16/01/2017

Environnement : Le tri du verre

 

Résultat de recherche d'images pour "le tri du verre"

 

 

 

 

Les règles de tri pour le verre sont très simples.

 

Seules les bouteilles, bocaux et flacons en verre transparent peuvent aller dans la bulle à verre.

En outre, il faut toujours séparer le verre blanc du verre coloré.

Pourtant, on y retrouve toutes sortes de matériaux indésirables.

Ce sont surtout le verre réfractaire des plats pour four et la porcelaine qui causent des problèmes lors du recyclage.

 

 

Le verre réfractaire, la porcelaine et la faïence, les bouteilles et cruches en grès ont une température de fusion + élevée que le verre des bouteilles.

Ils ne fondent pas, ou pas assez, lors du recyclage, ce qui fait qu'il reste des morceaux.

Les bouteilles recyclées sont alors inutilisables, voire dangereuses dans certains cas.

Citons pour exemple les bouteilles de champagne, qui sont remplies sous haute pression.

Les centres de recyclage sont particulièrement attentifs au verre réfractaire et à la porcelaine.

Il est toutefois impossible d'extraire tous les petits morceaux indésirables.

 

C'est pq il est important de faire attention à ce qu'on met dans les bulles à verre...!!

 

 

 

 

05/12/2016

Environnement : L'éco-consommation

 

 

environnement,éco,consommation

 

 

 

 

Savez-vous que si tous les habitants de la terre consommaient les ressources naturelles de la planète à la manière d'un Belge, il faudrait presque 3 planètes pour satisfaire tous les besoins..

C'est énorme.

Imaginer maintenant qu'il en faudrait + du double, càdire + de 6 planètes, si les 6 milliards de terriens qu'on est,  vivaient et consommaient à la manière d'un Américain du Nord...

 

L'empreinte écologique :

Cette mesure qui permet d'évaluer la consommation humaine de ressources naturelles est appelée "empreinte écologique".

Elle est comparée à la capacité de la nature à renouveler ses ressources.

L'empreinte écologique est mesurée en hectares étant donné qu'il s'agit d'évaluer la surface totale nécessaire à un individu ( mais cela peut également être une ville ou même un pays) pour :

- Produire ses ressources;

- Se nourrir;

- Absorber ses déchets;

- Se loger;

- Se déplacer.

 

Par exemple, lors de l'achat d'un jus d'orange, il faut tenir compte de la culture de l'orange, du transport depuis l'oranger, de l'infrastructure  du magasin, du déplacement pour acheter le jus, de l'emballage à produire et à détruire, etc..

En outre, il faut savoir que seul 1/4 de la surface de la Terre est biologiquement productive.

Les Terriens que nous sommes devons donc nous partager 11,3 milliards d'hectares, soit 1,8 hectare global /personne, + de 3 terrains de foot.

Hélas, ce n'est pas suffisant.

 

A savoir :

+ d'1/3 de ce qu'on mange est constitué de ....pétrole !

Et oui, avant d'arriver jusqu'à notre assiette, les aliments ont tout d'abord subi une série de traitements énergivores ( littéralement : qui mange de l'énergie) et de conditionnement (emballage, mise sous conserve, etc..) auxquels il faut ajouter leur transport.

 

En guise de produits d'entretien, penser aux trucs et astuces de grand-mère" et utiliser des produits naturels comme par exemple :

 

du citron pour nettoyer les cuivres,

du bois de cèdre pour chasser les mites ou

2 càcafé de vinaigre dans 1 litre d'eau pour nettoyer les vitres.

 

Pour transporter 25 personnes, il faut 20 voitures, un bus ou encore 25 vélos..

20 voitures consomment 4965 gr de CO2 émis par km

1 bus consomme 1180 gr de CO2 émis par km

25 vélos ne consomment rien...

 

 

On est en mesure de prendre des précautions permettant de diminuer les risques.

 

 

 

23/11/2016

Environnement : Développement durable dans ma maison

 

 

 

environnement,développement,durable,maison

 

 

 

Les révolutions commencent parfois par des détails.

 

En économisant l'énergie, on réduit aussi sensiblement les émissions de CO2 .

 

1/ Attention aux appareils en veille :

Une prise avec interrupteur permet d'éteindre complètement les appareils électroménagers, ordinateurs, ou TV, et d'économiser jusqu'à 10% d'énergie / an ( soit 70 Euros en moyenne sur la facture d'électricité).

 

2/ Un degré en moins :

Baisser la température d'1° C sur le thermostat permet de réduire la consommation énergétique de 6 %.

 

3/ Installer un boiler solaire :

Un ménage qui consommerait 23 300 kWh/an et qui décide d'installer un boiler solaire d'une capacité de 5 000 kWh/an peut économiser jusqu'à environ 930 kg de CO2 / an.

 

4/ Laver la vaisselle :

Penser à remplir complètement le lave-vaisselle avant de lancer le cycle de lavage et, qd c'est possible, choisir le programme économique : il porte bien son nom.

