fruits

  • Cuisine : Les végétaliens (1)

     

     

    végétalien.jpg

     

     

    Les végétaliens ( ceux qui ne consomment que des produits d'origine végétale et non animale, ni oeufs, ni lait ) répondront à leurs besoins nutritifs moyennant un peu d'organisation.

    Les enfants végétaliens nécessitent une attention toute particulière, car leurs besoins sont légèrement différents.

     

    Les végétaliens doivent se montrer vigilants et consommer chaque jour plusieurs aliments de chacun de ces groupes :

    1/ Céréales : sous forme de pain, céréales de petit déjeuner, pâtes et riz

    2/ Légumes secs : graines et fruits oléagineux, notamment le beurre de cacahuètes et le tahini, les haricots secs de toutes sortes ( y compris les haricots blancs en sauce), les pois chiches, les produits dérivés du soja (tofu, tempeh, lait de soja renforcé au calcium et à la vitamine B12 ), surtout pour les enfants

    3/ Légumes

    4/ Fruits frais et jus

     

    Les végétaliens doivent s'assurer de ne pas manquer de vitamine B12, présente surtout dans les produits d'origine animale, comme les oeufs et les produits laitiers.

    Des compléments sont donc nécessaires, à moins de consommer du lait de soja fortifié.

     

     

    Les champignons sont également riches en vitamine B12, ainsi que le tofu.

     

    Le lait de soja fournit aussi du calcium, comme certains légumes verts, les graines de sésame et le tahini, les amandes, le pain et les céréales enrichies en calcium.

     

     

     

  • Alimentation : Les glaces

     

     

     

    glaces.jpg

     

     

    Avis aux gourmands , il existe 5 grandes variétés de glaces :

     

    1/  Les crèmes glacées :

    Elles contiennent 18% ou + de matières grasses laitières et fournissent environ 220 calories pour 100 gr.

     

    2/ Les glaces aux oeufs :

    Elles renferment au moins 10% de matières grasses laitières et 100 gr de ces petits délices apportent 200 calories.

     

    3/ Les glaces au lait :

    Point de vue matières grasses, on en est à 2,5% minimum. 

    Dans ce cas, 100 gr = 140 calories.

     

    4/ Les glaces aux fruits :

    Fabriquées à partir de glace à l'eau, elles peuvent contenir du lait. 

    Quant aux fruits, la teneur est d'au moins 20%. 

    100 gr fournissent environ 130 calories.

     

    5/ Les sorbets :

    Mélanges d'eau, de sucre et de fruits, ils renferment au moins 25% de fruits.

    Dans ces glaces "light", 100 gr représentent +/- 50 calories.

     

     

  • Cuisine : Servir un repas végétarien

     

     

     

     

    blé.jpg

     

     

    Les vieilles habitudes sont difficiles à éradiquer, tout comme la tradition de la viande accompagnée de légumes.

    Toutefois, la cuisine végétarienne est loin d'être compliquée. 

    Lorsque la viande (ou la volaille et le poisson) ne forme plus le centre d'un repas, il est bcp + facile de servir une sorte de repas-buffet.

    De nombreuses cuisines ethniques se présentent ainsi, avec des plats différents et complémentaires, que chaque convive agrémente à sa manière.

    Le tofu et les autres produits dérivés du soja, ainsi que le germe de blé et la farine d'avoine, offrent des protéines presque complètes et sont les seuls aliments d'origine non animale dans ce cas.

     

    Source de protéines :

     

    1/  Produits laitiers :

    Fromage, lait, yaourt

     

    2/  Graines et fruits oléagineux :

    Tournesol, sésame, citrouille (graines), noix de pécan, noix du Brésil, noisettes, amandes, noix, noix de cajou, pignons

     

    3/ Légumes secs :

    Cacahuètes, pois, haricots, lentilles, pousses de soja et produits dérivés du soja comme le tofu et le tempeh

     

    4/ Céréales :

    Riz, avoine, maïs, blé et produits à base de farine, pâtes, couscous, seigle, orge

     

    La combinaison d'au moins 2 aliments issus de ces groupes donnera suffisamment de protéines à l'organisme.

     

     

     

  • Cuisine: Le coulis de fruits

     

     

    coulis.jpg

     

     

     

    Comment réaliser un bon coulis de fruits ?

