pour

  • Anecdotes : Statistiques et chiffres en vrac

     

     

     

    chiffres.jpg

     

     

     1/  Si on oublie son GSM à la maison, 53% des personnes rebroussent chemin pour aller le rechercher.....

     

    2/  24, c'est le nombre de personnes qui accompagnent Mariah Carey dans tous ses déplacements.

     

    3/ 1500 personnes demandent à être exorcisées chaque année à Paris et en Île-de-France.

     

    4/  Les sites de rencontre : 44 % pour et 56 % contre.

     

    5/  Les bouchons de vin en plastique : 22 % pour et 78 % contre.

     

    6/  L'accouchement à domicile : 17 % pour et 83 % contre.

     

     

     

  • Environnement : Nucléaire, pour ou contre ?

     

     

     

    environnement,nucléaire,pour,contre

     

     

    Pour :

    Le nucléaire est une énergie propre, qui n'entraîne pas de dégagement de CO2 dans l'atmosphère, à l'inverse des énergies traditionnelles (charbon, pétrole...).

    Le prix de la matière première est stable et c'est une technologie rentable.

    Les déchets nucléaires, c'est vrai, sont toxiques, mais ils sont gérés avec une extrême vigilance, et représentent un volume très faible, ce qui n'est pas le cas pour d'autres formes d'énergie.

     

    Contre :

    Le nucléaire n'émet peut-être pas de CO2, mais les déchets qu'il produit sont autrement + toxiques et c'est une réponse inadéquate à l'effet de serre : à l'échelle mondiale, l'électricité ne représente qu'une faible proportion de la consommation d'énergie.

    Il n'y a aucune solution correcte et fiable à terme pour le stockage de ces déchets, et les solutions envisagées à l'heure actuelle ne sont qu'un pis-aller.

     

    Même si l'on n'est soumis qu'à une infime quantité de radiations, le risque de conséquences nocives pour la santé ne peut être considéré comme nul.

    Il y a d'autres alternatives au nucléaire, - dangereuses pour l'homme et l'environnement : ce sont les énergies renouvelables, qui n'épuisent pas les ressources naturelles.

     

    L'uranium, servant de combustible dans les centrales atomiques, n'est lui-même pas inépuisable.