 

5/ Dégivrer :

5 mm de givre dans le congélateur entraînent une surconsommation d'électricité de 30%.

En le dégivrant régulièrement, on épargne environ 12 Euros / an ( 1 à 3% d'économie).

Un appareil de la catégorie A++ est encore + économique.

 

 

 

03/09/2016

Environnement : Le choix pour une mer vivante (3)

 

 

 

environnement,choix,mer,vivante,éviter

 

 

Certaines méthodes de pêche capturent par accident des requins, dauphins, tortues et oiseaux de mer qui meurent dans les filets.

D'autres endommagent ou détruisent les fonds marins.

L'élevage des poissons peut être une solution mais provoque parfois des problèmes environnementaux graves comme la pollution de l'eau ou la diffusion de maladies vers les poissons sauvages.

 

 

Voici les sortes de poissons qui doivent être évités à cause de la "surpêche".

 

Anguille ( Europe )

Barbue ( mer du Nord, eaux occidentales )

Baudroie ( Atlantique Nord - Est )

Buccin ( mer du Nord, Manche )

Coquille St Jacques ( eaux occidentales )

Crevette ( Tropiques )

Espadon ( pays divers )

Flétan atlantique, du Groenland ( Atlantique Nord )

Grande lingue ( Atlantique Nord- Est )

Loup de mer ( Atlantique Nord - Est )

Morue ( cabillaud ) ( mer du Nord , eaux occidentales )

Plie ( mer du Nord, Manche, mer Celtique )

Poulpe ( Atlantique )

Raie ( Atlantique Nord - Est )

Requin ( Atlantique Nord - Est )

Sébaste ( Atlantique Nord - Est )

Sole ( mer du Nord, Golfe de Biscaye, mer Celtique )

Thon rouge ( pays divers )

Turbot ( mer du Nord, eaux occidentales )

Vivaneau campêche ( pays divers )

 

 

31/08/2016

Environnement : Le choix pour une mer vivante (2)

 

 

 

environnement,choix,mer,vivante,deuxième

 

 

Maintenant que de nombreuses espèces vivant en surface viennent à manquer, la pêche s'attaque aux poissons prédateurs qui vivent dans les profondeurs et qui se reproduisent lentement.

De nombreuses espèces de poissons, de crustacés et de coquillages sont surpêchés.

 

Voici une liste des sortes de poissons avec lesquels il existe déjà des problèmes dans les élevages et qui peuvent donc être catalogués comme 2ème choix.

 

Bar commun ( Méditerranée, mer du Nord )

Bar Victoria, perche du Nil ( Tanzanie, Ouganda )

Crabe ( mer du Nord )

Dorade ( Méditerranée )

Eglefin ( mer du Nord, Islande, eaux occidentales )

Encornet ( Atlantique Nord - Est )

Langoustine ( mer du Nord )

Lieu jaune d'Alaska ( Russie )

Limande ( mer du Nord, eaux occidentales )

Maquereau ( Atlantique Nord - Est )

Merlan ( mer du Nord, eaux occidentales )

Merlu ( Atlantique Nord - Est )

Moule, culture au sol ( pays divers )

Pangasius ( Asie de l'Est )

Plie ( mer d' Irlande )

Saumon de l'Atlantique ( Ecosse, Norvège )

Saumon du Pacifique ( Russie, Chine )

Sébaste ( Islande )

Seiche ( Atlantique Nord - Est )

Sole ( Manche, mer d'Irlande )

Thons à nageoires jaunes ( pays divers )

Tilapia ( pays divers )

Turbot ( Europe )

 

 

 

28/08/2016

Environnement : Le choix pour une mer vivante (1)

 

 

 

environnement,choix,mer,vivante,poissons

 

 

Voici un article ainsi que les 2 suivants  que je juge TRES importants :

 

Les océans sont aussi riches en biodiversité que les forêts tropicales.

Et pourtant, ces richesses pourraient disparaître en une génération.

 

Pdt longtemps, les poissons ont été considérés comme une source de nourriture inépuisable.

Pourtant certaines espèces de poissons ont pratiquement disparu et d'autres espèces déclinent rapidement.

Les pêcheurs ont été les premiers à remarquer ces changements.

 

Cela ne pose aucun problème pour le consommateur.  Si un poisson devient rare, il en prend un autre.  Le cabillaud est trop cher ?  On importe des sébastes d'Afrique !

C'est comme ça qu'il y a toujours des poissons dans les étals et que les océans se vident.

