chien

  • Animaux : Vacances : Notre animal nous accompagne

     

     

     

    animaux,vacances,chien,chat,accompagner

     

     

    Se renseigner à temps pour savoir si notre animal de compagnie est le bienvenu à notre lieu de destination.

    Via internet, on peut obtenir les informations concernant les hôtels, les maisons de vacances, les campings, e.a, où notre animal sera le bienvenu et ce aussi bien pour des vacances dans le pays ou à l'étranger.

     

    Voici qq petits conseils pour le voyage :

     

    1/ Comme dit précédemment, s' informer bien à l'avance afin de savoir si on sera effectivement le bienvenu avec son animal de compagnie à l'adresse des vacances et se renseigner concernant les règles qui y sont d'application ( comme par ex. l'accès au restaurant, le jardin, les alentours de la piscine,...)

     

    2/ Se renseigner au sujet des vaccins obligatoires dans le pays de destination, la possession du passeport animalier ( passeport européen obligatoire dans de nombreux pays).

     

    3/ Faire vacciner à temps son animal par un vétérinaire et lui demander également une attestation de bonne santé.

     

    4/ Veiller à ce que son animal soit identifié ( puce électronique ) et accrocher à son collier un petit tube avec l' adresse des vacances.

     

    5/ Prévoir suffisamment de nourriture à laquelle notre animal est habitué.

    On ne trouvera pas toujours sa marque favorite à l'étranger.

    Emmener de préférence également ses gamelles d'eau et de nourriture.

     

    6/ Faire une liste avec tout ce qu'on ne peut certainement pas oublier pour son animal, comme ses jouets, panier ou couverture, set de secours, etc....

     

    1 x à destination, veiller à ce que son animal ne provoque aucune nuisance par des aboiements intempestifs ou gémissements, des dégâts, en laissant un petit souvenir,...

     

     

     

  • Animaux : Le boxer

     

     

    animaux,chien,boxer,origine,look,personnalité,qualités,défauts,exigences,longévité

     

     

     

    Origine :

    Chien de combat et de défense, le boxer est né en Allemagne, vers 1890, du croisement entre le büllenbeisser et le bulldog.

     

    Look :

    Bâti au "carré", il a une tête qui semble s'inscrire dans un cube.

    De taille moyenne, il est très musclé, a une forte encolure et un poitrail développé.

    Sa queue est amputée.

    La robe, composée d'un poil court, dru, plutôt dur, lisse et brillant, peut être jaune, fauve ou brun lézardé.

     

    Personnalité :

    Dynamique et fidèle, il est très attachant.

    Son comportement dépend de l'éducation qu'on lui a donnée (comme tous les chiens d'ailleurs).

    A l'état "brut", il est impétueux, entêté et assez désobéissant.

     

    Pour tirer le meilleur parti de sa personnalité, il est donc important de le dresser avec fermeté dès son + jeune âge.

    Avec les autres chiens, il peut parfois se montrer agressif.

     

    Qualités :

    Sociable et amical, il a souvent une affection sans limite pour les enfants.

    Par ailleurs, ce grand défenseur peut aussi être un bon gardien.

     

    Défauts :

    La déformation accentuée de la face prédispose certains sujets à baver de manière excessive.

     

    Exigences :

    Il a besoin de bcp d'exercice (minimum 2 h / jour ) et préfère vivre dans un grand espace plutôt que dans un appartement.

     

    Longévité :

    Environ 9 ans.

     

    Avis particulier :

    Comparé aux autres chiens, son espérance de vie est courte. 

    Bcp d'entre eux sont victimes de tumeurs et de cancers.

     

     

    Royal Boxer Club Belge

    http://www.boxerclub.be

     

     

     

  • Animaux : Toutou en vacances

     

     

     

    animaux,chien,vacances

     

     

    En 1er lieu, vérifier les conditions d'accueil du chien lors du transport ( si on voyage en train, en bateau ou en avion) et sur le lieu de séjour ; qu'il ne regrette pas sa niche !

    Se renseigner auprès du vétérinaire sur les formalités imposées par certains pays.

