chats

  • Animaux : Le langage des chats (2)

     

     

     

    animaux,langage,chats

     

     

    Un chat qui ronfle ou qui souffle exprime tout autre chose. 

    Le ronflement indique que, à proximité, qq chose ou qq'un l'énerve.

     

    Et, en dernier recours, il ne reste plus au chat qu'à souffler : c'est son ultime essai d'intimidation.

    Oreilles couchées ( pour les protéger) griffes prêtes à l'attaque, le félin se prépare à combattre..s'il n'a pas réussi à faire peur.

     

    Les cris stridents et perçants accompagnent les jeux amoureux.

     

    La queue sert également au chat de moyen d'expression. 

    Dressée en l'air, elle signifie qu'on veut nous montrer ou nous demander qq chose. 

     

    Une queue qui fouette l'air au ras du sol marque l'irritation.

     

    Pour paraître + impressionnant devant l'ennemi, le chat met sa queue en éventail, gonfle le poil, arrondit l'échine.

     

     

    Et puis, il y a la moustache : elle sert véritablement de radar au chat. 

    Elle l'aide à se diriger et le guide dans ses découvertes. 

    Une moustache dont les poils reposent le long des joues signifie que l'heure est à la détente et à un doux farniente.

     

    Admirer aussi la beauté du chat qui se réveille : il s'étire avec volupté, fait jouer tous ses muscles, se remet méthodiquement en condition.

    Tout un rituel au bout duquel il sera à nouveau alerte, vif et prêt à toute éventualité.

     

    Il reste le regard du chat : c'est son domaine mystérieux, qui échappe à toute interprétation. 

    Qu'y a-t-il au fond de ces beaux yeux tantôt songeurs, tantôt perçants et inquisiteurs ?

    Et que se passe-t-il dans cette petite tête charmante ? 

    On n'a pas fini de se le demander.

     

     

  • Animaux : Le langage des chats (1)

     

     

    animaux,langage,chats

     

     

    Rien de + instructif que d'observer une portée de chatons et le comportement de chacun d'eux.

     

    L'éventail de leurs gestes et de leurs attitudes est considérable, qu'il s'agisse de taquiner leurs frères et soeurs, de jouer à la course-poursuite, de préparer une attaque surprise ou de séduire...

     

    Les observer qd ils partent à l'assaut de la queue de leur maman : ils progressent à pas feutrés, avec la tactique du tigre dans la jungle...

     

    Soudain, comme mus par un ressort, ils se jettent sur la proie : oreilles à plat, moustaches aux aguets, queue en point d'exclamation, muscles tendus, toutes griffes dehors, les regarder, ce sont de petits fauves !

     

    Un chat adulte est aussi très expressif : on apprend à connaître et à interpréter ses attitudes.

     

    Ainsi, le chat dispose, vis-à-vis de l'homme, d'un moyen d'expression exclusif : le miaulement.

     

    Il l'utilise pour solliciter notre attention, et on apprend à estimer le degré d'urgence de cet appel qui peut relever aussi bien du caprice que de la détresse véritable.

     

    Quant au ronronnement, il s'agit d'un bruit mystérieux provenant du ventre chez certains chats et de la tête chez d'autres.

    De toute façon, le ronronnement est synonyme de satisfaction intense et de bien-être absolu.

     

     

  • Animaux: Le chat et les scientifiques

    Les scientifiques s'intéressent au chat et à la relation qui l'unit aux humains.

     

    chat.jpg

    Voici qqunes des communications les + marquantes qui ont été faites concernant les chats. ( basé sur une étude anglaise )

     

    Chats et seniors :

    Quels que soient leur âge et leur situation, les Anglais adorent les animaux et particulièrement les chats.  En les privilégiant parfois par rapport à ...leurs semblables.

    La Société britannique de protection des chats a donc mené l'enquête.  Elle s'est notamment intéressée à 500 possesseurs de chats âgés de 55 ans et +.

    Pour 82%, leur chat les aide à vaincre le stress et à se relaxer.  Pour 62% il diminue la solitude.  75% préfèrent partager leurs sentiments avec leur chat plutôt qu'avec les humains.