 

Les poissons 1er choix, qui peuvent être consommés sans problèmes  , attention, leur provenance est aussi très importante :

 

 

Crevette grise ( mer du Nord )

Ecrevisse ( Chine)

Esprot ( mer du Nord )

Flétan du Pacifique ( USA, côte ouest Canada )

Grondin ( mer du Nord, eaux occidentales )

Hareng ( mer du Nord )

Huître ( Zélande )

Lieu jaune d' Alaska ( Alaska )

Lieu noir ( mer du Nord )

Merlu du Cap ( Afrique du Sud )

Morue ( cabillaud ) ( Islande )

Morue ( cabillaud) du Pacifique ( USA, côte ouest Canada )

Moule , culture sur corde ( pays divers )

Rouget de roche ( mer du Nord )

Sardine ( Atlantique Nord - Est )

Saumon du Pacifique

Silure ( Pays-Bas, Belgique )

Tilapia ( Pays-Bas, Belgique )

Truite ( Europe )

 

 

19/08/2016

Environnement : L'eau à la maison

 

 

environnement,eau,maison,gestes,sauver,économies,mode,emploi

 

 

Le coût de l'eau potable augmente...

Et parallèlement, cette eau vient à manquer de + en + dans le monde, même près de chez nous !

 

L'utilisation de l'eau potable a tout de la gabegie.

L'essentiel (93%) , de cette eau est effectivement utilisée à des usages non alimentaires : hygiène corporelle, sanitaires, entretien de l'habitat...

En moyenne, un Wallon utilise ainsi 120 litres d'eau potable / jour , dont 3 à 5 litres seulement servent à la boisson ou à la préparation des aliments !

Or l'eau douce est une ressource vraiment très rare. 

Elle représente moins de 3% du volume d'eau terrestre.  Elle est de surcroît menacée de pollution un peu partout.

 

 

Economies :

 

Partout où c'est possible, à commencer par la maison, il faut donc économiser l'eau.

Les pistes ne manquent d'ailleurs pas pour y arriver.  Qui + est, bon nombre de ces solutions ne sont pas coûteuses.

 

Pour réduire les gaspillages, il suffit parfois simplement de changer certaines habitudes :

prendre une douche (pas trop longue) au lieu d'un bain,

arrêter le robinet lorsqu'on se lave les dents,

ne pas laisser l'eau couler en faisant la vaisselle,

surveiller et réparer les fuites.

 

S'équiper d'appareils économes en eau, permet en outre de réduire sa consommation de 20 à 30%.

Aujourd'hui, les constructeurs sont tenus d'indiquer sur une échelle de 6 niveaux pour les lave-linge (De A à F) et 7 pour les lave-vaisselle, l'efficacité de lavage, l'efficacité énergétique et l'efficacité d'essorage ou de séchage de leurs appareils.

Préférer les modèles classés A ou B.  Une machine à laver classée A consomme 40 litres d'eau, contre 70 litres pour un appareil classé C !

 

Penser à installer une chasse d'eau à 2 débits sur les toilettes.  Elle se monte assez facilement et permet de n'évacuer que 3 litres d'eau en cas de "petite commission" au lieu de 6 habituellement.

Ou ne tirer la chasse de WC qu'après qq pipis.

 

Un "mousseur" ou un aérateur installé sur le robinet permet aussi de diminuer le débit de l'eau et donc la consommation, de 6 à 8 litres / min au lieu de 12.

Le principe est simple, faire couler moins d'eau et + d'air.

Le jet reste identique à l'oeil et est aussi efficace pour rincer la vaisselle ou les mains.

 

Enfin, il est parfois intéressant de limiter la pression, et donc le débit, qui s'écoule des robinets, en installant un réducteur de pression, entre les équipements et le compteur d'eau.

Les maisons anciennes n'en disposent pas toujours.

 

 

 

24/04/2016

Environnement : Astuces économie

 

 

 

 

 

 

environnement,lampes,appareils,veille

 

 

 

1/  Les lampes halogènes sont souvent utilisées comme éclairage indirect ( d'où une efficacité réduite) et leurs ampoules sont généralement très énergivores. 

Leur usage est donc déconseillé.

 

Lampe classique, 75 W

Consommation annuelle 3 heures/jour : 82 kwh

Coût annuel 3 heures/jour : 13,14 Euros

 

Lampe économique d'éclairage équivalent, 15  W

Consommation annuelle 3 heures/ jour : 16,4 kwh

Coût annuel 3 heures/ jour : 2,68 euros

 

Au dos des emballages de toutes les ampoules (classiques, halogènes, économiques ou néons ) , on trouvera une classification énergétique de A à D, exactement comme pour les appareils électroménagers.

A étant la catégorie qui consomme le moins d'énergie et D celle qui en consomme le +.

Les ampoules économiques seront automatiquement cotées A ou B.

 

2/ Ne pas payer pour ce qu'on n'utilise pas...

 

Les appareils en position de veille constituent un pur gaspillage pour l'environnement et pour son portefeuille.

 

Qq exemples ?

Tv, vidéo, dvd, décodeur, chargeur de gsm, caméra, matériel informatique...

 

 

17/12/2015

Environnement : Economiser l'énergie

 

 

 

environnement,déperdition,énergie,gestes,effets

 

Petits gestes, grands effets :

 

1/ Isoler le sol du grenier s'il n'est pas aménagé. 