    Outre son passeport européen mentionnant son numéro de puce électronique ( ou de tatouage) et prouvant qu'il est en ordre de vaccination, certaines administrations nationales peuvent réclamer un certificat de bonne santé de l'animal.

    Protéger également son chien contre les puces, tiques et moustiques éventuels.

     

    Si on voyage en voiture, s'arrêter suffisamment longtemps pour qu'il puisse boire, faire ses besoins et se dégourdir les pattes.

     

    Arrivés à destination, éviter de le sortir aux heures trop chaudes et lui assurer de l'eau potable en suffisance.

     

     

     

  • Animaux : Les animaux qui ont notre faveur (1)

     

     

     

     

     

    Les animaux qualifiés "de compagnie" appartiennent pour l'essentiel à 5 espèces : chats, chiens, oiseaux de volière, poissons d'aquarium et petits rongeurs.

    Selon diverses enquêtes réalisées auprès de possesseurs d'animaux de compagnie, ceux-ci affirment préférer :

     

    - le chien pour sa fidélité : ils le voient affectueux, vigilant, fiable, protecteur, ami, copain, compagnon, toujours en mouvement et dépendant..

     

    - le chat pour sa tendresse : ils le considèrent comme doux, fidèle, affectueux (mais aussi indocile, têtu), indépendant, propre et hygiénique...

     

    - l'oiseau pour sa gaieté : ils aiment son chant, ses couleurs, sa facilité

     

    - le rongeur pour sa cocasserie : on le trouve gentil, amusant, farceur, rigolo...à condition qu'il ne réserve pas ses cabrioles aux heures nocturnes !

     

    - les poissons pour leur beauté : on apprécie surtout leurs formes, leurs couleurs, leur étrangeté, leurs mouvements gracieux et apaisants...

    Les poissons sont aussi très recherchés à cause de leurs jolies couleurs, leur effet d'apaisement,....

     

     

  • Santé : Le rhume des foins (1)

     

     

     

    santé,rhume,foins,pollens,moisissures,poils,chien,allergie,arbres

     

     

    1 Belge sur 6 souffre d'allergies.  A quoi ?  Aux poils d'animaux, aux acariens...et au pollen des plantes, numéro 1 incontesté.

    Chaque année, le nombre de personnes affectées par le rhume des foins augmente.  On est actuellement 20% à en souffrir. 

    Cependant bcp confondent le rhume ordinaire avec le rhume des foins, également appelé rhinite allergique.

    Les traitements sont pourtant fort différents...

     

    Pollens, moisissures et poils de chien :

    Généralement, une maladie est due à l'intrusion d'un virus ou d'un microbe.  C'est différent dans le cas de l'allergie. 

    Pour qu'une crise d'allergie se déclare, il faut qu'une substance étrangère pénètre dans l'organisme, le + souvent par les voies respiratoires.

    Cette substance provoquant l'allergie s'appelle l'allergène. Plusieurs personnes cumulent les allergènes, et sont par exemple allergiques aux poils de chien, aux moisissures et au pollen.

     

    La faute aux arbres :

    Un seul arbre peut produire entre 300 et 350 milliards de grains de pollen.  C'est tout dire !

    Auparavant, le rhume des foins se limitait à une période allant de la mi-mai à la fin juin.  Depuis une dizaine d'années, on constate qu'il sévit de la fin du mois de janvier à la mi-octobre.

    Les arbres et les herbes incriminés varient ainsi en fonction de l'année.  Pour s'y retrouver, demander conseil à son médecin.

    Ne pas s'inquiéter trop pour son bébé.  Le rhume des foins n'apparaît que rarement avant l'âge de 5 ans.  Par contre, les allergies, elles, semblent héréditaires...

    Enfin, si on a dépassé le cap des 35 ans, on peut "respirer".  En effet, rares sont les cas de rhinite allergique dénombrés après cet âge-là.

    Cette allergie se manifeste le + souvent à la puberté, au sortir de l'hiver et passe pour un petit rhume inoffensif.

