paradoxe

  • Santé : A votre santé !

     

     

     

    santé,vin,paradoxe,français

     

     

    Pendant la période des fêtes de fin d'année, on débouche sûrement + d'une bouteille de vin ou de champagne! 

    Les statistiques révèlent en effet que les Belges boivent de + en + de vin.

     

    Les Belges âgés de 18 ans et + boivent en moyenne 31 litres de vin,  un chiffre qui nous vaut une place juste en dehors du top 10 des + grands consommateurs de vin.

     

    Les Français occupent bien évidemment la 1ère place, avec une consommation moyenne de 64 litres /an et par personne.

     

     

    Chaque année, la consommation de vin en Belgique augmente entre 0,5 et 1%. 

    Ce sont apparemment les consommateurs réguliers qui augmentent en nombre, + particulièrement au sein des catégories sociales ayant un solide pouvoir d'achat.

     

    Le groupe de personnes buvant du vin au moins 1x/semaine s'accroît au détriment du groupe de consommateurs journaliers.

    Il semblerait donc que la minorité qui considère le vin plutôt comme un aliment évolue tout doucement vers un groupe + large de consommateurs qui voient le vin comme un véritable ravissement.

     

     

    Le paradoxe français :

    Ces dernières années, la discussion sur le vin et la santé a été relancée grâce au "paradoxe français", un terme qui a fait son entrée en 1991 grâce au De Renaud.

     

    Lors d'une émission aux Etats-Unis, le Dr Renaud a démontré que dans la plupart des pays, une grande consommation de graisses saturées provoque une masse de décès causés par des maladies cardiovasculaires.

    Or, a-t-il dit, ce n'est pas le cas en France. 

    Selon le Dr Renaud, l'explication de ce paradoxe français réside dans l'effet positif de la consommation de vin des Français.

     

    Le paradoxe français a suscité une nouvelle vague d'intérêt scientifique pour le rapport entre vin et santé.

    La plupart des études ont confirmé que la consommation de vin est bonne pour la santé, mais insistent tout de même sur l'importance d'une consommation modérée : 1 à 2 verres de vin / jour (un peu moins pour les femmes et un peu + pour les hommes) ont un effet positif...qui disparaît lorsqu'on en consomme davantage.

     

    Chaque année, la consommation de vin en Belgique augmente entre 0,5 et 1%