pluie

  • Santé : Le rhume des foins (2)

     

     

    santé,rhume,foins,nez,rouge,yeux,grenouille,pluie

     

     

    Nez rouge et yeux de grenouille :

     

    Sans gravité, le rhume des foins est cependant très invalidant.

    Au hit-parade des symptômes, on retrouve : l'écoulement nasal, le nez bouché, les éternuements, la fatigue et une sensation de malaise, des démangeaisons du palais, de la gorge, des oreilles, un gonflement des paupières, des irritations et picotements des yeux.

    Si on ressent ces symptômes mais qu'on hésite entre l'allergie et le rhume ordinaire, consulter son médecin pour établir un diagnostic adéquat.

    Lui seul permet de déterminer le traitement qui soulagera.

    Enfin, les symptômes et leur intensité varient bien entendu d'une personne à l'autre, d'une année à l'autre et de l'endroit où l'on se trouve.

    En effet, la pollinisation de l'air (le taux de grains de pollen dans l'air) varie chaque année en fonction de la floraison.

     

    Chouette, il pleut !

     

    C'est bien connu, toutes les personnes souffrant du rhume des foins bénissent les printemps pluvieux, la pluie réduisant considérablement la floraison.

    Certaines d'entre nous constateront peut-être une aggravation de leurs symptômes en s'asseyant dans l'herbe, en tondant le gazon ou en passant devant un fleuriste...

    D'autres ne rencontreront leur pollen "préféré" qu'au détour d'un voyage, ce qui, on s'en doute, complique l'identification de l'arbre ou de l'herbe auquel on est allergique.

    Enfin, ne pas oublier que la pollution atmosphérique des villes favorise le déclenchement des rhinites allergiques.