    Malheureusement, l'année suivante, à pareille époque, le "petit rhume banal" refait surface, dévoilant par la même occasion qu'on est allergique.

     

     

     

     

  • Déco : Outlets et déstockages (2)

     

     

     

     

    déco,outlets,déstockages,puces,chien,atmosphère,isara

     


    Chutes intéressantes et pour tous les goûts :

     

    4/ Les Puces du Chien :

    Les tissus du Chien Vert proposent une très vaste collection de tissus pour la confection de rideaux, tentures, stores, etc...

    Le truc : filer au fond du magasin pour dénicher les fins de série et les chutes de tissus (Les Puces du Chien), bref, pour trouver par exemple le morceau d'étoffe qu'il faut justement pour réaliser le rideau de la petite fenêtre du hall!

     

    Rue du Chien Vert, 2 1080 Bruxelles

    www.chienvert.com

    Les Tissus du Chien Vert sont également présents dans les villes de Hognoul et Waterloo


     

    5/ Atmosphère :

    Une enseigne de déstockage où tout un chacun devrait trouver son bonheur puisque le magasin est organisé autour de petits îlots thématiques : traditionnel, bougies et photophores, salon, etc....

    Coup de coeur pour le coin asiatique!

    On y trouve une belle palette d'objets déco (idéal pour les cadeaux!), des services, de petits meubles, des canapés et des accessoires de cuisine.

    Ici encore, de belles marques telles Pomax, Amadeus  sont proposées à des prix de 30 à 50% moins chers.

     

    Les magasins Atmosphère sont présents à Wierde et à Wavre.

    www.atmospheredeco.be


     

    6/ -  Si on prend la route champenoise, songer à s'arrêter dans les différents outlets de la région de Troyes (d'autres sont également implantés dans le nord de la France.

     

    www.mcarthurglen.com

    www.marquesavenue.com


     

    - Des stages créatifs pour donner une seconde vie à ses vieux meubles ou créer des objets décoratifs personnalisés.

    Infos : Atelier Isara ( créations en mosaïques, peintures trompe-l'oeil et patines )

    www.isara.be

     

     

     

     

     

  • Animaux : Conseils pour l'accueil d'un chien adulte

     

     

    animaux,conseils,accueil,chien,adulte

     

     

    Conseils pour l'accueil d'un chien adulte :

     

    Pour que l'accueil d'un chien adulte se fasse le mieux possible et pour minimiser les désillusions et échecs, on peut suivre les règles suivantes.


    1/ Demander des informations au sujet du passé du chien

    - Quelles maladies a-t-il eues ?

    - Prend-il des médicaments ?

    - A-t-il grandi au sein d'une famille ?

    - A-t-il vécu avec d'autres animaux domestiques (chats ? chiens ? ....)

    - Est-il habitué aux enfants ?

    - Est-ce un chien d'intérieur ou a-t-il été habitué à vivre dehors ?

     

    2/ Demander des informations au sujet de son comportement :

    - Est-ce un chien peureux ? Se saisit-il facilement ?  De quoi a-t-il peur ?

    - Y a-t-il des situations connues où le chien a manifesté de l'agressivité ?

    - Comment est son obéissance ?  Quels ordres connaît-il ?

    - Est-il prêt à jouer ?  Quel est son jeu favori ?

    - Y-a-t-il un quelconque problème de comportement connu ?

     

    3/ Prendre du temps pour observer le comportement du chien :

    - Comment réagit-il lorsque des personnes approchent de son environnement ?  Comment réagit-il envers nous, envers des étrangers, envers des enfants ?

    - Le chien s'intéresse-t-il à nous ou seulement à son environnement ?

    - Comment le chien se comporte-t-il envers son ancien maître ?

    - Comment réagit-il lorsque on lui donne un ordre ?

    - A-t-il l'habitude du trafic et de la foule ?

     

    4/ Se faire assister :

    Lors de l'achat d'une voiture d'occasion, certaines personnes se font assister d'une personne expérimentée ou elles font appel à un centre de diagnostic afin d'avoir un avis objectif au sujet de l'état de la voiture.

    On peut faire de même si on décide d'accueillir un chien adulte.

