cholestérol

  • Santé : Le cholestérol (4)

     

     

    santé,cholestérol,français,taux,doser,régulièrement,saisons,sensible

     

     

    9/  En France , la mortalité due aux maladies cardio- vasculaires est la + basse de tous les pays développés après le Japon.

    Pourtant, les Français mangent aussi gras que les Américains, mais ils meurent 3x moins de maladies cardiaques.

    Cela pourrait s'expliquer par le fait que les Français font des repas + équilibrés, qu'ils consomment + de fruits et légumes, et que ...ils boivent du vin.

    A raison de 2 verres / jour, le vin a un effet bénéfique sur le bon cholestérol.

     

    10/ Faut-il faire doser très régulièrement son taux de cholestérol ?

    L'idéal serait que chacun, avant l'âge de 25 ans, ait fait pratiquer un dosage de son taux de cholestérol.

    Mais il est inutile de répéter cet examen à l'infini. 

    Si celui-ci est normal, un contrôle tous les 3 ans est suffisant.

    Les femmes prenant la pilule et ayant un taux de cholestérol élevé devront toutefois le faire contrôler tous les ans.

     

    Un taux sensible aux saisons ?

    Une étude portant sur des sujets britanniques et japonais démontre clairement que le taux de cholestérol sanguin varie selon les saisons : il monte en hiver et descend en été.

    La différence est de 3% en Angleterre  et de 5% au Japon.  Ces variations sont liées à l'amplitude des différences de température entre les saisons.

    Le phénomène est + marqué au Japon car la variation des températures entre été et hiver est + importante.



  • Santé : Le cholestérol (3)

     

     

     

    cholestérol.png

     

     


    7/ Qd on a trop de cholestérol, faut-il éliminer certains aliments pour retrouver un taux normal ?

    Incontestablement, la nourriture joue un rôle crucial.

    Pourtant, il n'est pas question de se priver totalement de certains aliments, mais plutôt d'opter pour un certain équilibre.

    On doit privilégier les fruits, les légumes, les poissons, les viandes maigres, opter pour la cuisine à la vapeur au lieu des fritures.

    Ensuite, selon les autres facteurs de risque, le médecin prescrira ou non des médicaments pour lutter contre le cholestérol.

     

    8/ Peut-on définir un taux idéal de cholestérol ?

    Il n'existe pas de valeur idéale de cholestérol, mais des valeurs au-dessus desquelles il faut réagir. 

    Les spécialistes estiment qu'entre 2 et 2,5 g/l il faut faire un effort pour mieux équilibrer son alimentation.

    Au dessus de 2,5 g/l, les risques augmentent sensiblement, et il faut une réponse + énergique.

    Cependant, tout dépend de l'âge et de la présence éventuelle d'autres facteurs aggravants.

     

    Quantité de cholestérol variable suivant les aliments :

    Les aliments les + riches en cholestérol sont le jaune d'oeuf, les oeufs de poissons, les abats.

    Il se trouve en moindre quantité dans le lait entier, le beurre, la graisse des viandes, la crème.

    Les aliments qui en contiennent peu ou pas du tout sont les fruits, les légumes, la volaille, les poissons, les huiles végétales, les produits écrémés, les céréales.

    Et il semblerait que l'ail ait un effet bénéfique sur nos artères en faisant baisser le taux de mauvais cholestérol.

     

     

  • Santé : Le cholestérol (2)

     

     

     

    santé,cholestérol,taux,femmes,hommes,moins,sud,france,protégées,naturellement

     

     

    4/ Le taux de cholestérol n'est pas comparable chez les femmes et les hommes :

    La nature serait-elle injuste ? Par rapport aux hommes, les femmes, surtout avant la ménopause, sont remarquablement protégées par leurs oestrogènes, ces hormones qui sont sécrétées naturellement par les ovaires.

    Les oestrogènes augmentent le taux du bon cholestérol protecteur et diminuent aussi le risque de ce caillot qui bouche les artères irriguant le coeur et qui entraîne l'infarctus.

    A partir de la ménopause, le risque de maladies cardiaques augmente et rejoint celui des hommes.

    Le traitement hormonal de substitution retarde et diminue ce risque.

     

    5/ On mange moins de "cholestérol" dans le sud de la France :

    Des statistiques ont prouvé que les habitants de Lille avaient 50% de risque en + de faire un infarctus que ceux de Toulouse.

    Au banc des accusés : l'alimentation.

    La nourriture du Nord est trop riche en mauvaises graisses (viandes grasses, friture, beurre, charcuterie). 

    En revanche, le régime méditerranéen est bcp + équilibré : légumes et salades en abondance, poissons et viandes maigres.

    En +, ce régime privilégie l'huile d'olive qui a la propriété de faire baisser le mauvais cholestérol et d'élever le bon.

     

    6/ Certaines personnes sont naturellement protégées contre l'excès de cholestérol :

    Les médecins estiment que le taux de cholestérol dépend à égale partie de notre hérédité et de notre mode de vie.

    C'est pq certains bons vivants passent à travers tous les problèmes cardiaques. 

    A l'inverse, d'autres personnes ayant une vie très calme et ne fumant pas sont victimes de l'infarctus du myocarde.

