langage

  • Animaux : Le langage des chats (2)

     

     

     

    animaux,langage,chats

     

     

    Un chat qui ronfle ou qui souffle exprime tout autre chose. 

    Le ronflement indique que, à proximité, qq chose ou qq'un l'énerve.

     

    Et, en dernier recours, il ne reste plus au chat qu'à souffler : c'est son ultime essai d'intimidation.

    Oreilles couchées ( pour les protéger) griffes prêtes à l'attaque, le félin se prépare à combattre..s'il n'a pas réussi à faire peur.

     

    Les cris stridents et perçants accompagnent les jeux amoureux.

     

    La queue sert également au chat de moyen d'expression. 

    Dressée en l'air, elle signifie qu'on veut nous montrer ou nous demander qq chose. 

     

    Une queue qui fouette l'air au ras du sol marque l'irritation.

     

    Pour paraître + impressionnant devant l'ennemi, le chat met sa queue en éventail, gonfle le poil, arrondit l'échine.

     

     

    Et puis, il y a la moustache : elle sert véritablement de radar au chat. 

    Elle l'aide à se diriger et le guide dans ses découvertes. 

    Une moustache dont les poils reposent le long des joues signifie que l'heure est à la détente et à un doux farniente.

     

    Admirer aussi la beauté du chat qui se réveille : il s'étire avec volupté, fait jouer tous ses muscles, se remet méthodiquement en condition.

    Tout un rituel au bout duquel il sera à nouveau alerte, vif et prêt à toute éventualité.

     

    Il reste le regard du chat : c'est son domaine mystérieux, qui échappe à toute interprétation. 

    Qu'y a-t-il au fond de ces beaux yeux tantôt songeurs, tantôt perçants et inquisiteurs ?

    Et que se passe-t-il dans cette petite tête charmante ? 

    On n'a pas fini de se le demander.

     

     

  • Animaux : Le langage des chats (1)

     

     

    animaux,langage,chats

     

     

    Rien de + instructif que d'observer une portée de chatons et le comportement de chacun d'eux.

     

    L'éventail de leurs gestes et de leurs attitudes est considérable, qu'il s'agisse de taquiner leurs frères et soeurs, de jouer à la course-poursuite, de préparer une attaque surprise ou de séduire...

     

    Les observer qd ils partent à l'assaut de la queue de leur maman : ils progressent à pas feutrés, avec la tactique du tigre dans la jungle...

     

    Soudain, comme mus par un ressort, ils se jettent sur la proie : oreilles à plat, moustaches aux aguets, queue en point d'exclamation, muscles tendus, toutes griffes dehors, les regarder, ce sont de petits fauves !

     

    Un chat adulte est aussi très expressif : on apprend à connaître et à interpréter ses attitudes.

     

    Ainsi, le chat dispose, vis-à-vis de l'homme, d'un moyen d'expression exclusif : le miaulement.

     

    Il l'utilise pour solliciter notre attention, et on apprend à estimer le degré d'urgence de cet appel qui peut relever aussi bien du caprice que de la détresse véritable.

     

    Quant au ronronnement, il s'agit d'un bruit mystérieux provenant du ventre chez certains chats et de la tête chez d'autres.

    De toute façon, le ronronnement est synonyme de satisfaction intense et de bien-être absolu.