    Se faire assister d'une personne expérimentée qui réagira de manière neutre ou faire appel aux services d'un comportementaliste.

    Ces personnes, de par leur expérience, peuvent le cas échéant prévoir ce qui n'ira pas.  Leur avis est non seulement important pour l'achat d'un chien, mais ils peuvent peut-être nous donner des conseils sur la façon de se comporter vis-à-vis du nouveau chien, de sorte à ce que tout se passe pour le mieux une fois que le chien est chez nous.

     

     

  • Animaux : Chiot ou chien adulte (2)

     

     

     

    animaux,chiot,chien,adulte

     

     

    Avantages d'un chien adulte :

     

    6/  Un chien adulte a souvent eu l'une ou l'autre forme d'éducation. 

    Un chiot, on doit encore l'éduquer et cela demande bcp de temps. 

    Dans une famille avec des enfants, il peut arriver que les parents soient déjà débordés avec l'éducation de leurs enfants et auront donc par conséquent peu de temps libre pour éduquer un chien.

    Dans ce cas-là mieux vaut opter pour un chien adulte.

     

    7/ Les familles qui n'ont encore aucune expérience de l'éducation d'un chien peuvent l'acquérir avec un chien adulte. 

    Les risques d'échouer avec un chien adulte, qui a un bon fond, restent mineures.

     

    8/ Un chien adulte est disposé à faire certaines choses que le chiot n'est pas encore capable de faire. 

    On ne peut pas attendre d'un chiot qu'il monte la garde ou qu'il défende. 

    Cela ne peut se produire que lorsque le chien est âgé de minimum 1 an. 

    Au niveau de certains sports canins, comme le flyball, le canicross, l'agility, etc...on ne peut pas les commencer avant que le chien ne soit adulte.

     

    Si on achète un chien adulte, on n'achète pas un chat dans un sac.  Cela veut dire que l'on n'aura pas de surprise. 

    Le principe "What you see is what you get" ("ce que l'on voit est ce que l'on reçoit) est valable pour les chiens adultes.  Et cela est valable aussi bien pour son comportement que pour sa santé.

    -   Chez un chien adulte, on sait directement sa taille définitive et son poids.  Pour certains propriétaires, c'est important. 

    Il y a bcp de personnes qui se défont de leur chien, même encore jeune, car il est + grand que ce à quoi ils s'attendaient.

    -   Les chiens adultes sont + faciles à évaluer. 

    Si on doit choisir un chiot, on devra effectuer qq tests pour estimer comment il se comportera + tard, mais on ne sera jamais sûr.  Durant sa croissance, tout peut encore changer. 

    Un chien adulte se laisse par contre mieux évaluer.  Certainement pour qqun qui a de l'expérience.

    -   Last but not least : adopter un vieux chien procure un sentiment de satisfaction. 

    On sait très bien qu'un vieux chien aura moins de chance de se faire adopter.  Si on peut le faire, cela donnera une stimulation mentale et on pourra être fier de soi-même.

     

    Un chien adulte, habitué aux enfants, convient très bien dans une famille



  • Animaux : Chiot ou chien adulte (1)

     

     

     

     

    animaux,chiot,chien,adulte,acquérir

     

     

    Acquérir un chien adulte :

    Au 1er abord,cela ne semble pas une démarche normale mais elle offre pourtant de nombreux avantages.

    Un chien adulte peut être obtenu de différentes manières :

    -  Via une association de protection animale (service de placement de maître à maître ou un refuge )

    -  Chez un éleveur qui souhaite se défaire  d'un de ses animaux adultes

    -  Chez un particulier qui a un jour acheté un chiot mais qui ne sait plus quoi en faire

    -  Lors d'une séparation de couple

     

    Afin de convaincre les personnes au sujet de l'acquisition d'un chien adulte, voici qq avantages :


     1/  Les chiens adultes sont + calmes que les chiots.  C'est pratique pour les personnes qui ne sont pas très actives, comme par ex. les personnes âgées.

