discale

  • Santé : Le mal de dos

     

     

     

    santé,mal,dos,lumbago,hernie,cervicalgie,dorsalgie,lombalgie,arthrose,déformations,colonne,discale,vertébrale

     

     

    Les douleurs de la colonne vertébrale sont désignées en fonction de leur localisation :

     

    Les cervicalgies se situent dans le haut du dos, au niveau des vertèbres cervicales;

    Les dorsalgies au milieu du dos, dans la région des vertèbres dorsales;

    Et les lombalgies dans le bas du dos.

     

    Le lumbago ou tour de rein est une douleur lombaire, qui apparaît le + souvent de manière brutale, à la suite d'un faux mouvement.

    En principe, les symptômes d'un lumbago aigu disparaissent complètement en qq semaines, 2 ou 3 mois maximum.  Lorsque le lumbago a tendance à récidiver, il ne doit pas être négligé car il peut révéler une anomalie d'un disque intervertébral.

    Les douleurs lombaires à répétition sont souvent le signe avant-coureur d'une hernie discale.

     

    Dans la hernie discale, il y a rupture d'un disque intervertébral. 

    Le noyau, qui fait saillie hors de l'anneau fibreux, peut venir comprimer une racine nerveuse (celle du nerf sciatique, par ex., la douleur s'étendant alors vers la cuisse, voire jusqu'au pied) ou même la moelle épinière, provoquant des douleurs et des fourmillements, parfois une paralysie.

     

    L'arthrose est une maladie articulaire chronique, caractérisée par le vieillissement, souvent prématuré, des cartilages articulaires. 

    L'arthrose cervicale est particulièrement fréquente chez les femmes.

     

    Les déformations de la colonne vertébrale consistent en une accentuation d'une courbure naturelle (hyperlordose ou cambrure excessive, hypercyphose ou arrondissement du dos ) ou en une scoliose (torsion de la colonne en C ou en S).

     

    Un mal de dos n'est pas l'autre (On ne soigne pas de la même façon un lumbago résultant d'un faux mouvement et une hernie discale débutante), il ne s'explique pas toujours par un problème de colonne.

    Les douleurs dues à des calculs rénaux, à un ulcère postérieur de l'estomac ou à une pancréatite, par exemple, peuvent se projeter dans la colonne.

     

    Autres causes possibles d'un mal de dos : une infection, un rhumatisme inflammatoire, la (heureusement très rare!) tuberculose osseuse ou mal de Pott, ou même des métastases de cancer.

     

    Un diagnostic précis est donc indispensable !

     

     

  • Santé : Le mal de dos (2)

     

     

     

    santé,mal,dos,acupuncture,hernie,discale,psychologie,kiné,sports

     

     

    L'acupuncture ?

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît l'efficacité de l'acupuncture dans un certain nombre de pathologies, dont "les douleurs lombaires basses".

    L'acupuncture est effectivement une technique de choix contre le mal de dos et les douleurs articulaires en général. 

    Bien sûr, ses détracteurs lui reprochent de soulager sans guérir.  Mais, qd elle prescrit des antidouleurs, la médecine occidentale ne "guérit" pas non plus !

    La liste des médecins acupuncteurs de chaque région figure sur le site de l'Association belge des médecins acupuncteurs (ABMA)

    www.acupuncture.be

     

    Hernie discale ?

    Pas d'affolement :

    Dans la plupart des cas, 3 péridurales successives (injection d'un mélange d'antidouleurs et d'anti-inflammatoire à l'endroit où le disque fait saillie), réalisées à 1 semaine d'intervalle et combinées avec une thérapie d'allongement de la colonne et des exercices musculaires, permettent d'éviter l'intervention chirurgicale.

     

    Psychologie ?

    Dans les écoles du dos, les lombalgiques doivent avoir un entretien avec un psy.  Mais il ne faut surtout pas en déduire que le mal de dos est une création de l'esprit.

    Les douloureux chroniques craignent souvent de passer pour des affabulateurs, parce que la douleur ne se voit pas : l'entourage ne la connaît que par les plaintes de ses victimes, souvent considérées, +/- ouvertement, comme menteuses, manipulatrices ou "mal dans leur tête".

    La participation des psychologues aux écoles du dos n'a évidemment pas pour but de renforcer cette impression: le mal de dos est bel et bien physique.  Mais, dans toute douleur physique, il y a une part affective, émotionnelle: elle nous touche dans notre vécu.

    Parce qu'elle impose des limitations, elle peut créer un sentiment de culpabilité ( on ne peut plus travailler, ni s'occuper de sa famille, de sa maison) et modifier la dynamique conjugale, familiale et même sociale.

    Dans une école du dos, le rôle du psychologue est d'évaluer avec le patient l'impact de la douleur sur sa vie quotidienne, mais aussi en collaboration avec le médecin, le kiné, l'ergo, etc..., de réduire cette douleur afin de la rendre supportable.

     

    Kiné ?

    La lombalgie chronique peut s'installer de manière insidieuse.  On commence par avoir mal au dos en fin de journée et puis, avec le temps, la douleur ne disparaît plus. 

    Or, les patients lombalgiques chroniques entrent souvent dans un cercle vicieux de déconditionnement : on a mal, on ne bouge pas, du coup on a encore plus mal, et ainsi de suite.

    En pareil cas, une rééducation ciblée sur leur problème spécifique ne suffit pas :

    Est proposé un programme de reconditionnement musculaire global, destiné à rendre la perception du dos, de la colonne dans l'espace.  C'est ce qu'on appelle la proprioception.

    ça aide à respecter les consignes.  Si on n'a pas conscience de son dos, impossible de le verrouiller!

     

    Sports ?

    Les sports les + recommandés pour le dos sont :

    La natation, la marche (et même la course, mais sur sur un sol souple) et le vélo de randonnée.

    Ne jamais négliger l'échauffement!