation d'alcool.

     

     

    santé,alcool,cancer

     

     

    L'alcoolisme est un problème majeur de santé publique :

    Après les maladies cardio-vasculaires et les affections cancéreuses, l'alcoolisme est le 3ème problème de santé dans les pays industrialisés, tant en termes d'induction de maladies (morbidité) que le nombre de décès (mortalité).

    Aux Etats-Unis, on considère que les problèmes de boisson touchent 5% de la population et sont responsables d'environ 200.000 décès par an.  L'alcool y est aussi impliqué dans la 1/2 des décès par accident de roulage, le 1/3 des suicides et les 2/3 des meurtres.

    On dispose d'indications suggérant que ces chiffres sont aussi le reflet de la situation dans notre pays.

    L'alcoolisme est également responsable directement ou indirectement de maladies variées n'épargnant aucun organe, même si les lésions du foie, du tube digestif et du système nerveux sont les + fréquentes.

    Enfin, l'abus de boissons alcoolisées durant la grossesse est la principale cause de malformations foetales et d'arriération mentale dans les pays développés.

     

     

  • Bien-Etre : L'abus d'alcool

     

    Les cocktails possèdent leur petite histoire : Il semble que les 1ers d'entre eux remontent au temps des Gaulois qui préparaient avant le repas un mélange d'eau et de miel, l'hydromel.

    Bien + tard, à l'époque de la Renaissance, des vins cuits furent additionnés de jus de fruits ou d'infusions d'herbes.

     

    cocktails.jpg

     

    De nos jours, ces boissons sont pour la plupart à base d'alcools forts : rhum, cognac, whisky... C'est bien là que le bât blesse, car une chose est certaine : le fait de boire + de deux verres d'alcool par jour augmente le risque de nombreuses maladies ainsi que de certains cancers, surtout si cette habitude est associée au tabagisme.  A ce titre, le "Code européen contre le cancer" recommande de ne pas abuser de boissons alcoolisées.

    La consommation excessive d'alcool entraîne un risque élevé de cancer des voies aéro-digestives ( oropharynx, larynx et oesophage ) ainsi que du foie. 

    L'ensemble des résultats des études épidémiologiques concorde pour attribuer ce risque au contenu en alcool. + le degré d'alcool est élevé, + le risque de cancer augmente. 

    Par ailleurs, on a constaté que le risque de cancer de la vessie était + élevé chez les fumeurs consommant régulièrement de l'alcool.

    Enfin, bien qu'il n'y ait pas de relation claire entre l'alcool et le cancer du sein, on conseille aux femmes à risque élevé de cancer du sein de s'abstenir d'en consommer.

     

    cocktail1.jpg

    A l'occasion des fêtes, entre amis ou lors de dîners familiaux, la tentation est forte d'assimiler convivialité et alcool.  Il s'agit là d'une coutume malheureusement encore trop répandue, compte tenu des conséquences parfois tragiques qu'elle peut entraîner.

    Les nombreux accidents de la route dont sont victimes les jeunes, en particulier, sont là pour en témoigner.

    Modérer sa consommation de boissons alcoolisées ou, mieux, préférer les apéritifs et cocktails sans alcool, c'est apprendre à découvrir de nouvelles saveurs.

     

    Source : Association contre le Cancer