    Mais c'est surtout pratique pour les personnes qui veulent un chien d'une race bien spécifique, mais qui savent que leur mode de vie ne s'adaptera pas aux besoins d'activité d'un tel chien. Un border collie dans un appartement n'est par ex pas un bon choix, à moins qu'il ne s'agisse d'un vieux chien bien entendu.

    Certains jeunes chiens doivent pouvoir quotidiennement s'ébattre en pleine liberté.  Si on ne peut pas y veiller, mieux vaut prendre alors un vieux chien.

     

    2/ Un vieux chien peut se révéler être un agréable compagnon pour les personnes qui ne disposent pas d'un grand jardin, qui n'ont pas la possibilité d'effectuer de longues promenades quotidiennes, qui ne sont pas en bonne santé ou qui n'ont pas le temps de s'occuper bcp de l'éducation de leur chien.

     

    3/ Les chiens adultes ont moins de problèmes avec la propreté. 

    Ils peuvent par ex se retenir + longtemps que les chiots.  Avec des chiots de 8 à 10 semaines, on doit se préparer à se lever la nuit.

    Durant la journée, on ne peut pas s'absenter+ de 3 à 4 heures.  Un chien adulte peut lui par contre se retenir 6 à 8 heures.

     

    4/ Les chiens adultes peuvent + facilement rester seuls à la maison. 

    Un chiot est + dépendant et a, comme les petits enfants, + de difficultés à rester seul. 

    Un chien + âgé peut par contre + facilement s'adapter à rester seul, surtout s'il a une vie régulière.

     

    5/ Avec un chien adulte, il y a moins de risque qu'il démolisse  la maison.  Rentrer à la maison et trouver ses nouvelles chaussures à un endroit où on ne les avait pas laissées se produit rarement avec un chien + âgé.

    Les chiots par contre découvrent tout avec leur dents, surtout durant la période où les nouvelles repoussent.  Les chiens adultes laisseront + facilement la maison et le mobilier intacts.


    Un chien adulte attend parfois en vain un nouveau maître !




     

     

  • Animaux : Dangerosité d'un chien : l'agression prévisible ou imprévisible (4)

     

     

     

    chienne.jpg

     

     

    L'agression était-elle prévisible ou imprévisible pour la victime ?

    Lors d'une agression prévisible, le chien émet une phase de menace identifiable et compréhensible : il grogne, aboie, montre les dents, etc...

    Cette phase de menace peut permettre à la personne à risque d'éviter l'agression.

    Mais il est important de noter que pour un enfant en bas âge, l'agression est toujours imprévisible.

    Lors d'une agression peu prévisible, la phase de menace est mal identifiable, ou presque simultanée par rapport à la phase d'attaque.

    Lors d'une agression imprévisible, l'attaque est immédiate, sans aucun avertissement.

     

    Quelle est la personne qui risque le + de se faire mordre ?  S'agit-il du mari, de l'épouse, d'un enfant, des grands-parents, d'un visiteur, d'un passant, d'un cycliste,....?

    En ce qui concerne la prévisibilité, elle dépend de la personne à risque.



     

  • Animaux : Dangerosité d'un chien : L'agression offensive/proactive ou défensive /réactive (3)

     

     

     

     

    chien.gif

     

     

    On distingue 2 types d'agression :

    - l'agression défensive réactive : le chien réagit quand c'est la personne qui va vers lui ;

    - l'agression offensive-proactive : le chien va vers la personne pour l'attaquer.

     

    L'agression défensive réactive est + facile à gérer; en effet, il suffit de ne plus aller vers le chien.

    Si on l'appelle à soi et qu'il daigne venir, le risque d'agression devient très limité.

    Cependant, les enfants de - de 3 ans ne sont pas fiables et ne peuvent pas toujours être contrôlés dans ces circonstances.

    Dans le cas d'une agression offensive-proactive, le risque est fortement accru.  Le critère est le type d'agression, allant de 1 à 2.

     

     

  • Animaux : Dangerosité d'un chien : Les catégories de personnes à risque (2)

    2ème critère : Les catégories de personnes à risque.

