troubles

  • Santé : Les TMS ( Troubles musculo- squelettiques )

     

     

     

     

     

     

     

    RSI est l'abréviation du terme anglais Repetitive Strain Injury, que l'on peut exprimer en français par TMS, Troubles Musculo - Squelettiques.

    C'est le nom générique médical utilisé pour regrouper une série de symptômes qui se produisent au niveau des muscles, tendons, gaines tendineuses, articulations et nerfs des mains, poignets, bras, épaules et/ou du cou sous l'effet de certains facteurs extérieurs.

    Ces symptômes sont provoqués par des mouvements répétitifs ou par le maintien prolongé d'une mauvaise posture

     

    Les TMS découlent souvent du travail à l'ordinateur, d'où le terme "syndrome de la souris".

    Néanmoins, d'autres activités peuvent également provoquer des TMS : certains sports, la pratique d'un instrument de musique, l'utilisation d'outillage à main et même la conduite d'une voiture.

    Les TMS ne se présentent certainement pas uniquement au bureau.

     

    Aux Etats-Unis, les TMS représentent déjà la principale maladie professionnelle.

    En Belgique, de + en + de gens en sont également affectés.

     

     

    Répéter, répéter...

    Dactylographier, cliquer avec la souris, assembler, tricoter, visser, peindre, jouer du violon, se sécher les cheveux...autant de gestes où les doigts, les poignets et les bras exécutent de manière constante les mêmes petits mouvements.

     

    Se tenir mal...

    Se tenir le dos courbé devant l'écran, affalée à un bureau ou encore penchée au-dessus du plan de travail, conduire avec une main sur le levier de changement de vitesse vibrant, travailler les bras tendus...ce ne sont là que qq exemples de postures qui engendrent une surcharge statique du dos, des épaules, du cou et des bras.

     

     

    Comment surviennent les TMS ?

     

    Par exemple les mains.

    Les regarder et voir comme elles bougent souplement.

    Ceci est possible grâce à un nerf qui passe à travers un petit "tunnel" constitué de tendons et d'os au niveau du poignet.

    Ce nerf assure la sensibilité et les mouvements du pouce, de l'index, du majeur, de l'annulaire et d'une partie de la main.

     

    Pourtant, que peut-il arriver lorsqu'on effectue des gestes contraignants et monotones ?

    Les tendons et les muscles du poignet et de la main s'irritent.

    L'enflure liée à cette irritation comprime le nerf sous-jacent.

    Un nerf comprimé n'est pas seulement douloureux mais il refusera rapidement tout service.

     

    Il apparaît des symptômes qui, dans le cas de la main, sont désignés sous le nom de syndrome du canal carpien.

     

     

     

  • Santé : Les troubles alimentaires

     

     

    santé,troubles,alimentaires,anorexie,obésité

     

     

     

    Symptômes possibles :

     

    - Troubles des règles.

    - Endommagement de l'émail dentaire lié aux vomissements multiples.

    - Augmentation du volume des glandes salivaires, maux de gorge, voix rauque, sensation de brûlure derrière le sternum suite aux vomissements répétés.

    - Diarrhée et lésion de la paroi intestinale par utilisation excessive de laxatifs.

    - Tension artérielle basse.

    - Carence en potassium ( qui peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, un arrêt du coeur, des crampes musculaires, des lésions rénales, des crises d'épilepsie).

    - Dans qq cas (rares ), la paroi de l'estomac peut se déchirer.

    - Excès de poids pendant la période de récupération, rendant la récupération difficile.

    - Souvent, troubles de la concentration et du sommeil, symptômes dépressifs voire idées de suicide.

    - Absence de nuance dans les jugements.

     

     

    + l'anorexie et la boulimie sont détectées et traitées rapidement, et par conséquent, + le patient est jeune, + il y a de chance que le traitement soit couronné de succès.

    Environ la moitié des patients atteints de troubles alimentaires sévères et prolongés guérissent complètement.

     

    Une approche multidisciplinaire est indispensable :

    Pour traiter les véritables causes, une psychothérapie est nécessaire ( thérapie familiale, comportementale ou thérapie de groupe);

    Les patients anorexiques doivent habituellement commencer par reprendre du poids ( d'où un suivi par un diététicien);

    Les médicaments peuvent parfois se justifier, tels les antidépresseurs dans certains cas de boulimie.