Au contraire, si le grenier est aménagé, isoler les versants du toit, entre les chevrons.

 

2/ Opter pour des doubles vitrages super isolants si on doit remplacer les châssis.

 

3/ Placer des "boudins" pour colmater les interstices au bas des portes.

 

4/ Fermer les rideaux et/ou les volets la nuit et l'hiver.

 

5/ Fermer les portes.

 

6/ Placer une feuille d'aluminium derrière les radiateurs

 

7/ Calfeutrer les joints des fenêtres.

 

 

17/11/2015

Environnement : Astuces économies d'énergie

 

 

 

 

énergie.jpg

 

 

1/ Eteindre la lumière lorsqu'on quitte une pièce. 

Remplacer les ampoules traditionnelles par des ampoules basse consommation si on les utilise pour une durée minimum d'1 demi-heure.

 

2/ Régler le lave-vaisselle sur un programme économique.

Un lavage à 60° coûte 30% - cher qu'un à 90°.

 

3/ Eteindre le lave-linge dès qu'il a terminé son programme.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, un appareil non éteint continue de consommer de l'énergie.

 

4/ Eteindre toujours son fer à repasser lorsqu'on s'absente pour répondre au téléphone ou ouvrir la porte...

Il est fort probable que l'on reste éloignée + longtemps qu'on ne le pense...

 

5/ Eteindre le moteur de son véhicule dès qu'on s'arrête + de 30 secondes.

 

 

Site web intéressant :

 http://www.wwf.be/fr

 

 

09/09/2015

Environnement : Economies

 

 

environnement,économies

 

 

Voici qq solutions qui permettent de mieux utiliser l'énergie et donc de réaliser des économies :

 

Chauffage :

Placement d'un thermostat d'ambiance

Vannes thermostatiques

Réglage de l'aquastat

Réglage du brûleur ( Bien que non rentable, il est vivement conseillé pour des raisons de sécurité et fiabilité de son installation de procéder à un réglage annuel du brûleur )

Remplacement de chaudière

 

Isolation :

Isolation de toiture

Placement de double vitrage

Fermeture des volets

Isolation de tuyauteries traversant des combles non chauffés

Pose de feuilles réfléchissantes derrière un radiateur

 

Electricité :

Placement d'un chauffe-eau solaire

Choix d'un appareil électroménager classe A

Remplacement d'une lampe 'classique' ( fonctionnant minimum 3 heures ) par une lampe économique

Suppression des modes stand-by en placement de multiprises avec interrupteurs

 

 

 

 

13/08/2015

Environnement : Les énergies renouvelables

 

 

 

 

énergie.jpg

 

On peut choisir les énergies renouvelables dans la maison. 

Chauffe-eau ou chauffage solaire, chauffage au bois, pompes à chaleur, électricité verte, les solutions ne manquent pas, même si dans ce domaine, l'énergie solaire semble, et de loin, la + intéressante.

C'est effectivement la seule énergie vraiment renouvelable, dont dépendent d'ailleurs toutes les autres.

En Europe, selon les climats, de 50 à 80% des besoins énergétiques annuels, hors électricité, pourraient être satisfaits par le solaire en général.

Et tout cela le + souvent pour un coût et un investissement minime à long terme.

Sous nos latitudes, la production d'eau chaude sanitaire (douche,bain,vaisselle) est sans doute l'application la + répandue de l'énergie solaire, avec le solaire passif.

Une option intéressante qd on sait que la production d'eau chaude représente en moyenne 10% de la consommation d'énergie domestique.

On peut aussi se servir de capteurs solaires pour chauffer en partie sa maison.

C'est possible à condition de bénéficier d'une maison bien isolée et d'opter pour un système de chauffage basse température (27°).

 

Il ne faudrait pas oublier le chauffage au bois, dont le bilan en matière de production de CO2 est nul, pour peu qu'il soit issu de forêts bien gérées.

Bien sûr, il pollue, mais lorsque sa combustion s'effectue dans des appareils de conception moderne, ses rejets peuvent être divisés par 40 en ce qui concerne le monoxyde de carbone et par 5 pour les poussières.

Tendre vers une "construction durable", ne se limite pas aux questions énergétiques. 

Il faut encore pour bien faire y ajouter d'autres démarches : réduire sa consommation d'eau, produire - de déchets, trier ce qui peut l'être, limiter l'emploi de détergents polluants...

Tout n'est évidemment pas possible.  Certains choix de matériaux, de techniques, s'excluent forcément. 

Tout est aussi question de budget, de possibilités.

En matière d'habitat, durable ou pas, les compromis sont donc souvent inévitables.

 

 

 

10/03/2015

Environnement : Astuces économies d'énergie

 

 

environnement,astuces,économies,énergie

 

 

1/  Positionner le bouton du lave-linge sur une température inférieure

et économiser jusqu'à 33% d'énergie. 

