varier

  • Psychologie : Booster sa mémoire et devenir un pro du blocus (3)

     

     

     

    psychologie,booster,mémoire,varier

     

     

    Varier :

     

    Etudier de manière efficace demande de la motivation. 

    Bien se dire que le blocus, ce n'est pas une période ennuyeuse, enfermé avec ses bouquins.

    Faire en sorte que ce soit une période intéressante et surprenante : Varier !!

     

    Truc : En moyenne, un adulte peut se concentrer pendant 50 minutes. 

    Rester attentif en apportant de la variation.

    Variation au niveau du programme : étudier et se relaxer

    Variation au niveau de la matière : cours "lourds" et cours + "légers"

    Variation au niveau de la méthode : à haute voix, en silence ou en prenant note

     

    Conclusion : Il n'y a pas de recette magique pour aborder et réussir les examens. 

    Même si on est un des heureux spécimens qui absorbent comme une éponge, le succès n'est pas garanti.

    Mais on peut se faciliter bien des choses par une bonne préparation, assortie d'une organisation intelligente. 

    Travailler dur et être confiant.

     

    Histoire vécue :

    William James Sidis est né à New York, le 1er avril 1898, de parents d'origine ukrainienne. 

    Sa mère avait fait des études de médecine à l'Université de Boston et son père était un psychothérapeute renommé grâce à ses réalisations au niveau de l'hypnose.

    Sidis avait le Q.I. le + élevé jamais mesuré.  Il maîtrisait le grec ancien à l'âge de 3 ans et le russe, l'allemand et le français à l'âge de 8 ans. 

    Adulte, il parlait + de 40 langues et dialectes.

    Entré à Harvard à 11 ans et diplômé "cum laude" à l'âge de 16 ans, il devint le + jeune prof jamais connu.  Il passait une bonne partie de sa vie à étudier le phénomène des trous noirs dans l'univers.

    William James Sidis était probablement un des + grands génies de l'histoire.  Or, les médias et les fréquentes attaques de harcèlement moral l'ont poussé à abandonner son job à l'université et à disparaître dans la foule.

    Sa mort prématurée en 1944 ( il avait 46 ans ) l'a empêché d'achever ses travaux.

     

     

    L'intelligence, ce n'est pas la connaissance, mais bien ce que l'on fait avec cette connaissance