causes

  • Santé : Quelques causes des migraines

     

     

    santé, migraines, causes,sortie,cinéma, confinement,relations,sexuelles,médicaments

     

     

    Qq situations qui peuvent provoquer des migraines :

     

     

    1/  La sortie de cinéma :

    Dès qu'on émerge de la pénombre, la luminosité brutale ( naturelle ou artificielle ) agresse les yeux et entraîne quelquefois une céphalée.

     

    Solution :

    Passer progressivement de l'obscurité au lieu + éclairé, en prévoyant des phases d'arrêt où les yeux s'accoutument doucement au changement.

    Impossible ?

    Marcher vers la clarté les yeux fermés, en se laissant guider par une âme charitable, puis ouvrir progressivement chaque oeil.

    Ou mettre des lunettes de soleil avant de quitter le cinéma.

     

     

    2/  Le confinement :

    A cause d'un manque d'oxygène, fréquent dans un petit bureau mal aéré.

     

    Solution :

    Ouvrir, plusieurs x / jour, les fenêtres.

    Savoir aussi que les appareils de chauffage défectueux dégagent du monoxyde de carbone, un gaz toxique, sans odeur.

    Le seul signe est éventuellement une céphalée.

    Si on ne ressent  cette gêne que dans un local fermé ( souvent la salle de bains ou la cuisine ) où le chauffe-eau fonctionne, ventiler et demander au plombier de passer.

     

     

    3/  Les relations sexuelles :

    Intitulée scientifiquement "céphalée coïtale bénigne" , elle est + fréquente qu'il n'y paraît.

    En particulier chez les hommes de + de 40 ans.

    Cette douleur commence lors des préliminaires amoureux, s'intensifie avec l'excitation et atteint son paroxysme avant ou pendant l'orgasme.

    Après qq heures, elle s'estompe.

    Source d'inquiétude, elle n'est jamais grave et ne révèle aucun dysfonctionnement.

     

    Solution :

    Consulter son médecin afin qu'il prescrive un antalgique.

    Ce serait trop bête de se passer des câlins sous la couette.

     

     

    4/  Les médicaments :

    L'abus des analgésiques eux-mêmes, souvent consommés afin de lutter contre un mal de tête, engendre...des céphalées !

    Sont également responsables de tels troubles, les vasodilatateurs ( utilisés afin de diminuer l'hypertension artérielle ) ,  certains anti-inflammatoires, antibiotiques et pilules contraceptives.

     

    Solution :

    Plutôt que de plonger tête baissée dans l'armoire à pharmacie (18% des personnes victimes de migraine ou de maux de tête se soignent par automédication ), prendre rendez-vous chez un médecin si on souffre fréquemment de tels troubles.

     

     

    + de 1 Belge sur 10 souffre de migraine et ce sont les femmes les + concernées :

    5 à 25 % d'entre elles en présentent régulièrement.

     

     

  • Santé : Les céphalées

     

     

    céphalées.png

     

     

    La céphalée est l'un des symptômes les + fréquents, touchant (régulièrement ou non) + de 90% de la population.  Elle reste également l'un des premiers motifs de consultation chez un médecin généraliste ou un spécialiste.

    ça , c'est pour ceux qui en parlent à leur praticien.

    Mais un important pourcentage de victimes (20% au moins) n'évoquent pas ce souci, soit qu'elles ne croient guère aux capacités de la médecine pour les soulager de ce mal, soit qu'elles le qualifient de mineur.

     

    Les causes inattendues du mal de tête :

    Souvent méconnus, une multitude de facteurs peuvent favoriser la survenue d'une céphalée ou d'une migraine.

     

    1/ Les montagnes russes :

    Se retrouver la tête en bas, connaître des accélérations brutales et des arrêts tout aussi violents entraîne des dilatations et compressions des veines et artères du cou.

    Solution :

    Prétexter la présence de son enfant/neveu/filleul pour l'accompagner plutôt sur les chevaux de bois.

     

    2/ Le coiffeur :

    C'est la position lors du shampoing qui pose problème.  Et ce, pour la même raison que les montagnes russes, une compression des vaisseaux du cou.

    Solution :

    Demander un lavage rapide et laisser la tête aussi verticale que possible.