    Il existe aussi qq rares familles dont certains membres ont des taux très élevés de cholestérol (allant jusqu'à 8g/l) dès leur + jeune âge.  Ces personnes sont hélas menacées d'accident cardiaque à partir de 20 ans.

    Elles doivent donc suivre des traitements médicaux et des régimes draconiens.

     

    Astuce : Les femmes qui ont du cholestérol et prennent la pilule doivent le faire contrôler tous les ans.

     

     

  • Santé : Le cholestérol (1)

     

     

     

    santé,cholestérol,essentiel,organisme,bon,mauvais,taux,accidents,cardio,vasculaires

     

     

    Le cholestérol est un ennemi discret, qui sait prendre son temps...mais paradoxalement il est indispensable à la vie..

     

    1/ Le cholestérol est essentiel à notre organisme :

    C'est un corps gras indispensable au bon fonctionnement des membranes qui entourent nos cellules.  Sans lui, la reproduction ne serait pas possible et les cellules ne pourraient plus assurer leurs fonctions.

    C'est son excès qui est dangereux.

    Son origine est double : la + grande partie (70%) est fournie par le foie et le reste vient de l'alimentation.  En fait, nous pourrions très bien vivre sans cet apport alimentaire.

     

    2/ Bon et mauvais cholestérol :

    Plutôt que d'évoquer le bon et le mauvais cholestérol, il paraît + judicieux de parler de la façon dont il est véhiculé dans le sang.

    Comme c'est un corps gras, donc non soluble dans le sang, il se fixe à des transporteurs pour circuler.

    Ces transporteurs sont les protéines, et il en existe 2 types :

    - Les transporteurs dits "lourds" qui ont pour but de ramener vers le foie le cholestérol en excès, afin que celui-ci soit détruit ou recyclé.  Il ne risque pas de boucher les artères et a même tendance à les nettoyer.

    On parle alors de bon cholestérol que l'on désigne sous le sigle HDL.

    - Les transporteurs dits "légers" ou LDL sont ceux qui véhiculent dans le sang le cholestérol issu de l'alimentation vers les cellules et qui favorisent donc le dépôt de celui-ci dans les artères.

    Le LDL est donc le mauvais cholestérol : celui qui fait monter le taux de cholestérol total.

    Tout le monde a du bon et du mauvais cholestérol dans le sang.  Ce qu'il faut surveiller, c'est l'équilibre des 2.

     

    3/ Un taux de cholestérol excessif est-il responsable à lui seul des accidents cardio-vasculaires ?

    En fait, non..

    Il existe un lien direct entre l'augmentation du taux de cholestérol et la survenue de maladies cardio-vasculaires.

    Avec le temps, le cholestérol va participer activement à la construction des fameuses plaques de graisse qui vont boucher les artères.  Ces plaques se développent de préférence dans les artères qui nourrissent le coeur et sont responsables de l'infarctus du myocarde

    Lorsqu'elles se situent dans les artères du cerveau, elles peuvent également provoquer des accidents vasculaires cérébraux.

    Et enfin, qd ces plaques colonisent les artères des membres inférieurs, le sujet peut souffrir d'artérite.

    Le cholestérol n'agit jamais seul.  L'artériosclérose est également favorisée par l'hypertension artérielle, le tabagisme, le stress, le surpoids, le diabète et l'hérédité.

     

    Astuce : La cuisine et les produits du Sud sont excellents contre le cholestérol.

     

     

  • Alimentation : A limiter pour le coeur



     

    alimentation,limiter,coeur,graisses,sucres,cholestérol




    1/ Les graisses animales, qui élèvent le cholestérol LDL. 

    En particulier les viandes les + grasses (agneau, mouton, et porc) qu'il faut éviter de manger + de 2 fois par semaine au maximum, et toute la charcuterie (sauf le jambon sans gras).

    Alors, introduisez + souvent dans vos menus les viandes les + maigres : lapin, veau, volailles (mais sans la peau), rumsteck, rosbif....

    Quant aux fromages, s'ils atteignent 45% de matières grasses, n'en mangez qu'à un seul repas par jour.  Autrement, consommez des laitages à 20%.  Et réduisez au strict minimum le beurre et la crème (ainsi que les préparations qui en renferment).

    2/ Tout ce qui est sucré : le sucre se transforme en graisses triglycérides dans le sang.

    3/ Les aliments riches en cholestérol, surtout en cas d'hypercholestérolémie familiale (sans quoi ils ont peu d'influence). 

    Modérez alors les oeufs (2 par semaine au plus), les fruits de mer, et évitez les abats.

     

     

  • Cuisine : Cuisiner sainement

    Voici quelques conseils pour cuisiner sainement :

    sain.jpg1/ Utilisez des huiles et des graisses de bonne qualité.  Autrement dit, des huiles et des graisses d'origine végétale.  Elles contiennent peu d'acides gras saturés, mais bcp d'acides gras insaturés. 

    2/ Comptez le nombre de convives.  Lors de la préparation du repas, n'utilisez pas plus de 1 cuiller de matières grasses par personne.

    3/ Evitez les "éponges à graisses", telles que les préparations panées ou frites.  Ces aliments absorbent une grande quantité de graisse lors de la cuisson.

    4/ Evitez les aliments ultra-riches en cholestérol, tels que le jaune d'oeuf, le foie, les ris de veau, les rognons, etc...