On n'a pas de soucis à se faire pour un linge moins propre, les nouvelles lessives hautement technologiques garantissent également d'excellents résultats à basse température.

 

2/ Venir à bout des petits voyants rouges et diminuer sa facture d'énergie de 10%. 

Une télévision laissée en position de veille toute la journée consomme + d'énergie que ce qu'elle utilise lorsqu' on regarde 2 films entiers.

 

3/ Enfiler un pull et baisser le thermostat de 1°C : on économisera ainsi environ 6%.

Mettre le chauffage en position nuit (15°C, par exemple) une 1/2 heure avant de se coucher.

 

4/ Régler correctement les thermostats de ses appareils ménagers : l'idéal est de 5°C pour un réfrigérateur et de -18 °( pour un congélateur).

Chaque degré de différence augmente la consommation de 5%.

 

 

 

 

 

01/12/2014

Environnement : Vivre de manière écologique (2)

 

 

 

environnement,vivre,manière,écologique,pollution,sonore,bronzer,sainement

 

 

 

1/   La pollution sonore :

 Outre l'émission de toutes sortes de substances nuisibles, c'est surtout la pollution sonore qui dérange les habitants de l'Europe.

La circulation routière, les chemins de fer, les avions et les activités industrielles sont les principaux "coupables".

L'Union Européenne a établi une directive visant à limiter la production sonore et les problèmes de santé qui en résultent : troubles du sommeil, maladies cardiovasculaires, hypertension, baisse de la productivité et parfois même surdité.

Tous les Etats-membres sont tenus d'introduire des mesures pour éviter l'exposition au bruit.

 

2/  Bronzer sainement :

Le soleil donne un sentiment de bien - être et aide la peau à produire de la vitamine D mais se méfier !  Le soleil brûle pendant les mois d'été.

La pollution environnementale détruit la couche d'ozone, qui est censée protéger contre les rayons ultraviolets du soleil.  De nombreuses personnes sont dès lors victime d'un coup de soleil ou de réactions allergiques.

De +, le nombre de cancers de la peau a fortement augmenté ces dernières années.  Ce sont surtout les expositions brèves mais intenses qui sont dangereuses, en 1er lieu pour les enfants, les jeunes et les personnes ayant une peau très blanche.

Le risque de développer un cancer de la peau à l'âge adulte augmente lorsqu'un enfant est trop exposé au soleil ou souffre d'un coup de soleil.

 

- Opter pour une crème solaire avec un indice de protection suffisamment élevé et l'appliquer toutes les 2 heures.

- Eviter l'exposition au soleil entre 12h et 15h.

- Porter des vêtements de protection ( T-shirt, casquette, lunettes de soleil ).

- Porter une attention particulière à la protection des bébés, des enfants et des adolescents.

 

Plus d'infos :

IBGE - BIM

Institut Bruxellois pour la gestion de l'environnement

Gulledelle, 100    1200 Bruxelles

Tél : 02/775 75 75    Fax : 02/775 76 21

www.ibgebim.be

 

 

 

 

28/11/2014

Environnement : Vivre de manière écologique (1)

 

 

environnement,vivre,manière,écologique,confort,frais,circulation

 

 

La vie sur notre planète est possible grâce aux gaz dits "à effet de serre", qui sont naturellement présents dans l'atmosphère (dioxyde de carbone, méthane....).

Mais cette vie, et + particulièrement les activités humaines telles que la combustion d'énergies fossiles, le traitement des déchets, l'industrie, la circulation, l'agriculture et l'élevage renforcent ce processus d'effet de serre de manière artificielle.

Ce réchauffement "renforcé" est responsable des modifications du climat.

Une réduction considérable des gaz à effet de serre s'impose logiquement !

 

Les ménages belges deviennent de + en + petits, mais de + en + nombreux.  Le résultat ? Une consommation accrue de chauffage, d'éclairage et d'eau. 

La 1/2 à 3/4 de la consommation d'énergie d'un ménage sert à chauffer l'habitation.  Des systèmes de chauffage écologiques peuvent aider à réduire les émissions de dioxyde de carbone.  C'est mieux pour l'environnement...et pour le porte-monnaie !

 

Vivre de manière écologique, + de confort et - de frais :

1/ Baisser le thermostat d'un degré permet d'économiser jusqu'à 7% sur la facture d'énergie.

2/ Une maison bien isolée demande un bon système de ventilation !

3/ Opter pour les appareils électriques de la catégorie A, qui sont les + économes.

4/ Utiliser des ampoules économiques et éteindre les lampes dans les chambres où il n'y a personne.

5/ Opter de préférence pour de l'énergie durable ou "verte" comme, l'énergie éolienne, l'énergie solaire, l'énergie hydraulique, etc...

 

La circulation :

De nos jours, un trajet en voiture ne pose aucun problème.  En moyenne, on est sur la route pendant 1,5 heure...chaque jour !

