choix

  • Environnement : Le choix pour une mer vivante (3)

     

     

     

    environnement,choix,mer,vivante,éviter

     

     

    Certaines méthodes de pêche capturent par accident des requins, dauphins, tortues et oiseaux de mer qui meurent dans les filets.

    D'autres endommagent ou détruisent les fonds marins.

    L'élevage des poissons peut être une solution mais provoque parfois des problèmes environnementaux graves comme la pollution de l'eau ou la diffusion de maladies vers les poissons sauvages.

     

     

    Voici les sortes de poissons qui doivent être évités à cause de la "surpêche".

     

    Anguille ( Europe )

    Barbue ( mer du Nord, eaux occidentales )

    Baudroie ( Atlantique Nord - Est )

    Buccin ( mer du Nord, Manche )

    Coquille St Jacques ( eaux occidentales )

    Crevette ( Tropiques )

    Espadon ( pays divers )

    Flétan atlantique, du Groenland ( Atlantique Nord )

    Grande lingue ( Atlantique Nord- Est )

    Loup de mer ( Atlantique Nord - Est )

    Morue ( cabillaud ) ( mer du Nord , eaux occidentales )

    Plie ( mer du Nord, Manche, mer Celtique )

    Poulpe ( Atlantique )

    Raie ( Atlantique Nord - Est )

    Requin ( Atlantique Nord - Est )

    Sébaste ( Atlantique Nord - Est )

    Sole ( mer du Nord, Golfe de Biscaye, mer Celtique )

    Thon rouge ( pays divers )

    Turbot ( mer du Nord, eaux occidentales )

    Vivaneau campêche ( pays divers )

     

     

  • Environnement : Le choix pour une mer vivante (2)

     

     

     

    environnement,choix,mer,vivante,deuxième

     

     

    Maintenant que de nombreuses espèces vivant en surface viennent à manquer, la pêche s'attaque aux poissons prédateurs qui vivent dans les profondeurs et qui se reproduisent lentement.

    De nombreuses espèces de poissons, de crustacés et de coquillages sont surpêchés.

     

    Voici une liste des sortes de poissons avec lesquels il existe déjà des problèmes dans les élevages et qui peuvent donc être catalogués comme 2ème choix.

     

    Bar commun ( Méditerranée, mer du Nord )

    Bar Victoria, perche du Nil ( Tanzanie, Ouganda )

    Crabe ( mer du Nord )

    Dorade ( Méditerranée )

    Eglefin ( mer du Nord, Islande, eaux occidentales )

    Encornet ( Atlantique Nord - Est )

    Langoustine ( mer du Nord )

    Lieu jaune d'Alaska ( Russie )

    Limande ( mer du Nord, eaux occidentales )

    Maquereau ( Atlantique Nord - Est )

    Merlan ( mer du Nord, eaux occidentales )

    Merlu ( Atlantique Nord - Est )

    Moule, culture au sol ( pays divers )

    Pangasius ( Asie de l'Est )

    Plie ( mer d' Irlande )

    Saumon de l'Atlantique ( Ecosse, Norvège )

    Saumon du Pacifique ( Russie, Chine )

    Sébaste ( Islande )

    Seiche ( Atlantique Nord - Est )

    Sole ( Manche, mer d'Irlande )

    Thons à nageoires jaunes ( pays divers )

    Tilapia ( pays divers )

    Turbot ( Europe )

     

     

     

  • Environnement : Le choix pour une mer vivante (1)

     

     

     

    environnement,choix,mer,vivante,poissons

     

     

    Voici un article ainsi que les 2 suivants  que je juge TRES importants :

     

    Les océans sont aussi riches en biodiversité que les forêts tropicales.

    Et pourtant, ces richesses pourraient disparaître en une génération.

     

    Pdt longtemps, les poissons ont été considérés comme une source de nourriture inépuisable.

    Pourtant certaines espèces de poissons ont pratiquement disparu et d'autres espèces déclinent rapidement.

    Les pêcheurs ont été les premiers à remarquer ces changements.

     

    Cela ne pose aucun problème pour le consommateur.  Si un poisson devient rare, il en prend un autre.  Le cabillaud est trop cher ?  On importe des sébastes d'Afrique !

    C'est comme ça qu'il y a toujours des poissons dans les étals et que les océans se vident.

     

    Les poissons 1er choix, qui peuvent être consommés sans problèmes  , attention, leur provenance est aussi très importante :

     

     

    Crevette grise ( mer du Nord )

    Ecrevisse ( Chine)

    Esprot ( mer du Nord )

    Flétan du Pacifique ( USA, côte ouest Canada )

    Grondin ( mer du Nord, eaux occidentales )

    Hareng ( mer du Nord )

    Huître ( Zélande )

    Lieu jaune d' Alaska ( Alaska )

    Lieu noir ( mer du Nord )

    Merlu du Cap ( Afrique du Sud )

    Morue ( cabillaud ) ( Islande )

    Morue ( cabillaud) du Pacifique ( USA, côte ouest Canada )

    Moule , culture sur corde ( pays divers )

    Rouget de roche ( mer du Nord )

    Sardine ( Atlantique Nord - Est )

    Saumon du Pacifique

    Silure ( Pays-Bas, Belgique )

    Tilapia ( Pays-Bas, Belgique )

    Truite ( Europe )

     

     

  • Savoir Vivre / Enfants : Le choix des prénoms (Rappel)

     Sourire 

    savoir vivre,choix,prénom

     

     

    Ne pas oublier que l'état civil est en droit de refuser les prénoms trop fantaisistes ( quoique actuellement la marge est assez large).