     

    3/ La grasse matinée :

    Exceptionnelle, elle chamboule les rythmes biologiques.  Résultat : une barre entre les oreilles qu'on risque de traîner toute la journée.

    Solution :

    Se lever au chant du coq et s'adonner plutôt à la sieste, + réparatrice.

     

    4/ La crème glacée :

    Dégustée trop rapidement, elle engendre une douleur brève et vive, localisée entre les sourcils.  La gène, causée par la stimulation exercée par le froid sur les terminaisons nerveuses, s'estompe en qq minutes.

    Solution :

    Savourer sa crème glacée à petits coups de langue ou à bouchées délicates.

     

    5/ Le restaurant chinois :

    De nombreux plats asiatiques contiennent du glutamate monosodique, un exhausteur de goût typique des saveurs orientales. 

    Les personnes ne supportant pas cet ingrédient développent de très désagréables maux de tête 1 à 6 heures après le repas. 

    Ce symptôme s'accompagne quelquefois de nausées, voire, dans les cas + graves, de syncopes.

    Solution :

    Choisir sa cantine attentivement (les Vietnamiens traditionnels et les Indonésiens n'utilisent, en principe, pas cette substance).

     

     

     

  • Santé : Anorexie et boulimie (2)

     

     

     

     

    santé,anorexie,boulimie,causes,biologiques,psychologiques,sociales

     

     

    Causes :

    Ces maladies n'ont pas une cause unique. 

    Habituellement, un ensemble de facteurs biologiques, psychologiques et sociaux fait qu'un sujet est davantage prédisposé à l'anorexie ou à la boulimie.

    Certains événements ou situations (abus sexuel, mauvaises habitudes alimentaires,....) peuvent constituer l'amorce définitive des troubles alimentaires.

     

     

    Causes biologiques :

    - Facteurs héréditaires (génétique, troubles affectifs, mauvaise utilisation de certaines substances, obésité) ;

    - Troubles des neurotransmetteurs (substances qui, dans le cerveau, transmettent les messages d'une cellule nerveuse à l'autre) ;

    - Différence de répartition des graisses entre garçons et filles à la puberté : les garçons deviennent plutôt maigres alors que les filles prennent des rondeurs ;

    - Puberté précoce.

     

    Causes psychologiques :

    - La peur de devenir adulte, d'acquérir de l'indépendance et la résistance que l'on y oppose ;

    - Une faible notion de l'identité.

     

    Causes sociales :

    - Les normes sociales trop souvent véhiculées selon lesquelles "sveltesse = beauté" ou "sveltesse = santé";

    - Le fait que les gens présentant une surcharge pondérale se voient attribuer (à tort) des caractéristiques négatives ;

    - Trop grandes espérances par rapport aux prestations à fournir ;

    - La pression exercée sur les femmes pour qu'elles soient à la x des mères de famille attentionnées e( des femmes d'affaires à la carrière exemplaire, ce qui aboutit à un perfectionnisme exagéré et à un sentiment de comportement sans cesse contrôlé.

     

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (7 et dernier )

     

     

     

     

     

     

     

    13 / Aboyer pour répondre à son programme génétique :

    Certains chiens de berger aboient pour guider les troupeaux.  Certains chiens de chasse ne peuvent contenir leurs aboiements lorsqu'ils ont flairé leur gibier et se lancent à sa poursuite.

    Ce qu'il ne faut PAS faire face à cela : Renchérir, renforcer son comportement.

    Ce que l'on DOIT faire : Essayer de rompre le lien de cause à effet ou lui apprendre à stopper sur ordre.

     

    14/ Aboyer pour saluer :

    Certains chiens se montrent bavards lors de leurs salutations.  Cela peut également s'exprimer si le chien est reconnaissant de qq chose.  Cela peut se manifester pour tout le monde ou pour certaines personnes spécifiquement.

    Ce que l'on ne doit Pas faire face à cela : S'affairer, donner des ordres, répéter des ordres, maîtriser le chien.

    Ce que l'on DOIT faire : Lui inculquer un autre moyen de dire bonjour.

    Lui apprendre à adopter un comportement spécifique (donner la patte, faire le beau,...) ou lui apprendre un rituel silencieux de salutation comme d'attraper sa balle ou d'apporter un jouet.