     

    Si le fruit est très juteux, il suffit de le mixer puis de le passer au travers d'un tamis pour éliminer les pépins ou les parties fibreuses.

     

    Si le fruit n'est pas juteux, le cuire dans un fond d'eau pendant une 10aine de minutes puis le mixer et le passer à travers un tamis.

     

     

    N.B.  Si le coulis est trop épais, on peut toujours l'allonger avec un peu d'eau ou de vin blanc ou de liqueur.

     

     

     

  • Alimentation : A propos des fruits et des légumes

     

     

     

    alimentation,fruits,légumes

     

     

     

    Les fruits constituent les bases essentielles de la majorité des cocktails. Les jus de fruits et de légumes sont pauvres en calories et très riches en vitamines et minéraux.

    Ces jus, préparés chez soi, ont une saveur bien meilleure que les préparations commerciales.

    Pour conserver l'arôme des jus ainsi que leurs précieuses vitamines, il convient de les préparer au moment de les consommer.

    On peut extraire le jus de presque tous les fruits et légumes.  Le moyen pour recueillir le jus dépend de la nature des ingrédients. 

    Les agrumes seront pressés. 

    Des fruits comme les fraises, les groseilles, les framboises, les prunes et les tomates peuvent être passés.

    Infuser dans de l'eau bouillante des pommes et des poires finement émincés permet d'obtenir un liquide parfumé.

    Les ingrédients seront préparés avec le + grand soin : les fruits et les légumes seront lavés abondamment, parés et pelés.

    Afin de ne pas noircir et altérer le goût des jus du fait de leur acidité, mieux vaut utiliser des ustensiles en fer, en aluminium ou en cuivre.

     

     

     

  • Cuisine : Les tartes aux fruits et côté santé (3)

     

     

     

    cuisine,tartes,fruits,santé

     

    Spécialités du nord de l'Europe où les vergers sont abondants, les tartes aux fruits ne sont pas toujours faciles à réussir, car pendant leur cuisson, les fruits rendent souvent un jus abondant qui ramollit la pâte.

    Pour réduire ce risque, une astuce consiste à émietter sur la pâte précuite un biscuit de type biscuit à la cuillère.  Lors de la cuisson, il va absorber le jus rendu par les fruits.

    Le fond de la tarte peut aussi être garni d'une crème d'amandes :

    Mélanger 70gr de beurre, 85gr de poudre d'amandes, 85gr de sucre, une cuillère à café de fécule de maïs, 1/2 cuillère à soupe de rhum, un oeuf et 15 cl de crème liquide.

    Cette crème peut être cuite avec la pâte seule ou en même temps que les fruits.  Elle constituera une couche à la x protectrice et savoureuse.

    De toute façon, il est toujours conseillé de cuire préalablement la pâte à blanc, càd sans la garniture.  Pour ce faire, piquer le fond avec une fourchette et le garnir de haricots secs qui empêcheront la pâte de gonfler. 

    Le choix de la garniture a également son importance.  Si on utilise des fruits frais crus, il faut les choisir bien mûrs.  Si on utilise des fruits pochés dans un sirop de sucre, il est indispensable de les égoutter pour ne pas humidifier la pâte.

     

    Côté santé :

    La tarte se mange avant tout pour le plaisir.  Selon sa composition, elle peut être +/- riche en énergie : penser à adapter la portion en fonction des besoins. 

    Si on recherche la légèreté, opter pour des pâtes levées : contrairement aux pâtes brisées, feuilletées et autres croutes, elles ne contiennent que très peu de graisses.

    Les garnitures à base de fruits sont les + légères, et elles peuvent apporter leur contribution à l'équilibre alimentaire. 

    Les tartes se déclinent aussi en version salée.  Elles peuvent être garnies de nombreux légumes variés (grillés ou blanchis à l'eau). 

    La préparation à base d'oeuf peut être allégée avec du yaourt ou du fromage frais, et la saveur relevée par des herbes aromatiques.

    Accompagnées de crudités et d'un peu de pain, elles constituent alors un plat complet.

     

  • Alimentation : A privilégier pour le coeur

     

     

     

    alimentation,coeur,privilégier,huiles,poisson,fruits,légumes,vin

     

     

    Le poisson :

    Si on en consomme 3x par semaine, il diminue sensiblement le risque d'infarctus, car ses graisses particulières éliminent le mauvais cholestérol.