Malheureusement, la circulation cause pas mal de dégâts au niveau écologique : l'air est pollué par un gigantesque cocktail de dioxydes de carbone, d'oxydes de carbone, d'oxydes d'azote, d'hydrocarbures et de minuscules particules de poussière.

Toutes ces substances se mélangent dans l'atmosphère et pénètrent dans nos poumons.

 

Participer à la circulation de manière + écologique :

1/ Marcher ou prendre le vélo pour de courtes distances est meilleur marché et + sain pour la santé et pour l'environnement.

2/ Pq ne pas opter pour les transports en commun ?

3/ Essayer le co voiturage pour aller au travail ou à l'école.

4/ Conduire de manière calme et aisée est - polluant et + économe.

 

 

13/11/2014

Environnement : Nucléaire, pour ou contre ?

 

 

 

environnement,nucléaire,pour,contre

 

 

Pour :

Le nucléaire est une énergie propre, qui n'entraîne pas de dégagement de CO2 dans l'atmosphère, à l'inverse des énergies traditionnelles (charbon, pétrole...).

Le prix de la matière première est stable et c'est une technologie rentable.

Les déchets nucléaires, c'est vrai, sont toxiques, mais ils sont gérés avec une extrême vigilance, et représentent un volume très faible, ce qui n'est pas le cas pour d'autres formes d'énergie.

 

Contre :

Le nucléaire n'émet peut-être pas de CO2, mais les déchets qu'il produit sont autrement + toxiques et c'est une réponse inadéquate à l'effet de serre : à l'échelle mondiale, l'électricité ne représente qu'une faible proportion de la consommation d'énergie.

Il n'y a aucune solution correcte et fiable à terme pour le stockage de ces déchets, et les solutions envisagées à l'heure actuelle ne sont qu'un pis-aller.

 

Même si l'on n'est soumis qu'à une infime quantité de radiations, le risque de conséquences nocives pour la santé ne peut être considéré comme nul.

Il y a d'autres alternatives au nucléaire, - dangereuses pour l'homme et l'environnement : ce sont les énergies renouvelables, qui n'épuisent pas les ressources naturelles.

 

L'uranium, servant de combustible dans les centrales atomiques, n'est lui-même pas inépuisable.

 

 

18/08/2014

Environnement : Economies d'énergie

 

 

 

 

environnement,économies,énergie,électricité,isolation,grenier

 

 

 

Les chiffres sont parlants :

Alors que les conditions climatiques et le nombre de ménages restent inchangés, la consommation d'électricité connaît une augmentation de 42% dans les ménages.

La multiplication des appareils électroménagers et leur utilisation souvent intensive sont l'une des causes de cette augmentation.

Pour faire des économies (réduction de 10% de la consommation électrique !), penser à éteindre les appareils.

Soit manuellement (lorsque c'est prévu), soit en utilisant une multiprise munie d'un interrupteur pour tout éteindre en même temps.

Et quitte à se répéter : ne pas oublier d'éteindre la lumière qd on quitte une pièce.

 

Si tout le monde isolait correctement son habitation, on parviendrait à réduire les émissions de CO2 de 22,5% à 35%.

Mais ce beau geste pour l'environnement est aussi très profitable à titre individuel.

Une bonne isolation permet de faire des économies mais contribue également à améliorer son confort thermique et son isolation sonore.

 

Le grenier : L'économie que l'on réalise : -30% sur sa facture énergétique ! 

Le temps de retour (càdire la durée nécessaire pour rentabiliser son investissement) est de 2 à 5 ans.

L'isolation du grenier peut être réalisée par tout bon bricoleur et évite d'importantes déperditions par le toit.

 

 

 

 

03/11/2012

Environnement : Pouvons-nous manquer d'eau ?

 

 

secheresse.jpg

 

 

Malgré tous les scénarios catastrophes qui ont été imaginés après la grande sécheresse de 1976, la France et la Belgique, dans leur ensemble, ne risquent pas de manquer d'eau.

Néanmoins, certaines régions, malgré les barrages et les réservoirs, sont régulièrement frappées par l'assèchement des rivières et la diminution alarmante de leurs nappes phréatiques.

Les résultats peuvent être catastrophiques, notamment pour les agriculteurs, qui se voient alors contraints de restreindre l'irrigation de leurs cultures.

La consommation domestique est rarement concernée par ces restrictions, sauf dans le sud où l'arrosage des jardins est soit réglementé, soit interdit.


 

30/09/2012

Environnement : Le Vélo



A Vélo ! Rigolant



 

environnement,velo




Evitez de prendre la voiture pour les petits trajets. 

Vous contribuerez ainsi à réduire la pollution atmosphériques due aux gaz d'échappement tout en faisant de l'exercice.

A Bruxelles, on peut utiliser à présent les vélos publiques, donc, plus d'excuse...!!!