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (5)

     

     

    animaux,causes,aboiements,frustration,s'exprimer

     

     

    9/  Aboyer de frustration :

    Certains chiens, apercevant un jeu ou un congénère qu'ils ne peuvent rejoindre, expriment leur frustration par des aboiements.

     

    Ce que l'on ne doit PAS faire face à cela :

    Céder à ses envies.  Accorder de l'attention à ses aboiements.  Lui permettre d'atteindre un objet convoité, lui permettre de rejoindre ses congénères alors qu'il aboie.  Veiller à ce que ses aboiements restent lettre morte.

    S'il aboie car il ne parvient pas à un objet convoité, ne pas céder en lui permettant d'y accéder.

     

    Ce que l'on DOIT faire :

    Attendre que le chien cesse de lui-même, même si c'est long.  Dire "chuuuut" et le récompenser pou non aboiement. 

    Dans un cadre calme et sans distractions possibles, lui apprendre des ordres simples pour interrompre son comportement (au pied, assis, couché).  Veiller à ce qu'il obéisse dans des circonstances de + en + difficiles pour finir par ces moments de frustration.

     

    10/ Aboyer pour s'exprimer :

    L'exemple le + frappant est celui du chien se dirigeant vers la porte en aboyant pour marquer sa volonté de sortir ou celui du chien passant son museau sous une armoire, tout en aboyant, pour signifier qu'il ne peut rattraper sa balle  qui a roulé dessous et qu'il aimerait bien que qq'un aille la lui chercher.

     

    Ce que l'on ne doit PAS faire face à cela :

    Devenir l'esclave de son chien en répondant positivement à chacune de ses demandes.

     

    Ce que l'on DOIT faire :

    Lui signifier qu'on l' a bien compris en disant "OK", par exemple, mais avant de répondre à sa demande, lui donner un ordre (assis,couché) auquel il devra se soumettre.

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (4)

     

     

     

    animaux,causes,aboiements,vieillesse,menace,peur

     

     

    7/   Aboyer de vieillesse :

     

    Certains chiens aboient car ils deviennent sourds ou encore développent une forme canine de la maladie d'Alzheimer.

     

    Ce que on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Lui rendre la vie la + simple possible.  Conserver une routine, ne pas changer ses habitudes.  Certains chiens âgés peuvent "se perdre" dans leur propre jardin. 

    Se montrer compréhensif et éviter que des gens ne le dérangent.  Consulter le vétérinaire car il existe des traitements permettant de diminuer l'apparition des signes de vieillesse.


     

    8/   Aboyer face à une menace ou par peur :

     

    Des chiots qui ont été élevés de manière isolée peuvent développer des peurs face à des personnes ou des choses "normales" et ils se mettent alors à aboyer.

     

    Ce qu'on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Accoutumer le chien à ce qui l'angoisse est ici le message à faire passer. 

    Cela doit se faire petit à petit et en veillant à associer le phénomène angoissant à qqchose d'agréable comme une friandise ou un jeu.  Un visiteur peut, par exemple, donner une friandise ou jeter une balle à rapporter.

     

     

  • Animaux : Les causes des aboiements (3)

     

     

     

    animaux,causes,aboiements,trouble,somatique,ennui

     

     

    5/  Aboyer pour exprimer un trouble somatique :


    Une apparition brusque, soudaine d'aboiements doit toujours faire envisager une cause somatique, un problème physique quelconque.  Les chiens ne peuvent nous exprimer leurs problèmes mais peuvent les faire remarquer par leurs aboiements.

    Ce que on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Prendre rendez-vous chez le vétérinaire et trouver la cause du problème.

     

    6/  Aboyer par ennui :


    Chacun a déjà certainement entendu des personnes qui se parlaient à elles-mêmes.  Le même phénomène existe chez les chiens et cela constitue une thérapie d'occupation.

    Ce que l'on ne doit PAS faire face à cela : Punir, octroyer un regain d'attention, cajoler.

    Ce que l'on DOIT faire : Donner au chien quelque chose à faire, le fatiguer, veiller à ce qu'il puisse dissiper son énergie.  Une bonne solution consiste à lui fournir quelque chose à mâcher.