heure

  • Bien-Etre : L'heure du bain

     

     

     

     

    Enfant, on fuyait le bain, on y passerait la journée aujourd'hui. 

     

    Notre alliée détente : les huiles essentielles qu'on trouve facilement dans le commerce.

    Qq gouttes diluées dans une huile de base, et hop, on peut s'immerger avec délices.

     

    Autre version : les diffuseurs à disposer un peu partout dans la maison.

     

    Parmi les plantes championnes de la relaxation, on trouve la lavande, la camomille, le benjoin, le néroli, le cèdre et le jasmin aux pouvoirs sédatifs et apaisant.

     

    Pour accentuer l'effet, il ne reste plus qu'à passer un CD de circonstances (ambiance mer,forêt, aquatique, etc...) et à allumer qq bougies parfumées en guise de lampes.

     

    Si on pousse le (ser)vice jusqu'à préparer une tisane  tilleul, verveine ou camomille, accompagnée de gélules de passiflore, aubépine et autre valériane, il en faudra bcp pour s'énerver.

     

     

  • Bien-Etre : La sieste (1)

     

     

     

     

     

    Ne surtout pas être gêné si on fait une petite sieste après le repas de midi ! 

    La liste des personnes célèbres qui s'y adonnent ( ou adonnaient ) est longue : Napoléon, Salvador Dali, Einstein, Thomas Edison, Ronald Reagan..

     

    L'expression latine sexta hora (la sixième heure) est à l'origine du mot "sieste".  En effet, les habitants des régions méditerranéennes avaient l'habitude de cesser toute activité au moment le + chaud de la journée. 

    Le calme et la fraîcheur à l'intérieur des maisons invitaient les siestards à fermer les yeux.

    La sieste est donc une tradition qui remonte à l'Antiquité.  Nonobstant, la pratique n'a toujours pas le statut de droit acquis. 

    Elle n'a jamais été un grand succès dans les régions + nordiques, de + l'arrivée des multinationales et du principe "time is money" compromet également l'avenir de la sieste au sud !

    Et pourtant....La sieste est + une question de nature que de culture. 

    La preuve ? Dans le monde entier, l'on a tendance à s'endormir vers l'heure du midi.

     

    D'où vient la fatigue à l'heure du midi ?

    La vie et le fonctionnement du corps humain se déroulent en cycles.  Le cycle menstruel en est l'exemple par excellence, mais le sommeil aussi suit un certain rythme.  Le besoin de dormir se manifeste surtout pendant la nuit.

    En journée, l'être humain ressent toutefois un deuxième moment de grande fatigue qui se caractérise par une chute de la concentration et une forte tendance à fermer les yeux.

    Ce moment survient en général entre 2h et 3h de l'après-midi.  les statistiques montrent clairement que la plupart des accidents de la route et du travail se produisent précisément en ce laps de temps.

    La sieste est donc une tendance naturelle qui n'a rien à voir avec la chaleur ou le lunch copieux bien arrosé...quoique ce soient des "circonstances aggravantes".

    Au sud, par exemple, la sieste est + pratiquée à cause des températures élevées à l'heure du midi.

     

     

  • Psychologie : L'heure du soap (2)

     

     

     

    psychologie,soap,heure

     

     

    A ce jeu, les soaps diffusés en Belgique sont particulièrement forts.  Le réalisme est très présent. 

    Comme si les événements pouvaient se dérouler dans notre famille ou dans notre rue.  L'actualité sociale est également prise en compte. 

    Dans  "Plus belle la vie", on parle de la 1ère génération issue de l'immigration.  Les relations homosexuelles sont également un signe d'ouverture.

    Les soaps permettent en outre de rapprocher les gens.  Regarder l'épisode ensemble sur le canapé, parler des événements de la veille avec des amies, etc...

    Les soaps sont une expérience que l'on partage avec les autres et qui crée des liens.  Comme si l'on parlait de membres de la famille ou d'amis.


    Les soaps peuvent-ils créer une dépendance ?

    La dépendance implique que l'on ressente le besoin de faire les mêmes choses encore et encore, que l'on ne puisse plus s'en passer ne serait-ce qu'une journée.

    La dépendance est donc une notion négative.  On peut difficilement imaginer que qqun se mette à agir de manière insensée si son soap préféré venait à disparaître de l'antenne. 

    Regarder des soaps reste une activité plaisante.  Il est cependant vrai que les réalisateurs utilisent toutes les ficelles du métier pour fidéliser les téléspectateurs. 

    Ils nous laissent sur notre faim.  Ainsi, si un problème survient le lundi, il faut souvent attendre au moins jusqu'au vendredi pour savoir comment il peut être résolu.

    Très souvent, le problème n'est même jamais solutionné et un nouveau rebondissement veille à ce que l'on reste devant l'écran.  Comme un train que l'on aurait du mal à quitter. 

    Encore faudrait-il qu'on veuille en descendre.  Après tout, on est bien installé, le programme réserve des surprises et les personnages ne tapent jamais sur les nerfs.