     

    chien.gif

     

    Des personnes âgées, craintives ou souffrant d'un handicap moteur, de même que les enfants de - de 5 ans et la majorité des femmes en présence d'un chien mâle peuvent être considérés comme des catégories à risque.

    La dangerosité doit alors être augmentée.

     

    Les catégories à risque peuvent être classées dans l'ordre croissant suivant :

    • Hommes adultes ;
    • Femmes adultes, personnes avec un handicap mineur, personnes craintives ;
    • Enfants de + de 6 ans, personnes âgées, personnes avec un handicap moyen ;
    • Enfants de 3 à 6 ans, personnes avec un handicap substantiel ;
    • Enfants de - de 3 ans, personnes avec un handicap majeur. 

     

    Un calcul de dangerosité doit être fait pour chaque personne à risque.

    Le critère est le classement de la victime à risque qui va de 1 à 5.

    animaux,dangerosité,chien,catégories,personnes,risque

     

     

  • Animaux : Dangerosité d'un chien : Le poids et la masse du chien (1)

    Comment évaluer le degré de dangerosité d'un chien qui a mordu?

    Existe-t-il des critères simples et objectifs ? Incertain

    En fait,oui,il existe une formule composée de 6 critères d'évaluation pour estimer la dangerosité d'un chien qui a déjà mordu...

    Il ne s'agit donc pas d'un test prédictif pour un chien qui n'a jamais créé d'incidents. Il ne faut cependant pas négliger pour autant les signes avant-coureurs : des grognements, des aboiements de menace, montrer les dents sont des signes qui doivent être examinés sérieusement.  La moindre prise en gueule peut être considérée comme une morsure (même si celle-ci est involontaire et a lieu dans le jeu).

    chien.jpgCette fois-ci,on aborde le premier critère :

    Le poids et la masse du chien

    Lorsqu'on parle du poids d'un chien,on fait surtout référence à sa masse. La puissance musculaire d'un chien est telle que son accélération le mène en quelques mètres à 20, voire 40 km à l'heure.  A 20 km/h, le poids du chien est multiplié par 5,5 et à 40km/h, il est multiplié par 11.

    La question est : Etes-vous capable de contrôler votre chien en bout de laisse? Un chien de 45kg qui démarre pour attaquer,après 5 mètres de course, se retrouve avec un poids estimé entre 225 kg et 495 kg...!!!!

    En l'absence d'autorité envers le chien, un être humain aura des difficultés physiques à maîtriser l'agressivité sérieuse d'un chien qui fait plus d'un quart de sa propre masse. Cela veut dire qu'un chien de 20 kg peut tuer une proie d'environ 80 kg!

    De ce fait,dans la formule proposée, on se base sur le critère suivant :

    Rapport poids chien/victime =

    4 x le poids du chien divisé par le poids de la victime.

     

  • Animaux : Choisir le chien qu'il vous faut !

    La plupart d'entre nous choisissent un chien pour la beauté de ses yeux ou son allure, alors qu'il vaudrait mieux tenir compte de nos disponibilités ou de notre cadre de vie. Quitte, éventuellement, à se passer du chiot de ses rêves. Une décision intelligente, qui prouvera qu'on aime assez les animaux pour veiller à ne pas les rendre malheureux.

    Le problème ne se pose pas à l'achat : on trouve des chiens à n'importe quel prix, et parfois même pour rien. (Et c'est bien cela le drame, d'ailleurs!).

    Rien ne vaut une adoption dans un refuge, où les petits malheureux vous le rendront au centuple!

    N'empêche, les frais qu'ils occasionnent risquent d'entamer largement un budget serré. Ainsi, les visites chez le vétérinaire sont indispensables pour les vaccins, les vermifuges et les antipuces. Sans oublier les impondérables susceptibles d'entraîner de lourdes dépenses: un accident, une maladie, une opération...

    La fréquence des toilettages diffère selon les races :

    Un caniche doit être tondu tous les 6 mois.

    Un fox-terrier, un westie, un griffon exigent un toilettage tous les trimestres.

    Le + coquet, le cocker américain à la longue fourrure réclame des soins mensuels.