féminin

  • Psychologie : Les séductrices

     

     

    séductrices.gif

     

     

    Mais comment font - elles pour attirer toujours le regard des hommes, les avoir à leurs pieds, les faire tourner en bourrique ?

    Qui sont ces femmes, pas forcément très belles ou qui, même lorsqu'elles le sont, n'en jouent jamais à la manière des bombes sexuelles ?

    Elles préfèrent miser sur ce "quelque chose en +" qui intrigue, provoque, dérange même, mais ne passe jamais inaperçu.

     

    Le fantasme du Don Juan au féminin :

    A l'origine, la séduction était un terme ecclésiastique, qui voulait dire "sortir du droit chemin en jouant avec le diable".

    Et, d'une certaine façon, c'est bien ce que font les séductrices.

    A la différence des autres femmes, les séductrices se bornent à désirer et à se faire désirer, refusant de passer à l'acte sexuel, càdire à l'aboutissement logique de la séduction.

     

    Car les séductrices, malgré leur apparence très féminine, ont un rapport difficile avec leur féminité.

    Pour elles, être une femme "comme les autres" équivaut à se poser en "objet du désir", qui se laisse séduire et ensuite soumettre par l'homme.

    C'est pq elles parlent de "se démarquer", de sortir du lot, en usurpant son rôle.

    La séductrice aspire profondément à une autorité, à une maîtrise du jeu de la séduction, qu'à ses yeux seuls les hommes possèdent.

     

    C'est le fantasme de Don Juan, mais un Don Juan idéalisé, qui ne profiterait jamais de ses victimes, se contentant de les "effleurer'.

    Au fond, ce Don Juan idéalisé, elles rêvent toutes de l'avoir comme partenaire.

    Derrière la séduction à tout va, se cache la quête permanente et inavouée de cet homme impossible, à la x Prince Charmant, père tout-puissant et séducteur capable de s'abandonner.

     

    Bien entendu, elles ne le trouvent pas parmi les hommes qu'elles testent avec leurs armes secrètes, alors elles passent  à un autre, et encore à un autre, toujours inapaisées.