    Pour leur chat, 48% accepteraient de déménager, 60% reporteraient des vacances et 48% iraient jusqu'à s'endetter...

     

    chat enfant.jpg

    Chats et enfants :

    La même étude a été menée auprès de 100 enfants âgés de 13 ans et -. 

    81% déclarent préférer leur chat à leur parents ou à un ami pour partager leurs sentiments.  La plupart (87%) considèrent d'ailleurs leur chat comme un ami intime. 

    Même si le chat ne bénéficie pas des mêmes qualités de "lubrifiant social" que son compère le chien, 80% des enfants affirment que leur chat les aide à se sentir mieux avec lur famille et leurs amis car il est avant tout un sujet de conversation et d'intérêt mutuel.

    35% ont une meilleure estime d'eux-mêmes et 80% enfin assurent que leur chat les fait rire.

     

    Chats au sein du couple :

    Une autre étude réalisée auprès de 100 adultes âgés de 20 à 40 ans révèle que les possesseurs de chats se montrent bien + tolérants à l'égard de leur animal qu'envers leur...partenaire.!!!

    Ainsi 60% accepteraient la mauvaise haleine de leur chat mais pas celle de leur conjoint. 

    55% tolèrent qu'il tire la couverture à lui s'il passe la nuit sur le lit. 

    Près de la 1/2 vont même jusqu'à dire qu'ils passent une meilleure nuit en compagnie de leur chat qu'avec leur compagnon/compagne.

     

     

  • Animaux : Les chats ont la cote

    S'il est un animal qui, de tous temps, a fasciné les hommes, c'est bien ce petit félin au corps souple, aux oreilles pointues, aux yeux envoûtants...

    L'histoire n'a pas toujours été tendre avec lui. Tour à tour adulé ou haï, divinisé ou satanisé, le chat a su préserver sa superbe et il n'hésite pas, lorsqu'il y trouve son intérêt, à devenir enjôleur, cajoleur...

    Les chats ont aujourd'hui la cote comme en témoignent les chiffres ( 1.675.000 chats pour 1.064.000 chiens en Belgique) mais aussi l'intérêt des auteurs et éditeurs d'ouvrages spécialisés et également les recherches scientifiques.

     

    animaux,chats

     

    Depuis qd le chat côtoie-t-il les humains ?

    Il est difficile d'y répondre avec précision.  Les + récentes découvertes archéologiques ont permis aux spécialistes de faire un prodigieux bond dans le passé : 9500 av. J.C. ! Soit + de 5000 ans avt l'Egypte Ancienne, que l'on a pour habitude de prendre comme référence de départ.

    Cela fait remonter au début de la sédentarisation.  L'ancêtre de l'homme qui était cueilleur est devenu cultivateur et entreposait ses récoltes dans des greniers.  Et c'est sans doute cela qui explique l'apparition du chat sauvage ds l'environnement immédiat de l'homme ( par l'odeur alléché...;-)) et le développement de liens de + en + "familiers" avec cet animal solitaire.

    Mais c'est bien en Egypte que l'on peut parler d'une réelle domestication du chat.  On en possède aujourd'hui des témoignages multiples et tout à fait fiables ( fresques, statues,...).

     

    animaux,chats

     

    Pq certains préfèrent les chats ?

    Lors d'enquêtes, les possesseurs disent choisir le chien pour sa fidélité mais, actuellement, ils sont de + en + nombreux à préférer le chat dont on apprécie le caractère autonome.  On le considère comme doux, fidèle, affectueux ( parfois aussi indocile et têtu! ), propre et hygiénique.

    C'est un animal "facile", qui supporte sans trop de difficulté que ses maîtres ne soient pas toujours disponibles et qui est relativement aisé à confier aux soins de proches durant les vacances.

    Le chat est indépendant mais il est loin d'être l'animal solitaire et hautain que l'on prétend.  Il peut s'avérer très joueur, surtout s'il est jeune.

    C'est aussi un épicurien qui passe de longues heures à somnoler au soleil ou lové ds un moelleux fauteuil, aux côtés de son maître ou sur ses genoux, qui aime se laisser caresser tout en ronronnant.

     

     

    animaux,chats