    C'est aux parents que revient ce choix.

    Toutefois, on peut, par affection, consulter les grands-parents, le parrain et la marraine.

     

    Les parents ajoutent parfois au prénom ceux du parrain et de la marraine (ce qui se fait généralement);

     

    Certaines familles restent fidèles aux prénoms déjà portés. ( Ce fut le cas dans ma famille : la première fille portait le prénom de la mère et le premier garçon celui du père...mais mon arrière grand mère avait 10 frères et soeurs! )

     

    Par exemple, à chaque génération, il y aura un "Jacques" ou une "Françoise".

    C'est toujours une erreur de choisir un prénom trop à la mode, qui sera par conséquent vite démodé.

     

    Avant tout, le prénom doit former avec le nom un ensemble harmonieux. 

    Associer un prénom méditerranéen à un nom à consonance nordique, ou marier un prénom breton à un nom d'origine espagnole n'est pas toujours heureux.

     

    Pas de hiatus non plus, ni de calembour, ni de sons qui se heurtent. (ex: Gérard Manfroid)

    Le premier prénom est toujours celui qui sert officiellement à désigner l'enfant dans tous les actes de la vie. Pensez qu'il devra le porter (ou le supporter ! ) toute sa vie...et que, s'il désire en changer, cela lui causera bien des ennuis avec l'Administration !

     

    Enfin, n'employez pas trop souvent des diminutifs qui sont tolérables dans la petite enfance mais qui,plus tard, risquent d'être franchement ridicules !

     

     

     

  • Sport / Loisirs : Vacances sportives (1)

     

     

    sport,vacances,sportives,préparatifs,rentrée,choix

     

     

     

    Préparatifs :

    Pas de vacances réussies sans préparatifs sérieux à moins d'avoir bcp de chance.

    Ex : Pour faire de la voile...

    Prendre qq leçons de natation (si nécessaire!) et s'acheter un livre qui familiarise avec le vocabulaire et la technique.

     

    A la rentrée :

    Si on a attrapé le virus du surf, du tennis ou de la planche à voile pendant les vacances et si on a bien l'intention de continuer à la rentrée ?

    Prendre l'habitude de noter, chaque soir, ce qu'on a appris. 

    Utiliser les termes exacts, décrire soigneusement les exercices.  On peut même faire un schéma.

    Après 15 jours de vacances, on aura un véritable guide qui nous aidera à nous perfectionner.

    Encore un petit truc : y ajouter qq photos pour garder un bon souvenir de ses débuts !

     

    Le bon choix :

    Le meilleur sport...c'est celui qui nous amuse le + ! Ne pas essayer de brûler les étapes. 

    S'inscrire à un cours d'un niveau correspondant au sien. 

    Si on est la seule débutante dans un groupe de sportifs avertis, on risque de se sentir terriblement frustrée.

    De +, on empêchera les autres de progresser. 

    Alors, pitié pour eux...et pour soi !  On est en vacances, pas aux jeux olympiques.

     

     

  • Sport / Loisirs : Sport en vacances (1)

     

     

     

    sports.jpg

     

     

    On veut faire de l'exercice en vacances ? Parfait ! Mais quel est le sport qui convient le mieux ?

     

    Qd on se sent bien dans sa peau, on a l'impression que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    Mais cela ne se fait pas du jour au lendemain.  Pour avoir la forme, il faut tout d'abord une excellente condition physique.

    Le problème, c'est qu'on prend souvent de bonnes résolutions mais qu'on passe rarement à l'action.

    Commencer donc par se fixer des buts....et des limites : 20 longueurs de piscine, 5 km de marche....1x qu'on y sera arrivée, on découvrira qu'en bougeant, on oublie tous ses soucis !

     

    1/ Faire le bon choix !

    Le + important, ce n'est pas le sport mais le plaisir qu'on en retire. 

    Choisir donc celui qui nous convient le mieux. 

     

     

    2/ Quel sport ?

    On aime les défis.

    Toujours + loin, c'est votre devise. 

    Pour ces personnes, pas de problème. 

    Elles peuvent choisir un sport qui demande de l'endurance.

     

    Le jogging sur la plage procure une grande satisfaction...à condition d'en faire régulièrement.

    Y aller progressivement et ne pas essayer de battre le record du monde. 

    Au petit matin ou en fin d'après-midi, on en profitera au maximum.