sucre

  • Alimentation : L'envol des produits light

     

     

     

    alimentation,envol,produits,light,allégé,sucre,graisses

     

     

    Nouveaux, les produits light ?

    La 1ère vague date déjà du début des années '80.

    Parmi les milliers de produits lancés à cette époque, seuls qq centaines subsistent dans les grandes surfaces.

     

    Pq une telle hécatombe ?

    Tout d'abord, parce que la loi du commerce l'a voulu : un produit qui ne se vend pas en assez grande quantité est retiré des rayons, qu'il soit light ou pas.

    Ensuite, parce que consommer des aliments allégés ne suffit pas en soi pour perdre du poids.

     

    Allégé en quoi ?

    Plusieurs types d'aliments peuvent être allégés et porter l'étiquette "light".

    Mais il ne faut pas oublier que de nombreux aliments traditionnels le sont naturellement : lait écrémé, yaourt nature, fruits au jus, légumes...

     

    Quel est alors le principe d'un aliment allégé ?

    Il doit simplement contenir moins de calories que l'aliment de référence lui correspondant.

    Le critère idéal serait une diminution d'au moins 30 % de la valeur énergétique.

    Cet allégement se fait en général en diminuant un des composants ou en le remplaçant par un autre ingrédient moins calorique.

     

    On distingue plusieurs types d'allégements :

     

    1/ L'allégement en sucre

    est réalisé par la diminution ou la suppression du sucre (saccharose ) et souvent son remplacement par un édulcorant, au pouvoir sucrant + important.

    Cet édulcorant peut être quasi sans calories (saccharine, aspartame, acésulfame K), ou en contenir (fructose, sorbitol, polyols ), mais, comme il est utilisé en faible quantité, l'apport calorique devient réduit.

     

    2/ L'allégement en graisses

    est obtenu

    soit par le choix d'ingrédients naturellement pauvres en graisses ( plats préparés, sauces au yaourt ),

     

    soit par dégraissage ( laitages, matières grasses, fromages ) et éventuellement par substitution des graisses par d'autres ingrédients ( eau, lait, amidon, protéines, épaississants, fibres...)

    C'est le cas des sauces et dressings dans lesquels une partie de l'huile est simplement remplacée par de l'eau ou du yaourt.

     

     

     

     

  • Bien-Etre : Compléments alimentaires , groupes à risque.

     

    Les fumeurs et tous ceux qui sont exposés à un tabagisme passif ont un besoin important en vitamines C et B9.  Ils devraient absorber 200 mg de vitamine C par jour.  Or, dans leur façon de s'alimenter, on constate qu'ils se détournent de tous les aliments riches en vitamine C au profit d'aliments gras.  Un apport supplémentaire est indispensable.

     

    gelules.jpg

    En ce qui concerne les non-fumeurs, on conseille 100 mg de vitamines C par jour, soit 2 oranges. Un apport supplémentaire n'est pas nécessaire. L'alimentation doit suffire à couvrir les besoins.

    On peut avoir une alimentation apparemment équilibrée, mais souffrir de déficiences.  Les personnes qui boivent + de 4 verres d'alcool ( vin, whisky,..) par jour vont, très vite, manquer de vitamine B1 et souffrir de trous de mémoire et, parfois même, de certaines formes de démence..

    Si on consomme trop de sucres rapides en dehors des repas ( bonbons, gâteaux,...), on assiste au même phénomène.

    Des médecins recommandent de doser d'abord la vitamine B1 des dépressifs, avant d'entreprendre une autre forme de traitement.

     

  • Santé : L'hygiène dentaire ( 1 )

    Problèmes dentaires principaux : La carie et le tartre. Déçu

    Les substances sucrées sont transformées en acides par les bactéries de la bouche. Ces acides agissent sur les minéraux du tissu dentaire, ce qui fragilise les dents.

    Au + on absorbe des en-cas sucrés, au + les dents sont attaquées. Résultat, le tissu dentaire n'a pas le temps de se rétablir et la carie se forme.

    Les sucres simples contenus dans les confitures, les bonbons et les boissons rafraîchissantes sont certainement à éviter.

    Les sucres composés de la farine, des pommes de terre, du riz et des pâtes acidifient moins vite.

    Pour combattre l'acidification : 1/ Bien se brosser les dents est indispensable.

    2/ Une visite régulière de contrôle chez le dentiste.

    En matière de santé, la prévention comporte de nombreux avantages. Mieux vaut prévenir que guérir.

    L'examen de la bouche permet au dentiste de détecter les problèmes éventuels au début de leur apparition, et de proposer un traitement adéquat, si c'est nécessaire. Une visite régulière  permet également d'éviter des traitements compliqués et coûteux.

    Le dentiste peut également vous donner de bons conseils pour votre hygiène dentaire.

    En pratique, il est conseillé d'effectuer une visite de contrôle tous les 6 mois, dès l'âge de 2 ans.

    Il s'agit d'une fréquence moyenne, à adapter selon votre cas personnel.