 

environnement,velo

 

 

 

 


07/07/2012

Environnement : Prévenir les accidents domestiques (2)

 

 

accidents1.jpg

 

Ne laissez jamais un enfant seul près d'un étang ou d'une piscine.

 

Ne pas installer les jeux pour enfants sur du ciment.

 

 

piscine.jpg

 

Rangez !!  Un tapis usé ou mal tendu, une surface glissante, des fils et des objets qui traînent sont responsables de la plupart des chutes.

 

Ranger les outils électriques et les instruments coupants en lieu sûr.

 

 

outils.png

 

Fermer le congélateur à l'aide d'un verrou.

 

 

04/07/2012

Environnement : Les accidents domestiques (1)

 

Voici qq mesures qui permettent de réduire les risques d'accidents à la maison :

 

accidents1.jpg

 

Mettre sous clef les médicaments et les produits d'entretien.

Ranger les sacs en plastique et tous les petits objets dangereux hors de portée des enfants.

 

accidents.jpg

Faire contrôler régulièrement le système de chauffage.

Ne pas laisser les jeunes enfants seuls dans la cuisine.

 

accidents2.jpg

Installer un tapis antidérapant au fond de la baignoire.

 

 

 

03/05/2012

Environnement : Grands pollueurs et consommation d'eau

 

Les + grands pollueurs

 

pollution.gif

 

Les grands pollueurs varient en fonction des régions et des déchets rejetés. 

Pour le rejet des nitrates, les industries chimique et agro-alimentaire arrivent en tête, mais pour les phosphates, c'est la consommation domestique qui bat le record.

La pollution des eaux est  fréquente dans les régions d'agriculture intensive ( maïs, colza, céréales ), comme en Beauce, et d'élevage massif ( porcs et bovins ), comme en Bretagne.

En région parisienne, c'est l'homme et ses déchets organiques qui génèrent le + de pollution.

 

Consommation de nos gestes quotidiens :

Une chasse d'eau : de 10 à 12 litres

Une douche (rapide) : de 60 à 80 litres

Un bain : de 150 à 200 litres

Un lave-linge : de 70 à 120 litres

Un lave-vaisselle : de 25 à 40 litres.

Un robinet qui goutte : jusqu'à 300 litres par jour

Le lavage d'une voiture : 200 litres environ

 

 

 

26/11/2011

Environnement : Le plastique

 

Jeter un sac plastique , c'est grave pour la nature.

tortue.jpg

Un sac plastique ne se désintègre pas dans le sol ni dans l'eau. 

Dans la mer, il ressemble à une méduse et il trompe les tortues et les cétacés.

Dans l'estomac d'une baleine morte d'une occlusion intestinale sur les côtes, on a retrouvé 1,7 kg d'emballages plastique...

19/11/2011

Environnement : Aérosols, mode d'emploi

Les aérosols rendent bien des services, de la salle de bains à la cuisine, en passant par le garage, sans oublier le lieu de travail.  Ils sont partout et facilitent la vie. 

 

aerosols.jpg

 

Quelques conseils pour bien les utiliser :

1/ D'une façon générale, il ne faut pas pulvériser sur ou près d'une source de chaleur : feu, flamme, corps incandescent, lampe allumée, appareils électriques en fonctionnement.  On peut utiliser un aérosol près d'une plante verte.

2/ Il est important de lire et respecter les précautions d'emploi indiquées sur chaque aérosol.  De +, une pulvérisation prolongée est généralement déconseillée : quelques brèves pressions suffisent pour obtenir l'effet désiré et utiliser la juste quantité de produit (sauf recommandation précisée sur le mode d'emploi).

3/ Les aérosols doivent être rangés hors de portée des enfants dans un endroit frais et aérés.  Il faut également éviter de placer les aérosols à un endroit où le soleil peut les chauffer excessivement..

4/ Ne jamais percer ni brûler les aérosols, même vides.

 

09/10/2011

Environnement : Biodégradable ? Pas si sûr

 

Dans la nature, ce qu'on laisse derrière soi ne disparaîtra pas d'un coup de baguette magique.  D'autant que tout n'est pas forcément biodégradable.  Voici le temps approximatif qu'il faut à l'environnement pour absorber la matière ou les toxiques de nos déchets.

biodegradable.jpg

  • Pétrole : de qq jours (composants légers qui s'évaporent) à + de 10 ans (résidus lourds dans les eaux peu brassées).
  • Huile de vidange : 5 à 10 ans.
  • Bâtonnet d'eskimo en bois : 2 à 3 ans.
  • Papier de bonbon : 6 mois.
  • Sac plastique : 100 ans.
  • Papier gras paraffiné : 1 an.
  • Couche-culotte : 5 ans.
  • Mouchoir en papier : 2 mois.

 

 

07/10/2011

Environnement : Le verre : Trier les couleurs

Seuls les bouteilles, bocaux et flacons en verre transparent peuvent être déposés dans la bulle à verre.  Il convient également de séparer soigneusement le verre blanc transparent, qui doit être jeté dans la bulle à verre blanc, du verre transparent coloré, à déposer dans la bulle à verre coloré..

verres.jpg

Il est très important pour le processus de recyclage que le verre blanc et le verre coloré soient bien séparés.

