deux

  • Bien-Etre : Massage à deux

     

     

     

     

    bien-etre,massage,deux

     

     

    Masser son ami ou son mari, masser son enfant et bien sûr se faire masser, est une manière privilégiée d'entrer en communication à travers le toucher.

    Une séance de massage demande une petite mise en scène : une pièce bien chauffée, un éclairage doux, une musique calme...

    La personne qui reçoit le massage doit être confortablement installée : oreiller sous la tête, coussin dans le creux des reins ou des jambes.

    Prévoir de l'huile ou une lotion corporelle pour que la main glisse mieux.

    Celui qui masse se réchauffe d'abord les mains en les frottant l'une contre l'autre puis il se concentre sur l'autre et est attentif à ce qu'il ressent au niveau du toucher.

    Celui qui reçoit le massage n'a plus qu'à se laisser aller tout en faisant part de ses sensations et de ses désirs.

    Il n'y a pas de règle, chaque massage est personnel : il peut être retenu ou en force, rapide ou lent, se faire léger avec le bout des doigts, caressant avec la main placée en coquille, vigoureux avec le gras de la main, énergique avec les pouces.

    Ne pas oublier d'explorer des zones inhabituelles , comme l'intérieur des genoux, le crâne, les yeux et les lobes des oreilles, la partie située à l'intérieur des doigts, et même le talon...

    Etre inventif, fantaisiste, à l'écoute de soi-même et de l'autre.  Que le massage soit un bon moment partagé, en toute intimité.




  • Savoir vivre : Vivre à Deux

     

    Ce n'est pas parce que l'on vit ensemble depuis de longues années qu'il convient d'abandonner les petits égards quotidiens qui rendent l'existence + douce et + facile.  Là est sans doute la + infaillible recette du bonheur conjugal !

     

    deux.pngPar exemple, le mari devra toujours s'effacer pour laisser passer sa femme.  Il l'aidera à enfiler son manteau ou à le retirer.  Il ne la laissera jamais porter des paquets ou des fardeaux trop lourds.  Il lui laissera partout le meilleur siège, ramassera l'objet qu'elle vient de laisser tomber, et retirera toujours sa cigarette pour lui parler.

    Il prendra part aux corvées ménagères dans la mesure de son temps disponible et s'abstiendra de lire le journal à table !

    De son côté, la femme fera montre de la même courtoisie.

     

    Cette double attitude, même si elle n'est qu'apparence, aura le meilleur effet sur les enfants et préviendra bien des conflits futurs.

    L'argent est trop souvent à l'origine de graves mésententes entre les époux.  C'est pourquoi il est bon de convenir, au début du mariage, comment l'argent du ménage sera employé.

     

    Si les 2 époux ne sont pas d'accord sur un sujet ou sur un autre, s'ils ont des reproches à se faire, qu'ils attendent pour cela d'être en tête-à-tête.  Qu'ils ne prennent jamais les autres, intimes ou étrangers, pour arbitres : c'est, hélas, courant et toujours d'un goût détestable.

    Rien ne peut aux yeux d'autrui donner de vous une opinion + lamentable que de laisser échapper à haute voix des réflexions peu amènes sur votre conjoint.

     

    Observez donc toujours en public l'attitude la + correcte.  Evitez les disputes, c'est parfait.  Mais ne tombez pas dans l'excès inverse en vous livrant à des effusions de tendresse, ou à des récits sur votre vie privée, qui ne regardent absolument personne d'autre que vous deux !