vocabulaire

  • Animaux : La peur des bruits : Vocabulaire employé (1)

     

     

     

     

    chien.jpg

     

     

    Pour de nombreux chiens, la peur des bruits (pétards, coups de fusil ou tonnerre) peut devenir une véritable phobie et nécessite une aide de la part du propriétaire.

    En effet, ce problème comportemental peut devenir très vite gênant, autant pour le chien que pour son maître.

     

    Quelques définitions :

     

    Quelques termes utilisés dans l'approche des animaux :

     

    L'anxiété : l'anxiété est un état réactionnel caractérisé par l'augmentation de probabilité de déclenchement de réactions émotionnelles analogues à celles de la peur, en réponse à toute variation du milieu.

    L'état anxieux est un état pathologique qui invalide le chien dans ses capacités adaptatives et ses relations avec l'environnement. Il en résulte une désorganisation des auto-contrôles.

    Il est important de différencier les états physiologiques qui sont :

    - l'état de crainte : gestion d'un stimulus dans un milieu où la fuite est possible.

    - l'état de peur : gestion d'un stimulus dans un milieu où la fuite est impossible, entraînant des réactions + intenses.

     

    La phobie : La phobie est une réponse émotionnelle de peur extrème en l'absence de danger réel et qui ne s'atténue pas qd le stimulus disparaît.  Il va y avoir sensibilisation et anticipation.

    L'état phobique peut être classé en 3 stades correspondant à une dégradation progressive de l'homéostasie sensorielle du chien.

    Dans le stade 1, le stimulus déclencheur est facilement identifiable. ( ex: phobie de l'orage).  On observe des tremblements, de la mydriase et vidange des sacs anaux.  La phobie est dite simple.

    La réactivité vis-à-vis du milieu se fait sous l'influence de 2 processus opposés : la sensibilisation et l'habituation.