Il existe généralement des bulles à verre séparées ou des bulles à verre avec des orifices distincts pour les 2 types de verre.  Le camion vide le contenu des bulles dans des parties distinctes du conteneur : le verre blanc d'un côté et le verre coloré de l'autre.

Pq est-ce si important de séparer le verre blanc du verre coloré ?

La raison est très simple : seul le verre blanc pur permet de faire du verre blanc recyclé.  Autrement dit, seuls les éclats de verre blanc donnent à nouveau du verre blanc. 

Si des fragments colorés se mélangent au verre blanc, il faudra tous les extraire.  D'où l'importance que le tri soit bien fait à la source (dans la bulle à verre ) : le blanc avec le blanc et le coloré avec le coloré.

Le verre recyclé est utilisé pour fabriquer de nouveaux produits en verre, essentiellement des bouteilles, des flacons, des pots et des bocaux.  Ces produits sont destinés aussi bien à la distribution de produits alimentaires qu'à l'emballage de liquides industriels.

28/09/2011

Environnement : Textile / Poison

Les textiles d'origine végétale ou animale sont-ils forcément + sains ?

textile.jpg

Aujourd'hui, les fibres naturelles comme le coton, la soie, le lin ou la laine, sont traités avec de nombreux produits chimiques.  Ceux-ci apportent artificiellement aux vêtements les caractéristiques qu'on attend d'eux : ils facilitent l'entretien, repoussent la poussière, accélèrent le séchage ou suppriment la nécessité du repassage. 

Environ 8.000 substances sont utilisées dans l'industrie textile, dont un grand nombre sont considérés comme cancérigènes et irritantes pour la peau. 

On utilise par ex. bcp de produits chlorés pour blanchir les tissus et améliorer leur apparence.  Dans une couleur chatoyante, se cachent certainement des métaux lourds.  Et le produit fixant est parfois + dangereux que la teinture elle-même ! 

Les traitements fongicides utilisent des composés contenant mercure, phénol ou formaldéhyde.  Pour faire briller ou empêcher de rétrécir, on emploie des tonnes de soude ou d'ammoniaque.  Sans oublier les traitements ignifuges, anti-feutrages et anti-microbiens, le trempage des fibres dans l'acide sulfurique. 

Il n'y a pas que la peau qui souffre de ces traitements chimiques.  Certaines de ces substances s'évaporent et pénètrent dans l'organisme via la peau mais aussi par les voies respiratoires. Le cerveau et tout le système nerveux peuvent être endommagés par les particules toxiques qui s'accumulent dans les nerfs.

Avec les fibres "naturelles" conventionnelles, c'est aussi la nature qui trinque.  Non seulement par les rejets des usines, mais surtout par la pollution liée aux pratiques agricoles.

Bref, pas jojo tout cela...!!!

18/09/2011

Environnement : Papier / Forêts

La production de papier détruit les forêts.

papier.jpg



Les arbres ne disparaissent pas du fait de la production de la pâte à papier. 

Mais les forêts exploitées pour cette industrie sont devenues artificielles : engrais, traitements chimiques, sélection de plants, tout est bon pour obtenir des arbres prêts à abattre rapidement, et la faune et la flore les fuient.

 

09/09/2011

Environnement : Recyclage des huiles et graisses de friture

 

Une grande partie des huiles et graisses de friture usagées ne sont malheureusement pas collectées correctement.

 

 

huile.jpg

 

L'huile ou la graisse est vidée dans l'évier, les toilettes, le jardin ou l'égout, ou est tout simplement jetée avec les déchets tout-venant. 

C'est ainsi qu'une grande quantité d'huiles et de graisses de friture usagées se retrouvent dans notre environnement. 

 

 

Elles peuvent causer de sérieux dégâts : conduites d'évacuation et tuyaux bouchés, notamment, qui peuvent à leur tour occasionner des fuites, voire des inondations, mais aussi pollution du sol, des eaux de surface et des eaux souterraines.

 

 

Pour éviter de telles catastrophes : Apportez systématiquement les huiles et graisses de friture usagées au parc à conteneurs.

Pour connaître les adresses et les heures d'ouverture, adressez-vous à votre intercommunale des déchets ou à la commune.

 

 

26/08/2011

Environnement : Douche / Bain

 

Une douche gaspille moins d'eau qu'un bain : Faux !

douche.jpgUn bain de 150 litres ou 10 à 15 minutes sous la douche, c'est pareil.  Seule une douche rapide fait la différence. 

Idem pour la vaisselle : Si vous la faites à la main dans l'évier à robinet ouvert, préférez la machine, qui consommera moins de 20 litres (17 pour les + sobres ) et pas + d'énergie pour la chauffer que le chauffe-eau.