    Les fruits, légumes ou légumineuses (haricots, lentilles, soja),

    qui favorisent l'élimination intestinale du cholestérol.


    Les huiles : en les alternant :

    huile d'olive qui diminue le LDL et augmente le HDL,

    huiles (ou margarines) de tournesol, de maïs ou de pépins de raisin, qui baissent le cholestérol total (en excès, elles réduisent trop le HDL),

    et un peu d'huiles de soja, noix, colza ou germe de blé pour prévenir la formation des caillots.  Une huile (Isio 4) offre un mélange équilibré.

    Les différentes huiles de cuisine ont toutes leur intérêt. Utilisées en alternance, leurs effets bénéfiques s'ajoutent les unes aux autres.


    Et le vin ?

    Il est conseillé de boire 1 à 2 verres de vin rouge par jour, à présent : les études montrent, en effet, que celui-ci a la propriété de dilater les artères et de fluidifier le sang.

    En revanche, attention : au-delà de 1/4 de litre, cet effet....s'inverse ( valable pour l'alcool en général !)



  • Alimentation : Les fruits de l'hiver : les fruits secs (2)

     

     

     

    alimentation,fruits,hiver,secs

     

     

    L'hiver offre également l'occasion de réhabiliter les fruits secs, que ce soient les pruneaux, raisins, dattes, figues, abricots secs, mais aussi les amandes, noisettes, noix, pistaches, pignons, graines de sésame...

    Si on enrichit un mets de 9 amandes (10gr) par convive, on n'apporte que 57 kcal de + seulement mais aussi et surtout un supplément de 2gr de protéines, 1,5 gr de fibres, 80 mg de potassium, 25 mg de calcium, 2,4 mg de vitamine E...Il en faudrait 7 à 12 mg par jour.

    Les fruits secs sont donc tous +/- riches de divers nutriments et composés qui se complètent et agissent en synergie.  D'où la sagesse qui n'a d'égale que sa saveur, du "mendiant", un dessert qui remonte au Moyen Age.

    Les fruits secs sont étudiés par les scientifiques pour leurs effets bénéfiques sur l'hypertension, l'athérosclérose, et le diabète.



     

  • Alimentation : Les fruits de l'hiver : agrumes,kiwis,banane et pomme (1)

     

     

     

    alimentation,fruits,hiver,agrumes,kiwis,banane,pomme

     

     

    Si on veut profiter de tous les bénéfices qu'offrent les agrumes ( et notamment la vitamine C ), il faut les déguster crus.

    On peut réaliser de savoureux desserts express sans cuisson, en proposant

    - rondelles de pamplemousse rose au fromage blanc vanillé,

    - ou orange, banane, abricots secs et yaourt passés ensemble au mixer,

    - ou encore des lamelles de clémentines arrosées de crème légère et de coulis de fraises.

    Riches en vitamine C, en potassium et en carotène, les kiwis sont à déguster nature, ou incorporés aux salades de fruits.

    La banane figure aussi parmi les meilleurs fruits de l'hiver. C'est d'ailleurs un fruit plein de surprises puisqu'elle présente un bon apport en carotène (+ que les cerises, et autant que les prunes ), en fibres (3x+ que l'ananas et 2x+ que les cerises), et en potassium (+ que l'abricot, autant que le cassis).

    La pomme est de toutes les saisons, mais on peut goûter les très hivernales reinettes et les cox's orange.

    De nombreux chercheurs conseillent d'en consommer jusqu'à 2 ou 3 par jour, si l'on a des problèmes de cholestérol, d'hypertension, de diabète ou si l'on veut éviter ces problèmes.

    La consommation de pomme semble + efficace que celle de la pectine extraite de la pomme.

    Alors, croquons des pommes ! On peut en faire des desserts crus ou cuits :

    - les pommes râpées citronnées avec du fromage blanc, des raisins secs, de la cassonade et de la cannelle;

    - les pommes cuites en papillotte puis arrosées de yaourt à boire aux fruits;

    - les crêpes de sarrasin à la compote de pommes flambée;

    - les gâteaux, les flans, les puddings et les omelettes sucrées et vanillées aux pommes.